Rude Boy Train

RUDE BOY TRAIN’S CLASIC – TWO TONE CLUB – Now Is The Time ! (Productions Impossible Records – 2007)

« Rude Boy Train’s Classics », c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois… 

UN PEU (BEAUCOUP) D’HISTOIRE : TWO TONE CLUB a débuté sa carrière en 1999 à Montbéliard à l’initiative d’anciens membres de Gangsters All Stars. Le groupe se composait d’un chanteur, de deux guitaristes, d’un bassiste, d’un batteur, d’un sax, d’un trompettiste et d’un tromboniste. La seconde guitare a par la suite disparu et un clavier s’est ajouté à la formation. Le nom des musiciens est inconnu du grand public puisqu’ils portent tous un surnom lié à une couleur en référence à Reservoir Dogs, le film de Quentin Tarantino (Mr White, Mister Black, Mr Brown, Mr Blue…).

Le ska de Two Tone Club est influencé par toutes les périodes de ce style : 60’s, two tone, revival, avec des nombreuses pointes d’early reggae et de  rocksteady. Rapidement, le groupe cherche à jouer à l’étranger, profitant de sa situation géographique proche de l’Allemagne et de la Suisse. (suite…)

Le nouveau 8°6 commence à se dévoiler

C’est l’un des albums les plus attendus de 2017, et avec celui du Two Tone Club, ça risque de se tirer la bourre sévère. Car les deux groupes, celui de Paname comme celui de Montbé, sont plus que jamais les figures de proue de la scène française avec des concerts souvent assez jouissifs. Bref, trêve de superlatifs et d’hyperboles, y a les joyeux rasés du 8°6 CREW qui nous annoncent que leur troisième opus se pointera le 10 janvier prochain, et ça c’est la bonne nouvelle de chez bonne nouvelle.

Le disque s’intitule « Working Class Reggae », (après « Bad Bad Reggae » et « Old Reggae Friends », ça va nous faire une belle trilogie) et c’est sur une Vie Pour Rien Vinyles que ça sera publié. (suite…)

Marta Ren n’oublie pas la France (c’est le moins qu’on puisse dire)

On vous fait pas un dessin puisqu’on a mis une photo, mais y a MARTA REN (qu’on aime autant pour sa voix que pour le reste) qui fait presque le tour de France avec ses GROOVELVETS. Et bon, comme leur album chez les Italiens de Record Kicks était assez génialissime (« Stop, Look, Listen »), on vous conseille de ne pas rater ça. Ces jours-ci le groupe est à Rennes, mais après il sera un peu partout dans l’Hexagone (mais pas dans l’est, Mâcon c’est pas dans l’est), et on vous laisse découvrir ci-contre la date la plus proche de chez vous (merci Fab ex-Oh Lord une fois de plus). (suite…)

Pierpoljak se rappelle de sa jeunesse

Y en sûrement pas mal qui s’en foutent, mais PIERPOLJAK, que ceux qu’ont pas de bol ont peut-être connu sous le surnom de Pierrot le Fou, n’a pas toujours eu la barbe et les cheveux en explosion capillaire. Le gars qui était l’un des premiers skins de France (j’étais encore en maternelle) sort bientôt un nouvel album, « Chapeau de Paille », le 17 février.

Il s’est éloigné des Halles pour se rapprocher de Kingston, mais il se souvient quand même de ses jeunes années avec Fan, Amour et Farid sur « Rocksteady », dont on apprécie autant les paroles pleines de nostalgie que le clip ambiance « spirit of 69″. (suite…)

Le MENTO CLOUB a besoin de votre soutien

Le MENTO CLOUB, c’est comme son nom l’indique un groupe branché mento/calypso et musiques caribéennes diverses et variées, un peu de Nancy, un peu de Lyon. Dedans, y a des gars de la Casa Bancale et du Nancy Ska Jazz Orchestra, et comme ces deux combos, il a besoin de votre soutien (et de votre argent) pour sortir son premier album.

C’est une fois de plus du côté de KissKissBankBank que ça se passe, et  ils visent les 2 500 €. C’est jouable mais pas sans votre aide. C’est là qu’il faut cliquer, pour lâcher 10 € pour le cd ou 200 pour le concert dans ton salon. L’enregistrement c’est pour décembre, la production pour janvier, et ça devrait arriver chez vous au début du printemps.

Si vous aimez Harry Belafonte et Lord Creator, ce groupe est fait pour vous.

 

FRENCH BOUTIK – Front Pop – Copase Disques

Afficher l'image d'origineUN PEU D’HISTOIRE : FRENCH BOUTIK, c’est un groupe francilien adepte de culture mod créé en 2010.

D’abord en quintet mais aujourd’hui en quartet, le groupe publie un premier 45 tours en 2012 chez Copase Disques, le label allemand qui aime les trucs un peu vintage/soul/mod, avec quatre titres et une pochette particulièrement soignée, puis « Ici Paris », un nouvel Ep l’année suivante, avant un passage sur la compile dédiée à Madness et à la recherche sur le cancer « Specialized 3 Mad Not Cancer » avec le morceau « Tiptoes  », très bien adapté.

Fin 2014, French Boutik revient avec un Ep en format double 45 tours enregistré à Hambourg , toujours sur Copase Disques, avec quatre titres (dont « Tiptoes »). (suite…)

Un Ep pour The Adelians

Bonne nouvelle : l’excellent groupe francilien THE ADELIANS qui nous avait gratifié il y quelques mois d’un pur album chez Q-Sounds Recordings (le Daptone de Montreuil), s’apprête à sortir un nouvel Ep le vendredi 25 novembre.

C’est d’ailleurs sous le nom de Florence & The Adelians (Florence étant la chanteuse attitrée depuis plusieurs mois) que le disque qui s’intitule « In Need Of More »est publié, avec un tirage limité à 200 exemplaires numérotés qui seront disponibles bientôt sur le site du label.

Alors guettez si vous êtes collectionneur et que vous ne voulez pas louper ça…

 

THE MIGHTY FISHERS – Newsteady – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE : La fine équipe nous vient de Budapest en Hongrie et les MIGHTY FISHERS démarrent en 2010 avec des zicos issus du Pannonia Allstars Ska Orchestra, The Three Teadies ou avec Dubaku.

Un premier Ep 4 titres, « High For », orienté rocksteady/early reggae, sort en novembre 2011, suivi à l’été 2012 par un second Ep, « Where Are You ? » et son hit éponyme.

Le combo donne des tas de concerts, notamment en Europe centrale et en Allemagne, participe au This Is Ska Festival de Rosslau et à l’immense Sziget hongrois, et il enregistre un premier album, « Soul Garden », qui voit le jour au printemps 2014 grâce aux labels Casual Records (France), Redstar 73 (Espagne) et Mad Butcher (Allemagne).

Pas trop de nouvelles depuis, aussi on est bien content d’apprendre qu’un nouvel Ep vient de sortir (en téléchargement uniquement pour l’instant). (suite…)

MADNESS – Can’t Touch Us Now – Lucky Seven Records

Afficher l'image d'origine

UN PEU D’HISTOIRE : C’est en 1976 sous le nom de The North London Invaders que débute la carrière de MADNESS. Son nom (depuis 79) est inspiré par le grand Prince Buster (RIP) et Madness avait jusqu’à cette année publié onze albums.

Depuis la fin des années 90, le combo de Camden est redevenu très actif, après  une décennie de discrétion. « Wonderful » sort chez Virgin en 1999, et en 2005 Madness enregistre « The Dangermen Sessions Vol 1 », un album de reprises.

« The Liberty Of Norton Folgate » sort en 2009, suivi à l’automne 2012 par « Oui Oui Si Si Ja Ja Da Da », le onzième opus du groupe qui a ces derniers temps pas mal joué en France, de l’Olympia au Trianon en passant par le Zénith et par pas mal de festivals. (suite…)

Roy Panton, Smooth Beans, Upsttemians : les beaux 45 tours de Liquidator

LIQUIDATOR MUSIC, l’impeccable label espagnol, continue d’explorer et de publier ce qui se fait de mieux en 2016 en ska, en rocksteady et en reggae. On vous avait parlé tout récemment des TRANSILVANIANS qui reprenaient le Clash et Angelic Upstarts, et bien le label de Toni vient en plus de sortir un 45 tours de ROY PANTON (sans Yvonne) avec dessus « Seek And You’l Find » et « Cherirta », deux vieilleries rééditées pour le plus grand plaisir des collectionneurs.

Mais ça n’est pas tout. Liquidator publie aussi un nouveau 45 tours des excellents SMOOTH BEANS avec deux adaptations : « Paren El Train » devrait vous rappeler le « Stop That train » de Keith & Tex », ici en version espagnole, et « Reggae Time » le « Hold Down » des Kingstonians.

Les trois disques son édités en version limitée à 500 exemplaire de la série « limited DJ pressing ». C’est déjà collector. (suite…)

Page suivante »