Rude Boy Train

On part à la plage

Résultat de recherche d'images pour "plage palmiers"C’est les vacances bien méritées de Rude Boy Train.

Votre webzine préféré prend un peu de congés et revient le 4 septembre prochain pour vous parler de l’actu du ska, du rocksteady, du reggae et de la soul.

Reposez-vous bien, faites la teuf, passez de bonnes vacances !

Stay Rude !

RUDE BOY TRAIN’S CLASSICS – THE KINGPINS – PLAN OF ACTION (Stomp Records/2000)

« Rude Boy Train’s Classics », c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois…

UN PEU (BEAUCOUP) D’HISTOIRE : THE KINGPINS est,  avec The Planet Smashers, un des groupes essentiels de la scene ska québecquoise. Fondés en 1994 autour de Lorraine Muller au sax, l’incontestable leader de la troupe, ils remportent dès leur première sortie « On The Run », un cd deux titres, le prix du meilleur single du  Montreal Independent Music Industry en  1995. Le premier album « Watch Your Back » » de 1997 restera plutôt confidentiel, même si sur scène, leur succès est grandissant. Read More

THE INTERRUPTERS live en studio

L’image contient peut-être : 3 personnes2018 semble être l’année de THE INTERRUPTERS : leur dernier album (« Fight The Good Fight« ) est exceptionnel, le groupe était récemment invité dans le late-show de Jimmy Kimmel, et les voilà qui continuent à arpenter les médias américains, cette fois dans les studios de 91X, radio alternative de San Diego assez importante en Californie (elle est aussi à l’initiative du festival Scallywag qui accueille le 20 octobre prochain The  Mighty Mighty Bosstones, Hepcat, Rancid, Less Than Jake et donc The Interrupters – ça fait rêver). Read More

Le bel anniversaire de Records Kicks

L’image contient peut-être : 10 personnes, texteRECORD KICKS, le label très soul de Milan (probablement l’un des meilleurs de ces dernières années), qui a sorti notamment les albums de Calibro 35, The Bluebeaters, The Tibbs ou Tanika Charles, en est déjà à sa quinzième année.

Et quinze piges, ça se fête. Ça tombe bien, le label semble avoir un bon feeling avec la France (pas mal de groupes maison viennent jouer chez nous) et c’est au New Morning parisien qu’il a décidé de célébrer son anniversaire.

Le programme est alléchant, avec deux de ses meilleurs groupes, les Anglais d’HANNAH WILLIAMS & THE AFFIRMATIONS, et les Portugais de MARTA REN & THE GROOVELVETS qu’on ne présente plus, avec en plus Nick qui viendra ambiancer tout ça aux platines. Read More

THE DEBONAIRES – Listen Forward – Grover Records

UN PEU D’HISTOIRE: En Californie, il y a Hepcat, il y a See Spot, et il y a THE DEBONAIRES, combo né en 1995 du côté de Riverside autour du charismatique chanteur/saxophoniste Kip Wirtzfeld. Le groupe aime les pochettes de disques toutes pourries, et aussi le vieux son jamaïcain à base de ska, de rocksteady, de reggae, et publie son premier album, « Groovin’ After Sundown », en 1998. Le groupe partage l’affiche avec les plus belles pointures du moment, de The Skatalites à Desmond Dekker, de Laurel Aitken à Phyllis Dillon, en passant par Justin Hinds, Rico Rodriguez, The Specials ou les voisins de Hepcat.

En 2001, les Californiens sortent leur deuxième album, éponyme, sur Rivercidal Records, puis « Longshout » en 2005. Ensuite, le combo sera plus au moins actif, plutôt moins que plus d’ailleurs, jusqu’en 2011 où il parle de retourner en studio, soit disant pour enregistrer un album devant sortir à l’automne.  Mon oeil. En 2011, rien. En 2012, rien non plus… Jusqu’en novembre où le groupe se décide à sortir non pas un album, mais un 45 tours avec Angelo « Fishbone » Moore en featuring, sur Steady Beat Recordings (et limité à 200 exemplaires). Quant au quatrième opus intitulé « Movin’ », longtemps annoncé, souvent repoussé, il sort enfin à l’été 2013 sur Jump Up Records, suivi de près par une tournée un peu partout dans l’ouest américain. Read More

THE PRESSURE DROPPERS – Ricochet – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE : Oui, vraiment un tout petit peu d’histoire, puisque fondé en 2014, autour de quelques ex-membres de Fishhedz, les Pressure Droppers from Cologne, n’ont jusqu’à ce jour à leur tableau de chasse qu’un seul 45 tours sur lequel on trouve deux titres déjà prometteurs « Let’s Go » et « The Scorchers » sorti début 2017.

Ils ont par contre largement écumé les différentes scènes de leur pays, ouvrant notamment pour les Aggrolites ou les Skatalites… Ils bossent parallèlement sur leur  premier album depuis plus d’un an et ont eu la merveilleuse idée de confier la prod à l’excellent Victor Rice… Voyons donc ce que vaut le résultat sorti en ce mois de juillet et nommé « Ricochet » Read More

THE INTERRUPTERS chez Jimmy Kimmel

Résultat de recherche d'images pour "interrupters jimmy kimmel"On ne vous présente plus THE INTERUPTERS, génial quatuor californien branché ska et punk-rock, parrainé comme il se doit par le patron des patrons Tim Armstrong.

Le combo a récemment sorti un album de très haute volée, « Fight The Good Fight » chez Hellcat Records, et le voilà maintenant qui se fait inviter à jouer en live dans le late-show de Jimmy Kimmel (celui où il y a Dicky Barrett qui fait l’annonceur), signe que ça commence à bien marcher pour eux aux Etats-Unis. Read More

DAVID HILLYARD & THE ROCKSTEADY 7 – LIVE A L’ESCALE – LE HAVRE – 18 JUILLET 2018

Dire qu’on l’attendait avec impatience ce concert de DAVE HILLYARD et ses ROCKSTEADY 7 au Havre serait bien plus qu’un euphémisme. Enfin, une petite partie du Havre, car malgré une bonne dose d’huile de coude et des heures à jouer de la com’ et du réseau social en tout genre, c’est seulement devant une grosse poignée de fans et de curieux que commence à jouer le groupe local 100% féminin de « rock d’abri de jardin » les Superettes, pour un bon petit warm up bien musclé, qui séduira haut la main l’assemblée et les quelques membres des Rocksteady 7 calés sur le bord de la scène sourire aux lèvres.

Une fois les quelques amplis déplacés et les potards recalés sur la balance de fin d’après-midi et voici la légende David Hillyard qui apparait sur scène, avec sa formation enfin débarrassée des nombreux soucis de début de tournée, entre un Larry Mc Donald bloqué pour un problème de visa et le clavier de Dave Wake en panne à Bordeaux. Le set commence par l’instru « 2Sides » mené à la cool, permettant à chacun, sur scène comme dans la salle de se chauffer tranquillement. Le classique « Blast Off » qui suit derrière, signe le décollage d’un grand moment musical qui n’atterrira alors plus jamais… Dave est fidèle à lui-même, c’est-à-dire énorme, et on est épaté par l’aisance du très jeune trombone  Max Ravanello, déjà croisé chez le North East Ska Jazz Orchestra. Read More

HUGO LOBO – Neigborhood Rules – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE : Hugo Lobo, pour ceux qui l’auraient oublié, c’est l’un des leaders des Dancing Mood, incontournable groupe de la scène Sud-Américaine, Fada des sons des Skatalites et autres vieilleries dans le genre, réputé pour des concerts formidables ou le line-up peut monter parfois jusqu’à 70 membres !

Outre l’activité de son groupe principal, le trompettiste Argentin s’offre quelques parenthèses solo comme en 2014 avec son « Street Feeling », blindé d’excellents featurings ou plus récemment fin 2017 avec un EP sorti chez Liquidator, « Ska Is The Way », accompagné par Caroll Thompsonn sur deux reprises des classiques «Don’t Stay Away » et « Why Did You Leave Me ».

On retrouve d’ailleurs le titre « Ska Is The Way » sur son tout nouvel album « Neigborhood Rules », sur lequel il joue encore une fois le multi-instrumentiste, toujours secondé par une fameuse équipe de featurings de classe mondiale.

LE DISQUE : Quand on le retrouve sur la pochette de ce « Neigborhood Rules » en version survet’/casquette, un bomber trop large par-dessus, on se dit qu’il a pas changé, le Hugo Lobo, en tous cas du côté de la mode. Côté musique non plus, pas de grand chambard en vue, on retrouve les grandes lignes de son premier « Street Feeling ». Read More

THE INTERRUPTERS – Fight the good fight – Hellcat Records

Résultat de recherche d'images pour "the interrupters fight the good fight"UN PEU D’HISTOIRE: Depuis 2012, THE INTERRUPTERS, combo ska-punk de Los Angeles, est devenu incontournable. Emmené par Aimee Allen et les frères Bivona (guitare, basse, batterie) le quatuor s’est fait rapidement connaître avec sa version de « Treat The Youth Right » de Jimmy Cliff et avec les reprises de Tim Armstrong sous le nom de Tim Timebomb.

Le premier album était sorti en 2014 en version vinyle+CD sur Hellcat Records, suivi moins de deux ans plus tard par « Say It Out Loud », toujours sur le même label. Et avec un producteur nommé Tim Armstrong, comme par hasard…

Depuis, le groupe a pas mal arpenté les routes des USA, et aussi un peu celles d’Europe, et a forcément participé au grand raout de « Back To The Beach » à Huntington Beach en avril dernier, avec Goldfinger, Aggrolites, Mustard Plug, Hepcat, Aquabats et compagnie… Read More

Page suivante »