Rude Boy Train

HUGO LOBO – Neigborhood Rules – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE : Hugo Lobo, pour ceux qui l’auraient oublié, c’est l’un des leaders des Dancing Mood, incontournable groupe de la scène Sud-Américaine, Fada des sons des Skatalites et autres vieilleries dans le genre, réputé pour des concerts formidables ou le line-up peut monter parfois jusqu’à 70 membres !

Outre l’activité de son groupe principal, le trompettiste Argentin s’offre quelques parenthèses solo comme en 2014 avec son « Street Feeling », blindé d’excellents featurings ou plus récemment fin 2017 avec un EP sorti chez Liquidator, « Ska Is The Way », accompagné par Caroll Thompsonn sur deux reprises des classiques «Don’t Stay Away » et « Why Did You Leave Me ».

On retrouve d’ailleurs le titre « Ska Is The Way » sur son tout nouvel album « Neigborhood Rules », sur lequel il joue encore une fois le multi-instrumentiste, toujours secondé par une fameuse équipe de featurings de classe mondiale.

LE DISQUE : Quand on le retrouve sur la pochette de ce « Neigborhood Rules » en version survet’/casquette, un bomber trop large par-dessus, on se dit qu’il a pas changé, le Hugo Lobo, en tous cas du côté de la mode. Côté musique non plus, pas de grand chambard en vue, on retrouve les grandes lignes de son premier « Street Feeling ». (suite…)

THE INTERRUPTERS – Fight the good fight – Hellcat Records

Résultat de recherche d'images pour "the interrupters fight the good fight"UN PEU D’HISTOIRE: Depuis 2012, THE INTERRUPTERS, combo ska-punk de Los Angeles, est devenu incontournable. Emmené par Aimee Allen et les frères Bivona (guitare, basse, batterie) le quatuor s’est fait rapidement connaître avec sa version de « Treat The Youth Right » de Jimmy Cliff et avec les reprises de Tim Armstrong sous le nom de Tim Timebomb.

Le premier album était sorti en 2014 en version vinyle+CD sur Hellcat Records, suivi moins de deux ans plus tard par « Say It Out Loud », toujours sur le même label. Et avec un producteur nommé Tim Armstrong, comme par hasard…

Depuis, le groupe a pas mal arpenté les routes des USA, et aussi un peu celles d’Europe, et a forcément participé au grand raout de « Back To The Beach » à Huntington Beach en avril dernier, avec Goldfinger, Aggrolites, Mustard Plug, Hepcat, Aquabats et compagnie… (suite…)

V.A. Birth Of The Fourth Wave Of Ska – Angel City Records

UN PEU D’HISTOIRE : Angel City Records, c’est le label qui monte sur la côte ouest des US.

Après avoir produit plusieurs soirées a succès avec des shows des Gaylads ou encore du légendaire Derrick Harriot, le DJ Mark Morales et le guitariste Wally Caro, décident en 2013 de monter leur propre label. Basé à Los Angeles, Angel City Records sort le single soul de sa première signature,  Xiantoni Ari, « What’s It Gonna Be » à l’été 2013. Les accointances locales avec Brian Dixon et son Volcano Lounge leurs feront aussi sortir les singles de Stahl, le projet de l’ex Aggrolites Scott Abels, mais aussi les titres du studio’s band Thee Huricanes. On croise aussi sur ce label les excellents Delirians, le soul man Xavier Lynch, la formidable Jackie Mendez ou bien plus récemment la signature surprise des Espagnols de The Hypocondriacs avec la sortie d’un somptueux EP « Reggae 69 ». Il continuent d’offrir des soirées « Angel City » pour le plus grand bonheur des fans, surtout quand en plus, ils franchissent l’Atlantique avec l’« Angel City Review ». (suite…)

MAROON TOWN – Freedom Call – Brixton Records

UN PEU D’HISTOIRE: Mine de rien, ça fait pile 30 ans qu’elle existe l’histoire de MAROON TOWN, combo britannique arrivé au moment où le ska n’était plus, ou n’était pas encore, à la mode.

Le premier album, « High & Dry », sorti en 1990, est un classique, et le reste de la discographie n’est pas non plus des plus pouraves. Il faut dire qu’avec un chanteur comme Stevie B, au timbre reconnaissable en 1000, on est plus que bien servi.

Après un long break entre le début des années 2000 et un retour discret en 2013, le combo décide de retourner en studio pour nous pondre son sixième album, « Freedom Call », sorti tout récemment sur Brixton Records, avec un line-up quelque peu remanié. (suite…)

Anthologie de la musique jamaïcaine des années 50 à 1962 – RDM Edition

Résultat de recherche d'images pour "anthologie de la musique jamaicaine rdm"UN PEU D’HISTOIREA l’origine de ce projet, un certain Jean-Pierre BOUTELLIER,qui avec son fanzine Skanews nous a inlassablement informés jusqu’au début des années 2000, avec la passion comme unique carburant.

De l’autre côté un label : RDM-Edition. RDM-Edition existe depuis 1979 et a édité près de 2000 références en CD et DVD, de Johnny Hallyday à Elvis Presley en passant par Charles Aznavour, Harry Belafonte, James Brown, The Kinks… mais aussi par des films d’Alfred d’Hitchcock…

JP est donc allé toquer à la porte de RDM pour leur proposer le projet « Anthologie de la musique jamaïcaine des années 50 à 1962 volume 1” qui est sorti en mai dernier. Au programme, 4 Cd, 100 titres remastérisés (à partir des 78 tours et 45 tours de l’époque) comprenant du mento, du ska, du shuffle, du jum up,du jazz, du twist… bref, la préhistoire du ska, du rocksteady et du reggae. Parmi les artistes de la compile, que du lourd : Bob Marley, Jimmy Cliff, Roland Alphonso, Don Drummond, Rico Rodriguez, Prince Buster, Laurel Aitken, Derrick Morgan… (suite…)

DAVID HILLYARD & THE ROCKSTEADY 7 – The Giver – Org Music

Résultat de recherche d'images pour "david hillyard the giver"UN PEU D’HISTOIRE : Le Rocksteady 7, c’est l’autre groupe de David Hillyard, membre fondateur d’Hepcat et insatiable sax des Slackers, qui, non content de participer à l’histoire d’un des plus grands groupes ska de tous les temps, s’offre de temps à autre une petite parenthèse plus personnelle, souvent plus jazz, en enregistrant avec ses amis disséminés un peu partout autour du globe, de somptueux albums riches et variés.

Le premier, « Playtime », voit le jour en 1997. Accompagné par le légendaire percussionniste Larry Mc Donald, entre autres,  « Disco Dave » y  synthétise toutes ses influences, soient l’intégralité des musiques Jamaïcaines, mais aussi d’autres plus américaines, comme le jazz et le blues. Avec des guests comme son comparse Greg Lee au chant, c’est un veritable petit bijou.

D’autres verront le jour, tous aussi excellents les uns que les autres, tels que « United Front » en 2002, « Friends & Ennemies » en 2013 ou bien encore le sublime « California » en 2014.

Le bonhomme a l’autre excellente habitude de tourner régulièrement en Europe, souvent accompagné de la crème des zicos de notre continent comme Nico Léonard ou Mr T-Bone pour des sets toujours mémorables d’intensité. (suite…)

Reggae Workers Of The World – II – Badasonic Records

Résultat de recherche d'images pour "reggae workers of the world II"UN PEU D’HISTOIRE: REGGAE WORKERS OF THE WORLD, c’est la dream team de Charleroi/New York/Los Angeles avec dedans Vic Ruggiero (Slackers), Jesse Wagner (Aggrolites), et Nico Leonard (Moon Invaders-Badasonics).

Après un premier album autoproduit fait de bric et de broc il y a trois ans et une poignée de dates en Europe, le trio revient avec son second opus sobrement intitulé « II », sur Badasonic Records, le label du batteur qui ne produit que de très belles référence…

LE DISQUELe 45 tours du mois dernier laissait présager le meilleur, et le meilleur est arrivé. Oui, « Jesse James » et « Every  Once In A While » sont deux pépites magnifiques de finesse, du genre qui deviennent des hits dès les premières écoutes.  (suite…)

DR WOGGLE AND THE RADIO – Drop Bombs To Lose – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE : On va pouvoir la faire courte pour une fois, vu qu’on vous a récemment parlé de Dr Woggle & The Radio dans ces lignes à l’occasion de la classic parue déjà en juillet l’année dernière, où l’on vous évoquait déjà un éventuel retour de la bande de Weinheim. On se contentera de rappeler que depuis la fin des années 90, le groupe est un des fers de lance de la scène ska-reggae allemande, orientation 60’s, et qu’avec ses quatre albums au compteur, dont un live, et des tonnes de dates dont les spectateurs ne pourront que vous vanter l’intensité, la Dr Woggle’s Team avait laissé un grand vide depuis 2012.

Le retour était donc fort attendu et c’est en ce tout début mai qu’est apparu, seulement  sur les plateformes de streaming pour l’instant (une version cd étant d’ors et déjà précommandable et on croise les doigts pour une version vinyle)  de « Drop Bombs To Lose » dont nous nous empressons de vous détailler les principaux atours. (suite…)

MONKEY – Intermittent Waves… – Squidhat Records

UN PEU D’HISTOIRE: MONKEY, c’est le groupe de la baie de San Francisco créé en 1995 en pleine vague californienne, même si c’est plutôt du côté d’Orange County que ça se passait à cette époque.

C’est autour du chanteur/guitariste Curtis Meacham que le groupe a sorti cinq albums: « Changito ! » en 97, « Station Wagon Living » en 2003, puis « Cruel Tutelage » chez Asian Man Records en 2005, suivi par « Lost At Sea  » en 2008 et « Bananarchy » en 2015, toujours dans la belle maison de qualité de Mike Park, découvreur de talents devant l’éternel.

Le groupe, souvent composé de cinq musiciens, est resté très discret sur le vieux continent, même si Dr Ring Ding est allé tourner avec eux aux Etats-Unis. (suite…)

THE VOGS – A Change Is Coming – Q-Sounds Recording/Specific

UN PEU D’HISTOIRE: THE VOGS, c’est le tout dernier groupe (pour l’instant) de l’écurie Q-Sounds Recording, le magnifique label de Montreuil à la production pointue et toujours de qualité.

Le groupe est emmené par Elodie au chant, et comme tous les groupes maison par Ludovic Bors au clavier (accompagné par une fine équipe qui joue bien comme il faut).

Pas très ancien, le combo vient  tout jsute de publier son premier album 100% pur soul que vous pouvez commander ici, en partenariat entre Q-Sounds et le label messin Specific Recordings. (suite…)

Page suivante »