Rude Boy Train

UNE MERVEILLE DE 45 TOURS CHEZ ANGEL CITY RECORDS!

Angel City Records, c’est le label Californien drivé par Mark Moralès, adepte de reggae 60’s et de rocksteady.

Et si on ne peut pas dire que leurs sorties soient pléthoriques, il faut avouer qu’a chaque fois, c’est le nec plus ultra, entre le dernier 7′ des Steady 45’s, le 4 titres des Hyponcondriacs, les sorties de Thee Huricanes menés par Brian Dixon, le premier Jr Thomas & The Volcanoes ou bien la formidable Jackie Mendez et j’en passe…
Nouvelle signature du Label, Le duo Esteban Descalzo/Mariano Gallegos. Le  producteur de génie Esteban Descalzo, dont on avait adoré les « East Coast Sessions » s’associe une nouvelle fois au clavier Mariano Gallegos, avec lequel ils forment le groupe Skatax, pour nous sortir une tuerie de 45 tours

Face A une fabuleuse reprise du « Show And Tell » d’Horance Andy interprété par Lucas Finocchi, Face B une seconde réinterprétation du titre soul de Maxine Brown « Am I Falling Love? » par Maria Lauria Farias, le tout dans un écrin a l’imagerie vintage parfaite, du grand art! (suite…)

THE BANDULUS – Love A Woman – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE : J’ai toujours été à l’affût du moindre featuring des membres des Slackers depuis que je connais ce groupe. Aussi, quand est annoncée en 2010 la présence de Vic Ruggiero au line-up du premier album de The Bandulus d’Austin au Texas, nommé « Ska, Reggae & Soul », je choppe le disque à la première occaz’.

Je découvre donc avec bonheur le groupe tout nouvellement monté par Jeremy Peña, ex Los Skarnales et Trenchtown Texans qui s’entoure de quelques pointures locales, dont Johnny Meyers des Stingers ATX et Patrick Kelly, futur The Suffers, pour passer en studio.

Sa voix, au timbre particulier, soul et puissante et ses compos excellentes, ska, reggae et… soul, évidement, font mouche dès le premier tir !

Deux ans plus tard, c’est avec un line-up remanié que The Bandulus fait son retour discographique. Assisté par deux voix féminines aux chœurs, c’est encore plus fouillé, révélant une nouvelle fois une aisance dans le songwriting bien au-dessus de la moyenne. « The Time We Had » est une pure réussite qui obtient un joli succès aux US, qui aura malheureusement peu d’écho par chez nous. (suite…)

MAMPY – Keep On Playing – Alambic Records/Disturb Records

UN PEU D’HISTOIRE : Mampy, c’est le fameux Sextet Toulousain fondé en 2006, qui, depuis sa création, ne cesse de nous régaler avec un ska-jazz bien carré, mais aussi avec des orientations plus rocksteady et reggae, toujours avec classe et finesse.

Leur premier album sorti en 2012 nommé « Between Bass And Craddle », déjà plutôt réussi, avait le défaut de voir leurs compos souvent affublées  de quelques pérégrinations jazzy un peu trop appuyées pour les simples amateurs de musique pop que nous sommes.

Forts de qualités musicales bien supérieures à la moyenne, les zicos nous reviennent en 2016, avec un « Mind Your Own Business » complètement débarrassé de que nous considérions comme des lourdeurs, pour un skeud direct et jouissif, un des tous meilleurs albums de cette année-là sans doute. (suite…)

Les TOP de 2019 de Rude Boy Train (mais pas que !)

C’est la fin de l’année et l’heure des bilans est venue, et pour ne pas se la jouer solo, Rude Boy Train vous propose non pas seulement son top 5, mais aussi celui de quelques blogs bien connus, ce qui vous le verrez, élargit considérablement les horizons !

Vous en profiterez pour découvrir quelques trucs dont on a omit de vous parler ici, comme le retour de The Bruce Lee Band, le ska trad’ un peu barré des Nippons de The King Lion, ou du très cool album d’Emily Capell…

 

 

BRONSKY (Rude Boy Train)

Résultat de recherche d'images pour "aggrolites reggae now"1 – The Aggrolites – « Reggae Now »Retour en finesse, mais de haut niveau pour les kings du Dirty Reggae. (suite…)

THE VOID UNION – Return Of The Supervape – Jump Up Records

UN PEU D’HISTOIRE : Quand en 2008 sort le premier album de The Void Union, avec en guest Lynval Golding ou bien Craig Fujita des Pressure Coooker, on est forcément pressé d’y jeter une oreille de de chercher qui se trouve derrière tout ça ! En creusant un peu, on retrouve aux manettes le noyau des Zicos de Westbound Train, qui cherchent à s’occuper un peu entre les deux monuments que furent « Transitions » et « Come And Get It ».

Grosse impression, avec d’emblée des grosses intrus qui font mal, avec des structures exigeantes, comme « The Rub »  et une poignée de bonnes chansons.

Le second album « Higher Guns », succès de Westbound Train oblige, ne pointera son nez qu’en 2012. Alex Stern des Big D & The Kid Table rejoint pour l’occasion le groupe, avec sous le bras son ami batteur Rick Smith. Là encore, des instrus de première bourre et des featurings de classe avec le copain Obi Fernandez et King Django sur un « Aiming » coolissime, Angelo Moore sur « Fly Me Away » et toujours Craig Fujita et Hayley Jane…

Le groupe nous gratifiera de plusieurs tournées Européennes, accompagnés par  Jr Thomas au chant ou plus récemment par Ricky Rocksteady. (suite…)

LOS AGGROTONES – Right Now – Acid Jazz Records

UN PEU D’HISTOIRE: Y’a deux ans pile poil nous tombait sur le coin du museau, mais surtout au creux de nos oreilles dégagées, le somptueux « Brixton », troisième album de Los Aggrotones, le groupe reggae tendance 60’s/70’s venu de Buenos Aires…

Avec ses featurings de classe mondiale, Hollie Cook et Derrick Harriot en tête, on pouvait alors vous raconter le beau chemin parcouru par le groupe Argentin, depuis « Moods » leur premier album sorti en 2011, suivi deux ans plus tard par « 10 Reggae Shots ».

Vous vanter aussi tout le bien qu’on pouvait penser de leur collaboration avec Mimi Maura sur l’album « Stormy » et de la poignée de singles tous excellents, sortis notamment sur notre beau label Frenchy Jewels.

Enfin vous dresser le tableau majestueux de tout ce qui fit de ce « Brixton » un de nos albums préférés de 2017.

Voilà donc qu’en ce triste automne, les Argentins viennent nous éclairer avec ce « Right Now » sorti sur le label Acid Jazz, à l’artwork encore une fois superbe. (suite…)

Le nouveau Busters est de sortie!

Oyez, oyez, braves gens!

Ce 15 Novembre est un grand jour puisque c’est celui de la sortie du tout nouveau tout chaud album des amis d’Outre-Rhin de The Busters!

Après un survol rapide, ce « One For All » m’a l’air musclé, mais pas que !

On vous en dira bientôt plus, mais en attendant, vous pourrez déguster le ska-punk « Melodies » dont le clip est dispo depuis déjà quelques jours!

Miam! (suite…)

Un petit clip pour le nouveau titre de The Delirians

On les aime bien ici, The Delirians, les Californiens adeptes du reggae langoureux et du rocksteady matiné de soul, mené de main de maître par Angel Salgado.

Après un album « El Remedio » sorti l’année dernière assez savoureux quoiqu’un peu trop court, les revoilà avec un tout nouveau single nommé « Sweet Leaf ».

Mélodie tout en finesse, des voix a tomber par terre, comme d’hab’ pour un titre qu’on trouve sur toutes les plateformes habituelle, mais aussi sur Youtube grâce à un clip tout en simplicité mais non sans élégance! A vous de juger: (suite…)

DEATH OF GUITAR POP – In Over Our Heads – Ska Club Essex

UN PEU D’HISTOIRE : On les avait pas vu venir les deux gars de Brentford, Essex, quand en fin d’année 2017, ils nous avaient balancé leur premier album, ce « 69 Candy Street », concentré 100% pur jus de  musique British, du ska en passant par la pop et même un peu de punk… Faut dire qu’à part quelques vidéos de teasing, pas grand monde n’avait entendu parler d’eux jusque-là.

Depuis, le duo constitué de Top Kat et Silky, s’est associé à quelques bon zicos pour faire tourner leurs titres en live sur quelques scènes de Grande Bretagne pour des sets qui, d’après ce que l’on a pu en voir sur quelques extraits vidéo, ont l’air bien barrés et assez puissants.

Ils n’ont cependant pas perdu de temps et se sont remis direct à la compo de leur second album qui sort donc moins de deux ans plus tard, toujours autoproduit et se nomme « In Over Our Heads ». (suite…)

THE SOUL CHANCE – The Soul Chance – Obeah Records

UN PEU D’HISTOIRE : Comme par hasard, The Soul Chance nous viens de la côte ouest des USA, de Bakersfield, pas si loin de Los Angeles… Comme pour conjurer le mauvais sort qui fait de ce bled la capitale country qu’on appelle souvent « West Nashville », le groupe s’évertue depuis 2017 à nous produire des petites pépites reggae enregistrées sur du matos 100% vintage, à la recherche du son perdu des Upsetters ou des Hippy Boys.

Ils ont sorti en 2018 pas moins de cinq 45 tours, sur trois labels différents, Obeah Records, Funk Night Records et les excellents Colemine Records, label du dernier Jr Thomas. Il y a eu aussi le très bon « Welcome To Reggae City » présent sur la compil’ « The Birth Of The 4th Wave Of Ska » d’Angel City Records…

C’est donc non sans une certaine impatience qu’on attendait leur premier LP, déjà sorti en digital depuis déjà quelques jours mais en vinyl, chez Obeah Records, seulement en cette fin de semaine. (suite…)

« Page précédentePage suivante »