Rude Boy Train

THE INTERRUPTERS – Fight the good fight – Hellcat Records

Résultat de recherche d'images pour "the interrupters fight the good fight"UN PEU D’HISTOIRE: Depuis 2012, THE INTERRUPTERS, combo ska-punk de Los Angeles, est devenu incontournable. Emmené par Aimee Allen et les frères Bivona (guitare, basse, batterie) le quatuor s’est fait rapidement connaître avec sa version de « Treat The Youth Right » de Jimmy Cliff et avec les reprises de Tim Armstrong sous le nom de Tim Timebomb.

Le premier album était sorti en 2014 en version vinyle+CD sur Hellcat Records, suivi moins de deux ans plus tard par « Say It Out Loud », toujours sur le même label. Et avec un producteur nommé Tim Armstrong, comme par hasard…

Depuis, le groupe a pas mal arpenté les routes des USA, et aussi un peu celles d’Europe, et a forcément participé au grand raout de « Back To The Beach » à Huntington Beach en avril dernier, avec Goldfinger, Aggrolites, Mustard Plug, Hepcat, Aquabats et compagnie… Read More

CALLIAPHONIC, le dub venu d’Alsace

Certains le connaissent comme organisateur de concerts qui vont bien dans la capitale de l’Europe sous le nom de Simon Get Ready, d’autres le découvrent comme un amateur de déambulations dub un peu fofolles, à base de boucles qu’il a pondues lui-même.

Ça s’appelle CALLIAPHONIC, ça vient donc de Strasbourg, ça a dû écouter pas mal Lee « Scratch » Perry, King Tubby ou les plans de Dr Ring Ding avec HP Setter, et y a un Ep téléchargeable gratos qui est disponible sur bandcamp et qui s’appelle « Barrel Aged ». Read More

Belle brochette de clips

L’image contient peut-être : une personne ou plusY a de la nouveauté niveau clips ces derniers jours, et on va rester du côté de l’Alsace mais un peu plus au sud avec THE CLOCKMAKERS, groupe ska-reggae-soul de Sélestat emmené par Mel, tromboniste/chanteuse qui officie aussi au sein des ska-punkers de Los Tres Puntos. Le groupe a tourné bien comme il faut une vidéo de « Souviens toi », un nouveau morceau aussi disponible en 45 tours sur la table de merch du combo. N’hésitez pas à aller leur claquer une bise.

De l’autre côté du monde dans le New Jersey, y a les HUB CITY STOMPERS, amateurs de ska et de sons street qui ont sorti un album, « Haters Dozen », il y a une paire de mois sur Altercation Records. J’en entends déjà râler que HCS c’est trop bourrin, sauf que là ça s’appelle « Hard Place To Be », que c’est chanté par Jenny (la saxophoniste), et que c’est excellent, un peu à l’image du clip en forme de cours de danse. Read More

Cartoon Violence en précommande

L’image contient peut-être : texteCARTOON VIOLENCE, sextet british d’obédience two tone, va sortir son nouvel album. C’est leur troisième effort et ok, le disque est annoncé depuis fin 2017, donc déjà pas mal repoussé.

Cette fois c’est sur Megalith Records, label de Bucket « Toasters » que ça sort d’ici une quinzaine de jours.

Vous pouvez commander ça en CD ou en vinyle en envoyant par Paypal 8 € pour la première option, et 18 pour la deuxième, à email@cartoonviolence.co.uk. Les frais de port sont inclus.

En attendant on vous remet le clip de « Much Ado About Nothing » sorti il y a quelques mois, et extrait du nouvel opus… Read More

THE FUSS sur Jump Up

On vous avait parlé il y a une paire d’années de THE FUSS, groupe de Washington DC amateur de ska, de rocksteady, de soul et de sapes de mods, qui avait mis des Ep en ligne sur bandcamp. C’était pas tout à fait abouti, mais le combo qui avait aussi sorti l’année dernière un 45 tours mixé par Brian Dixon, semble avoir fait pas mal de progrès.

C’est donc sur Jump Up Records qu’il vient aujourd’hui même de publier son premier album, « Ourselves », dont un très bon extrait, « 15 Pills », est en écoute juste après. Read More

RUDE BOY TRAIN’S CLASSICS – DR WOGGLE & THE RADIO – BIGGER IS TOUGH (Grover Records/2003)

Résultat de recherche d'images pour "dr woggle bigger is tough"« Rude Boy Train’s Classics« , c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois ».

UN PEU (BEAUCOUP) D’HISTOIREFaut croire que ça faisait classe de se  la jouer docteur en Allemagne dans les 90’s !

En tous cas, c’est sous le drôle de sobriquet de DR WOGGLE & THE RADIO que se pointent les sept zicos de Weinheim, pas loin de la frontière Alsacienne, juste avant le grand boom de l’année 2000. Leur style, plutôt orienté vers les 60’s est pourtant fortement marqué de l’empreinte du ska revival « à l’allemande » de leurs illustres aînés comme The Busters. Mais le talent est bien présent  et le mix prend si bien qu’ils sont lancé par Elmo Records, le side label de Grover pour un premier album en 2001, « Suitable », en parfait équilibre entre les deux inspirations sus-nommées…L’album reçoit un bon accueil qui leur permet de tourner un peu partout en Europe, avec quelques dates mémorables en France. Read More

V.A. Birth Of The Fourth Wave Of Ska – Angel City Records

UN PEU D’HISTOIRE : Angel City Records, c’est le label qui monte sur la côte ouest des US.

Après avoir produit plusieurs soirées a succès avec des shows des Gaylads ou encore du légendaire Derrick Harriot, le DJ Mark Morales et le guitariste Wally Caro, décident en 2013 de monter leur propre label. Basé à Los Angeles, Angel City Records sort le single soul de sa première signature,  Xiantoni Ari, « What’s It Gonna Be » à l’été 2013. Les accointances locales avec Brian Dixon et son Volcano Lounge leurs feront aussi sortir les singles de Stahl, le projet de l’ex Aggrolites Scott Abels, mais aussi les titres du studio’s band Thee Huricanes. On croise aussi sur ce label les excellents Delirians, le soul man Xavier Lynch, la formidable Jackie Mendez ou bien plus récemment la signature surprise des Espagnols de The Hypocondriacs avec la sortie d’un somptueux EP « Reggae 69 ». Il continuent d’offrir des soirées « Angel City » pour le plus grand bonheur des fans, surtout quand en plus, ils franchissent l’Atlantique avec l’« Angel City Review ». Read More

Dave Hillyard et ses Rocksteady 7 en tournée en Europe, et avec Sean Wheeler!

Et oui, ils débarquent cette semaine en Europe, et dès ce Jeudi 05/07 à la Pêche de Montreuil, les Rocksteady 7 de Dave Hillyard!

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, c’est accompagné du chanteur Sean Wheeler, omniprésent sur le tout chaud et excellent « The Giver » que se fera cette tournée dont le set sera de toute évidence très différent de ceux proposés lors de ses nombreuses venues sur notre beau continent, majoritairement instrumentaux.

La tournée passera donc dans l’Hexagone aussi par Bordeaux sur le Parvis des frères Pouyanne le 06/07, par La Gruère le 07/07, puis ensuite par le Havre à l’Escale le 18/07 puis par Strasbourg le 24/07 au Mudd Club…

Un événement à ne pas rater, qu’on se le dise !

Do The Dog Skazine, 90e du nom

L’image contient peut-être : 4 personnes, lunettes_soleilÇa fait des décennies que ça dure mine de rien cette affaire. Kevin Flowerdew, membre des Bakesys et frère du boss de Pama International continue envers et contre tout de publier son fanzine sur papier glacé qui a le même nom que son label : DO THE DOG.

Ok, il s’agit plutôt d’une feuille d’info (en fait une double page A4 recto verso pliée, soit 8 pages) avec des news de partout dans le monde, et de nos jours, les news n’attendent plus leur impression papier pour se répandre partout dans le monde. C’est donc un peu anachronique, mais le gars est un sacré passionné qui a la foi comme s’il avait 16 ans. Et l’année prochaine ça fera 30 piges ! Alors respect maximum pour ce 90e numéro, avec le nouveau groupe british qui compte en couv’ : The Spitfires !

Ça se commande par ici.

 

MAROON TOWN – Freedom Call – Brixton Records

UN PEU D’HISTOIRE: Mine de rien, ça fait pile 30 ans qu’elle existe l’histoire de MAROON TOWN, combo britannique arrivé au moment où le ska n’était plus, ou n’était pas encore, à la mode.

Le premier album, « High & Dry », sorti en 1990, est un classique, et le reste de la discographie n’est pas non plus des plus pouraves. Il faut dire qu’avec un chanteur comme Stevie B, au timbre reconnaissable en 1000, on est plus que bien servi.

Après un long break entre le début des années 2000 et un retour discret en 2013, le combo décide de retourner en studio pour nous pondre son sixième album, « Freedom Call », sorti tout récemment sur Brixton Records, avec un line-up quelque peu remanié. Read More

Page suivante »