Rude Boy Train

RANCID – All The Moonstompers – Chase The Ace Records

Afficher l'image d'origine

UN PEU D’HISTOIRE : Voilà voilà, on va pas vous faire l’affront de vous présenter RANCID en long en large et en travers, mais juste vous rappeler que ce groupe, probablement parmi les meilleurs de l’histoire du punk-rock mondial, a débuté au bord de la baie de San Francisco en 1991,  autour de Tim Armstrong et Matt Freeman, pionniers du punk-ska US avec les cultissimes Operation Ivy, et de Brett Reed, un skateur d’Oakland (replacé par Branden Steineckert en 2006).

Après un premier album éponyme, le groupe est rejoint en 93 par Lars Frederiksen, qui fit un temps une pige au sein de Uk Subs. Le second album du désormais quatuor, « Let’s Go », sort en 94 sur Epitaph et se fait pas mal remarquer. Mais c’est un an plus tard avec « …And Out Comes The Wolves » que Rancid devient un phénomène, notamment grâce au succès du hit ska « Time Bomb ». (suite…)

Casual Records vide les greniers

CASUAL RECORDS, c’est le label/distro de Nancy qui vend des beaux t-shirts et des skeuds qu’on aime bien, notamment le premier opus des Groovin’ Jailers, l’une des dernières sorties maison.

Depuis peu, le label récupère des vieilleries reggae, ska, soul de années 60 et 70 en 45 tours, les contrôle, les nettoie, les écoute, les remet dans une pochette propre et vous les propose à la vente. Ça vient d’un peu partout dans le monde, de Jamaïque bien sûr pour le ska, le rocksteady et le reggae, et des USA pour la soul. Y a des trucs de chez Motown, de chez Trojan, de chez Big Shot, Cactus, Coxsonne, Atlantic ou Rhino Records… et du Upsetters, du Harry J, du Judge Dread, du Ken Boothe, du John Holt, du Jackie Wilson, du Marvin Gaye ou du Wilson Pickett…

Y’en a à la pelle, l’état de chaque disque est indiqué (que du bon état),  y a de quoi rendre oufs les gars du Precious Oldies Sound System, et c’est vendu entre 4 et 6 € par ici.  Alors faites vous plaisir.

French Boutik : le clip

Vous en avez certainement entendu parler dans nos colonnes, FRENCH BOUTIK, le groupe parisien quatuor/quintet qui aime le son rétro et les belles sapes de modernistes, va bientôt enregistrer son premier album, et a lancé une campagne de financement sur Indiegogo à laquelle vous pouvez toujours participer.

Pour ceux qui ne seraient pas tout à fait convaincus de l’intérêt de soutenir le projet du combo, un clip d’un des singles du disque à venir vient tout juste d’être mis en ligne, après « Le Mac » en début d’année. Il s’agit de « Hitch A Ride », c’est très pop c’est très pro c’est rétro, et moi j’aime ça. Et même que c’est à la fois british et français, à la fois pop et yéyé.

Avec en plus un ancien psycho qui fait le guest à la toute fin du clip. (suite…)

THE GROOVIN’ JAILERS – Take It Or Leave It – Casual Records/Mass Prod

UN PEU D’HISTOIRE THE GROOVIN’ JAILERS, c’est un groupe de Lille qu’on commence à bien connaître. Composé de cinq musicos issus de la scène nordiste ska, reggae, punk et plus si affinités, le combo qui a démarré en 2010 aime le son à la Aggrolites, avec une grosse base jamaïcaine dans laquelle il envoie du funk et un peu de soul.

Ils ont croisé sur scène quelques belles pointures comme Red Soul Community, Bad Manners, 8°6 Crew, 65 Mines Street… et ont sorti un maxi Ep au format 10′ en 2012.

En 2015, ils sont retournés en studio pour pondre leur véritable premier album, « Take It Or Leave It », qui n’a rien à voir avec Madness mais qui est chargé jusqu’à la gueule de leur fameux catchy reggae.

Le disque est sorti en vinyle chez Casual Records, et pour le Cd, faut s’adresser aux activistes de Mass Prod.  (suite…)

Le premier album du Middle Volga Social Club, gratos

Comme son nom l’indique, le MIDDLE VOLGA SOCIAL CLUB ne vient pas du bord de la Garonne, mais de Samara, au bord de la Volga. Le groupe formé il y a un peu plus de deux ans est composé de huit membres, dont une chanteuse, et il aime jouer du son jamaïcain plutôt à la cool.

Le combo n’a visiblement jamais joué en dehors de la Russie, comme la plupart des groupes russes, mais a participé au premier Moscou Ska Festival organisé en 2015, aux côtés des Wheeler Dealers ou des voisins finlandais de The Valkyrians.

Le MVSC sort ces jours-ci sont premier album intitulé « Give Me The Way », et c’est bien sûr le label russe Magnetic Loft qui s’en occupe. Pour l’instant, le disque n’est disponible qu’en téléchargement (payant sur iTunes, mais gratuit sur bandcamp – libre à vous de laisser quelques deniers), mais des LP ont été pressés et seront disponibles incessamment sous peu via leur label. (suite…)

The Skruffians: du ska-jazz du Minnesota

Voilà un tout nouveau groupe apparu il y a peu sur la scène US: THE SKRUFFIANS. Je vous accorde que c’est un nom à la con, mais le combo de Minneapolis se démerde vraiment pas mal avec ses influences ska, reggae, soul, et donc jazz, et probablement pas mal de temps passé à écouter en boucle les patrons de The Skatalites.

La formation classique à sept comprend trois cuivres et pour l’instant pas de chanteur (c’est 100 % instru cette affaire), et le groupe a déjà croisé la route de ces petites gloires locales que sont les Prizefighters, ou de Chris Murray et des Crombies. (suite…)

OI-SKALL MATES – Adultix Hangoverz – Watax/Diwphalanx

UN PEU D’HISTOIREOI-SKALL MATES, c’est un combo de rasés emmené par l’inénarrable Wataru Buster venu du Japon. Et mine de rien ce groupe, si c’est pas forcément celui dont on entend le plus parler, il existe depuis maintenant vingt ans.

Oi-Skall Mates a sorti deux albums, « 12-Mates Skall Nighter Woo… »  en 2001 et « Luvin’ Side New Stomper » en 2002, tout ça après  une série d’Ep, et notamment un split avec Bad Manners. Le groupe avait aussi sorti en 2005 les deux volumes des maxi-ep « Evil Taste ».

Wataru Buster a parfois enregistré des morceaux tout seul (voir la compilation « Global Ska vol 2″) et il a aussi donné dans la oi!, mais cette fois c’est bien avec Oi-Skall Mates qu’il revient pour fêter deux décennies avec « Adultix Hangoverz », et si vous voulez voir un site internet bien pourri comme si on était en 2000, vous pouvez cliquer ici. (suite…)

Rockin’ Races !!, les nouveaux Ep

On vous avait déjà parlé de BANANA JUICE, la fine équipe bretonne qui se bouge les fesses à coup de festival Dance Ska La et de compilation ROCKIN’RACES. A l’époque, on en était au volume 2 de ces mini compilations dont le principe est simple : réunir sur un 45 tours quatre groupes qui font dans le ska, le reggae, le rock’n'roll, le psychobilly, la surf music de compétition ou dans le blues crasseux qui transpire le tord-boyaux.

Avec toujours un artwork impeccable à base de dessins à la Satanas et Diabolo/Croque Monstre Show du genre qui parlent à tous ceux qui ont connu Récré A2, c’est donc le sixième volume de The Rockin’ Races !! Collection qui vient de sortir, avec dessus les vénérables Washington Dead Cats dont on ne présente plus le gore-a-billy, les Rennais branchés garage que sont les Black Boys on Moped, les psychos anglais cultes de Long Tall Texans, et The Courettes, le duo garage moitié danois, moitié brésilien. (suite…)

Un best-of pour THE FRITS

Pork Pie The Frits - The Greatest Frits CDTHE FRITS, c’es l’un des tous meilleurs combos allemands de la période revival et des compilations « Ska Ska Skandal! » que j’ai tant écoutées quand j’étais minot. On vous avait d’ailleurs parlé dans nos colonnes de « Little Idiots« , chef d’oeuvre du groupe de Bochum, et c’est avec joie qu’on a appris que The Frits remontait sur scène à l’occasion du « Rurhpott Ska Explosion » et du « Berlin Ska City Festival », deux des plus grands raouts ska d’outre-Rhin.

Sauf que c’est passé, et que pour rappeler à notre souvenir The Frits, Pork Pie Records, le label toujours bien vert, a eu la bonne idée d’éditer une compilation simplement intitulée « The Greatest Frits », parce que les albums originaux sont pas évidents à choper. (suite…)

AKATZ en live et en vidéo sur Radio 3

En France, le service public de la radio s’appel Radio France, et celui de la télé France Télévision. En Espagne, on a RTVE qui regroupe les deux. Et sur RTVE, il y a Radio 3, qui comme son nom l’indique est la troisième station nationale. Ce qui est bien sur Radio 3, c’est qu’ils invitent régulièrement des groupes à venir jouer en live dans leurs studios, et qu’après c’est diffusé sur La2 (la deuxième chaîne de télé).

Et même que dernièrement, cette sympathique radio a eu la bonne idée d’inviter AKATZ,  le très bon groupe sixties de Bilbao qui a livré une prestation d’une demi-heure avec du son à l’ancienne, du feeling et une bien belle section cuivres. (suite…)

Page suivante »