Rude Boy Train

C’est les vacances…

Résultat de recherche d'images pour "carte postale de jamaique"Bon ça y est, c’est les vacances de Rude Boy Train… On vous laisse bronzer tranquillou, on se repose, on va voir des concerts, on bois des coups (avec modération), on joue à la pétanque (ou au Jokari) et on se retrouve le 5 septembre en forme (on espère).

Bonnes vacances, des bises partout partout…

RUDE BOY TRAIN’S CLASSICS – TOO HOT- Wise Up ! (2002-Burn Your Fingers Records)

« Rude Boy Train’s Classics », c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois…

UN PEU(BEAUCOUP) D’HISTOIRE : Quand déboule Too Hot pour quelques dates en France a l’occaz’ d’une tournée Européenne en 2002, on n’est pas bien nombreux à savoir ce qui nous attend sur scène. D’ailleurs, même ceux qui les connaissent n’ont souvent que croisé quelques bons titres comme « In Search Of Harry » sur le deuxième volume de l’excellente « United Colors Of Ska » de Pork Pie en 2000.

Pourtant, la bande de Devon, dans le sud de l’Angleterre, existe depuis le début des années 90 et a déjà plusieurs singles à son actif, et même un premier album nommé « Nice’N’Easy »… Les gênes sont bien sûr 100% British et c’est sans surprise du two-tone pur jus, aux teintes parfois plus pop grâce à la voix très particulière de leur chanteur Glyn Wilcox. Le groupe vient donc présenter alors son deuxième album, « Wise Up » à la superbe pochette, avec en guest sur deux morceaux, s’il vous plait, Mister Roddy Radiation, et Roger Lomas, l’incontournable producteur de la grande époque two tone aux manettes. Read More

Le nouvel album des SHA LA LA’s va être classe

L’image contient peut-être : 4 personnes, texteBon je sais pas vous, mais moi le nouvel album des SHA LA LA’s je l’attends de pied ferme, aussi ferme qu’une Brigitte Lahaie au détour d’une partie de chasse en Sologne.

Le groupe de l’Essex a déjà publié un premier LP en 2013 (« Feelin Real ») et revient dans quelques semaines avec son nouvel opus intitulé « (Gotta Find) A Better Way » sur le très bon label Detour Records. Pas de date précise, mais on surveille ça de près.

De très près même, car le combo mod-rock-soul nous envoie « Sorrow », un extrait de toute première catégorie. Si tout le disque est du même tonneau, ça risque d’être quand même assez grandiose.  Read More

TOOTS (et plein d’autres) au festival No Logo, et en vidéo

Résultat de recherche d'images pour "no logo bzh"TOOTS HIBBERT,  l’un des derniers grands, et assez en forme ces derniers temps. Ceux qui l’ont vu lors de sa récente tournée française peuvent confirmer.

Le voilà qui revient déjà dans nos contrées pour le festival NO LOGO BZH au Fort Saint Père à Saint Malo. Avez ses MAYTALS, il sera à l’affiche du dimanche 13 août, avec entre autres Alpha Blondy et les Gladiators.

La prog est belle (il y a aussi  LKJ, Alborosie, Kymani Marley…), et vous pouvez en savoir plus en cliquant ici : nologobzh.com. Read More

Un premier extrait du nouveau CARTOON VIOLENCE

L’image contient peut-être : 4 personnesCARTOON VIOLENCE, c’est le groupe gallois qu’on aime bien, et qui a déjà pondu deux albums auxquels on vous conseille de jeter une oreille ( notamment « Attic » sur le premier).

L’influence est forcément two tone, mais le groupe avait aussi confirmé qu’il était fan de The Clash en reprenant avec brio « Hitsville UK » il y a quelques mois.

Le quintet emmené par l’immanquable Chuzz au chant et au clavier est de retour avec une vidéo en forme d’hommage à Al Pacino puisque ça s’appelle « Serpico », que c’est proprement clippé,et que c’est le premier extrait du troisième album qui devrait débarquer cet automne… Read More

La belle petite compile soul de Record Kicks

T’aimes la soul, t’aimes l’Italie, t’aimes Marta Ren, The Tibbs, Hannah Williams et les autres ? Alors normalement t’écoutes les disques de RECORD KICKS, le pur label de Milan qui produit ce qui se fait de mieux en 2017.

Si en plus tu veux te faire plaisir (ou faire plaisir à ton prochain ou à ta grand-mère), tu peux te payer la magnifique compile soul du label, sobrement intitulée « SoulSides », pour seulement  » 3,99 €.  C’est pas reuch, et comme dans Télérama ils disent que la qualité des vinyles baisse, ben tu peux de faire un kif en FLAC. Bon après c’est sûr que sur les prods de Records Kicks, la qualité les skeuds est juste impeccable. Read More

MARTA REN sur scène un peu partout

L’image contient peut-être : 2 personnes, texteMARTA REN, notre révélation soul portugaise de l’année dernière (franchement y a pas grand monde a en avoir parlé avant Rude Boy Train), n’arrête plus de tourner à travers l’Europe avec ses GROOVELVETS. Et on va pas s’en plaindre, au contraire.

Son l’album sorti chez Records Kicks en 2016 était génial, alors foncez voir ça sur scène.

Elle est partout, donc y aura forcément une date pour vous cet été ou cette automne que vous soyez du nord, du sud, de l’est ou de l’ouest (y a qu’à regarder ci-contre).

 

TOKYO SKA PARADISE ORCHESTRA – Paradise has no border – Cutting Edge/Justa Record

Résultat de recherche d'images pour "paradise has no border"UN PEU D’HISTOIRE : On a du mal à suivre la carrière du TOKYO SKA PARADISE ORCHESTRA, l’un des meilleurs groupes au monde, et depuis longtemps. Comme tous les combos nippons, Ska Para communique très mal avec le reste du monde, et encore, c’est loin d’être les plus mauvais (mais franchement qui a vu un groupe de ska japonais en Europe ces 5 dernières années ?). Et puis, si leurs albums des années 2000 étaient trouvables à un prix raisonnable sur ebay (notamment dans des éditions coréennes), ça n’est plus du tout le cas depuis « Walkin’  » en 2012. Comme si la maison avait pris l’eau avec le départ du frontman Tatsuyuki Hiyamuta en 2008.

Sauf que Ska Para continue sa route contre vents et marées, et que ce « Paradise has no border », mine de rien, est quand même son 18e opus. Read More

Bob & Gene.. « If This World Were Mine » la réedition chez Daptone Records !

Nous avions déjà évoqué sur RBT l’histoire du duo soul Bob & Gene ! L’aventure commence en 1967 à Buffalo. William Nunn, ouvrier et saxophoniste de son état, construit chez lui un studio d’enregistrement histoire de proposer aux jeunes du coin un avenir loin de la drogue et des gangs. La formule rencontre un certain succès et pas mal de gamins jouent le jeu et permettent au label Mo Do Records de voir le jour.

Bobby Nunn le fils de William (15 ans) et son pote Eugene Copland (16 ans) sont les premiers à saisir l’opportunité de faire carrière dans la musique. Malgré tout l’histoire re révèle de courte durée avec quelques diffusions radio. Read More

Le room service de Ska Para

L’image contient peut-être : 9 personnesOn continue avec le meilleur groupe japonais du monde qui en plus de nous balancer à la face un pur album, n’a rien trouvé de mieux que de faire son mariole dans une chambre d’hôtel.

En fait il s’agit d’un concept qui nous vient des USA et qui s’appelle « Room Service Show ». C’est simple, au lieu de mettre un groupe dans un studio, on le met dans une chambre d’hôtel (apparemment ici à Austin), et c’est parti pour une bonne session live comme on les aime. Read More

Page suivante »