Rude Boy Train

8°6 CREW – Working Class Reggae – Une Vie Pour Rien

L’image contient peut-être : 5 personnes

UN PEU D’HISTOIRE :  L’aventure 8°6 CREW débute au milieu des années 90 autour de Charly, Eric, Germain et Stéphane. C’est à Paris et en banlieue que ça se passe, et au départ le groupe joue surtout de la oi !. Sauf que rapidement, la formation va s’agrandir et les envies de ska vont se faire sentir.

Ce qui va donner en 1999 « Bad Bad Reggae », un premier album, culte, publié par les Allemands de Mad Butcher Records.

En 2001 sort « Ménil’ Express », un maxi-ep sur Big 8 Records, et en 2002 les musiciens commencent à aller voir ailleurs ce qui s’y passe (Ya Basta, Happy Kolo, Acapulco Gold puis Upten). (suite…)

The Brooklyn Attractors live en studio

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur scène, personnes qui jouent des instruments de musique, nuit et intérieurLe second opus des BROOKLYN ATTRACTORS (« The Move ») fait partie des très bons disques de 2016.

Le groupe joue en mode ska-jazz ouaté, et c’est toujours impeccable. La preuve pour ceux qui en douteraient (malheureux qu’ils sont !) avec une vidéo live en studio du combo de la grosse pomme, qui interprète ici avec style « Black Beans and Rice », l’un des meilleurs morceaux de la dernière livraison, et en bonus quelques minutes captées lors des dernières sessions d’enregistrement. (suite…)

HANNAH WILLIAMS & THE AFFIRMATIONS – Last Nights and Heartbreaks – Record Kicks –

UN PEU D’HISTOIRE : HANNAH WILLIAMS, c’est la chanteuse soul de Bristol. On entend régulièrement parler d’elle depuis le début des années 2010, et c’est avec THE TASTEMAKERS qu’elle avait sorti un 45 tours en 2011, puis un album en 2012 (« A Hill Of Feathers »), et split avec en face Susan Cadogan et les Argentins de The Crabs Corporation. C’était en 2013 chez Record Kicks.

C’est encore avec Record Kicks, l’un des meilleurs labels européens, qu’elle a publié fin 2016 « Late Nights & Heartbreaks », son second opus, mais cette fois avec THE AFFIRMATIONS. Et la qualité n’a pas baissé d’un millimètre, c’est le moins que l’on puisse dire. (suite…)

Un live pour The Busters

Afficher l'image d'origineTHE BUSTERS, c’est le groupe allemand culte, spécialiste du son revival qui file à toute allure. Le groupe s’est formé en 1987, à l’époque où le pays était encore coupé en deux. Le line-up a pas mal changé depuis, mais cinq anciens sont toujours présents dans le groupe qui s’est vu renforcer par l’arrivée de Dr Ring Ding au chant (en duo avec Ron).

Treize albums et une compilation plus tard, les Busters décident de fêter leur anniversaire avec la sortie d’un live, « Ska Bang 87 », sur un double cd contenant 30 titres pour 30 années d’existence. C’est sorti sur Ska Revolution Records, et mine de rien un live des Busters c’est pas quelque-chose de très nouveau. Il y avait eu « Cheap Thrills » en 92 pour clore la période faste « Ruder Than Rude »/ »Couch Potatoes »/ »Dead Or Alive », puis le live à Montreux en 95, et enfin le live des 15 ans enregistré à domicile (Wiesloch) et sorti en 2002 sur Pork Pie. (suite…)

Keith & Tex sur Liquidator

KEITH AND TEX, c’est des vieux de la vieille de la scène jamaïcaine qu’on aime, mais le problème avec les vieilles gloires c’est que ça joue du vieux répertoire encore et encore. Et mine de rien, ces deux-là chantent quand même ensemble depuis cinquante ans.

Sauf que là, les deux gaillards ont l’excellente idée de nous livrer deux titres inédits, comme quoi y a pas de fatalité. Au programme donc, « Goodbye Love », un rocksteady impeccable, et « Back In The Day », un ska qui va (très) bien.

C’est forcément Liquidator Music qui nous sort ça en vinyle dans la collection « limited dj pressing »,  et c’est produit par l’incontournable Roberto Sanchez (qui doit aussi faire le backing band avec ses potes du Lone Ark Riddim Force). (suite…)

Lollypop Lorry en mode Skatalites

LOLLYPOP LORRY, c’est un groupe russe qui nous vient de Yekaterinburg et qui aime le son sixties d’obédience ska-jazz. On vous en avait parlé il y a quelques mois à l’occasion de la mise en ligne d’un Ep (« Circus Magical Muffin »), et cette fois le combo récidive avec un album live intitulé « Live At Octopus ».

Sur ce live, uniquement de reprises. De qui ? Des Skatalites pardi. Pourquoi ? Parce que. C’est comme ça. On reprend les Skatalites pour se faire plaisir, parce que ça ne déplaît à personne, et parce que c’est toujours plus facile que de composer soi-même.

Neuf morceaux ici au compteur, avec les plus gros standards,  de « Freedom Sound » au « James Bond Theme » et passant par « Swing Easy » ou « Latin Goes Ska ». Alors c’est mignon tout plein, la pochette (virtuelle) est belle, mais ça ne sert à rien. Parce que c’est mieux quand c’est joué par les Skatalites (forcément), et que quand on veut s’attaquer (en 2016 !) à un tel répertoire, autant avoir la puissance de feu de Western Standard Time et le concept (big-band) qui va avec (encore que les Californiens devront changer leur fusil d’épaule s’ils ne veulent pas tourner en rond). (suite…)

Un nouvel Ep pour Less Than Jake

Aucun texte alternatif disponible.Moi j’aime bien les ska-punkers de LESS THAN JAKE, combo de Gainesville (Floride) qui avait connu un franc succès au moment de la vague ska de la seconde moitié des années 90. C’était il y a vingt piges mine de rien, mais les cinq gaillards n’ont pas perdu grand chose de leur talent, eux qui avaient pondu jadis « Hello Rockview », certainement l’un des meilleurs disques ska-punk de cette époque (le truc était blindé de hits).

Les voilà qui annoncent la sortie d’un nouvel Ep pour le 3 février prochain. Le disque s’intitule « Sound The Alarm », c’est sur Pure Noise Records que ça se passe, et dessus y a quand même 7 titres. Franchement les gars vous auriez pu pousser jusqu’à 10-12 pour nous pondre un album complet nan ? (suite…)

Come reggae with…Thee Hurricanes

L’image contient peut-être : texteFouiaiaille, ils sont fous chez Angel City Records. Déjà là ils nous envoient une Angel City Revue avec Jackie Mendez, et Xiantoni Ari accompagnées par THEE HURRICANES, le groupe de L.A qui tue, mais en plus au printemps ils remettent le couvert sur le vieux continent avec The Delirians et The Steady 45s.

Et c’est pas tout. Pour dépenser son argent pendant les concerts, il y aura un 45 tours où Thee Hurricanes accompagnera CHARLEY ORGANAIRE, ROY PANTON et YVONNE HARRISON. 

Comme chez Angel City Records on n’est pas des pros de la com’ (c’est déjà bien d’être des pros de la musique), on n’a rien à écouter et on n’en sait pas plus sur le contenu, mais ceux qui vont choper la revue en live peuvent déjà préparer le biffeton.

Le meilleur de 2016

Afficher l'image d'origine

Encore une année qui se termine avec son lot de bonnes surprises, de coups de force et de coups de mou.

Pour séparer le bon grain de l’ivraie, la rédaction de Rude Boy Train vous livre son top 2016 à base de ska, de rocksteady, de reggae et de soul (avec un peu de punk-rock aussi c’est vrai…)

Vince:

THE FRIGHTNRS – « Nothing more to say » (Daptone Records) : Parce que The Frightnrs sur Daptone Records, c’était déjà une bonne nouvelle, et parce que le groupe en deuil a confirmé son immense talent avec cette incomparable tuerie rocksteady. (suite…)

BROOKLYN ATTRACTORS – The Move – Jump Up ! Records

UN PEU D’HISTOIRE :  BROOKLYN ATTRACTORS en 2016, c’est toujours un peu la crème de la crème de la grosse pomme avec Rich Graiko à la trompette, Buford O’Sullivan au trombone, Larry McDonald aux percus, Eddie Ocampo à la batterie et tout le toutim, donc autant vous dire que c’est pas tout à fait des comique ni des petits joueurs.

Ceux qui avaient eu l’occasion d’écouter leur premier album il y a près de trois ans (« Good Evil Alchemy ») savent que cette équipe-là sait jouer bien comme il faut,ce que confirme ce second opus intitulé « The Move » tout récemment édité par l’incontournable maison du midwest Jump Up ! Records.

Par contre les gars, faudra penser à faire des tournées de temps en temps… (suite…)

Page suivante »