Rude Boy Train

THE KUBRICKS – The Heist – Skallywag Records

Résultat de recherche d'images pour "the kubricks the heist amazon"UN PEU D’HISTOIRE : THE KUBRICKS est un groupe de Londres créé en 2008. Le groupe est influencé par Madness et il joue un peu partout dans le royaume, avant de se poser en 2012 pour composer son premier Ep, « Wasters & Wannabes », enregistré au Blue Studio sous la houlette d’Andrew Tulloch, un ingénieur du son/producteur spécialisé dans l’enregistrement d’albums live (il a travaillé pour Elton John, Robbie Williams, Madness, PIL, Archive, Killing Joke, KISS…).

Le disque sort un an plus tard sur Skallywag Records et sera suivi par une petite poignée de singles. (suite…)

SKAPITAL SOUND – Flamingo – Stratego/Diva Music Group

UN PEU D’HISTOIRE : On vous avait parlé, plutôt en bien, du premier opus de Skapital Sound, le side project du saxophoniste du groupe mexicain emblématique Inspector, Jesus Arriaga.

On vous concédait qu’a l’époque, face a ces compos variées à la forte inflexion two-tone, aux accents forcément latino et à la production nickel,  on avait été plutôt sous le charme. C’était en juin 2015, et le groupe de Monterrey  a participé depuis à la plupart des grosses soirées de la scène Mexicaine, partageant l’affiche avec des groupes comme les Toasters ou les Skatalites, ou bien les locaux de Inspector ou Los De Abajos. Ils ont aussi  placé un titre sur la dernière version de la compil « Skanibal Street » des Allemands de Mad Butcher…

Pile poil deux ans plus tard, les revoilà avec ce Flamingo, qui sort cette fois ci en version physique CD, pas vraiment distribué autrement qu’a leurs concerts, mais aisément trouvable en MP3 sur  le net en mode officiel ou non d’ailleurs… (suite…)

JIM MURPLE MEMORIAL – Stella Nova – Murple & Cie

Résultat de recherche d'images pour "Jim Murple Memorial stella nova"UN PEU D’HISTOIRE : Ça fait maintenant 20 ans que dure l’aventure JIM MURPLE MEMORIAL, le groupe de rhythm’n’blues jamaïcain (du ska, du rocksteady, du reggae, du calypso…) basé à Montreuil qui avec ce tout nouveau « Stella Nova » publie son 9e album après une campagne KissKissBankBank.

Au cours de sa carrière, le combo a connu pas mal de changements de line-up, et le départ de Nanou, la chanteuse emblématique il y a deux ans, aurait pu tourner à la catastrophe si elle n’avait été remplacée par sa fille Célia, qui chante pile poil comme maman (c’est d’ailleurs à s’y méprendre). Le groupe est en tournée un peu partout en France cet été, alors ne louper pas ça, sur scène c’est garanti 100 % pur fun !

LE DISQUE : Un album du Jim Murple Memorial qui revient, c’est comme quand on retourne dans un lieu de vacances où on est déjà allé : l’impression générale est familière, mais c’est toujours dépaysant et il y a souvent des nouveautés à découvrir. (suite…)

THE STEADY 45’S – Trouble In Paradise – Grover Records

UN PEU D’HISTOIRE : On avait été bien agréablement surpris l’année dernière par le niveau de du premier album « Greenleaf Special » des Steady 45’s, sorti avec l’appui du label de Chris Murray, Unstrictly Roots. Seuls les grands amateurs de vinyles avaient pu entrevoir leur potentiel à travers deux beaux premier 45 tours éditées par Steady Beat Recording, avec les doublettes «Long Time Coming »/« Pressure » dès 2013 et « Trouble In Paradise »/« Mama Said » en 2015.

Pourtant, malgré une moyenne d’âge à faire pâlir un président de la République Française, les zicos qui composent le groupe Californien ont déjà pas mal bourlingué sur la scène locale. Le surdoué et leader naturel Joseph Quinones a, par exemple, trempé avec les East Los Three qui accompagnait l’excellent Sammy Kay sur ces deux premiers opus, participé aux débuts de l’aventure Delirians et enregistre tranquillement des titres entre funk et reggae, sur lesquels il interprète tous les instruments, sous le nom de « Saucy Horn ». Il accompagne par ailleurs souvent, avec leur batteur Fritz Zar, Chris Murray quand il est en mode « Combo ». (suite…)

GEMMA & THE TRAVELLERS – Too Many Rules and Games – Légère Recordings

 UN PEU D’HISTOIRE : GEMMA & THE TRAVELLERS, c’est le groupe de soul avec un pied en Bretagne et l’autre en Grande Bretagne. Emmené par la voix de Gemma Petterson, le sextet aime le son à l’ancienne, les sapes vintage, et le prouve depuis plus de cinq ans.

Après un 45 tours en 2012 limité à 300 copies (sold out), puis un autre en 2013 avec les très bons « Stay » et « Don’t Look For Me », 100 % pur soul, puis un autre 7 sorti fin 2014 (« I’ll Do My Way » et « I Can’t Stop Loving You ») sur Lemoncake Records et Q-Sounds Recordings, Gemma et ses voyageurs ont pu composer un premier album qui s’est quand même pas mal fait attendre. (suite…)

UGO SHAKE & THE GOGO’S – Ugo Shake & The Gogo’s – Alambic Records

Aucun texte alternatif disponible.UN PEU D’HISTOIRE : Comme ils disent « à la façon d’un bon vieux cocktail, Ugo Shake et ses Gogo’s mixent la soul des 60’s et le reggae pour un mélange explosif. Une sorte de pont anachronique reliant black music américaine et jamaïcaine« . Soul oui, reggae aussi, mais évidemment avec ce qu’il faut de ska et de rocksteady. From Toulouse !

Car le Ugo du groupe est celui de la TSF, en général derrière sa batterie, mais ici à la guitare et au chant. Et il est accompagné d’une dream team de la ville rose, avec Benoît de Mampy à la basse, Jojo des Branlarians au clavier, Corto, un amateur de jazz à la batterie (et quelques cuivres additionnels ici ou là). Le projet mature depuis une paire d’année, mais UGO SHAKE & THE GOGO’S viennent pile poil de publier leur premier Ep six titres sur Alambic Records. (suite…)

CAZ GARDINER & THE BADASONICS – Introducing Caz Gardiner & The Badasonics – Autoprod

 UN PEU D’HISTOIRE : CAZ GARDINER, c’est une chanteuse de Washington qu’on a connue au micro des Checkered Cabs et de Caz & The Day Laborers, et qui a sorti récemment un album « solo » de toute première catégorie entre reggae et soul. THE BADASONICS, c’est le backing-band belge composé d’une fine équipe presque entièrement transfuge des Caroloregians et (forcément) des Moon Invaders (y a pas les frères Hardison en fait).

A peine créé, le combo belgo-américain nous envoie un premier Ep quatre titres, enregistré au Pum Pum Hotel, le studio de Charleroi de Nico Leonard (le batteur), annonciateur d’un premier album qui doit sortir cette année. (suite…)

THE DELIRIANS – Mezcla De Mùsica Y Amor – Angel City Records

L’image contient peut-être : texte UN PEU D’HISTOIRE : C’est à Los Angeles que démarre en 2007 l’aventure DELIRIANS. Au départ les fesses entre punk et ska, le combo se spécialise en sons jamaïcains, creuse du côté du bluebeat avant de lorgner sérieusement vers le reggae à bretelles.

Le groupe se fait une réputation en Californie, et publie un 45 tours sur Steady Beat Recordings en 2011, puis un autre la même année sur Moondust.

Il autoproduit un ep cinq titres en 2012, et en 2014, c’est le label naissant de la cité des anges, Angel City Records, qui publie leur premier album, « Get Up ! », composé de dix morceaux.

Le groupe vient jouer en Europe avec Xavier Lynch et avec Jackie Mendez début 2016 pour une Angel City Records Revue qui parait-il fut assez grandiose.  (suite…)

BOOBOO’ZZZ ALL STARS – Studio Reggae Bash – Baco Records

Aucun texte alternatif disponible.

UN PEU D’HISTOIRE : BOOBOO’ZZZ ALL STARS, ça fait maintenant trois ans que ça existe, et c’est un collectif reggae/soul de Bordeaux dans lequel on retrouve des membres des Rockin’ Preachers, de Train’s Tone ou des Jouby’s .

Pendent plusieurs mois, le groupe assure les soirées « Reggae Bash »au Booboo’zzz, un rade de Seignosse, en invitant des tas de chanteurs à les accompagner, et à force de rencontres, ils enregistrent des vidéos nickelles propres qu’ils diffusent sur YouTube.

C’est sur la base de ces sessions que Booboo’zzz All Stars décide de publier un premier album en mars 2017, composé de 13 reprises avec à chaque fois un(e)chanteur(euse) différent(e), de Max Livio à Guive, de Peter Harper à Laurène. (suite…)

NEVILLE STAPLE – Return of Judge Roughneck – Cleopatra

UN PEU D’HISTOIRENEVILLE STAPLE, y a plus besoin de le présenter tant il a occupé la scène avec The Specials toutes périodes, avec Special Beat, et avec son Neville Staple Band à lui tout seul.

Son groupe culte à peine reformé il y a quelques années avec Terry Hall, mais sans Jerry Dammers, le gars décide de se tirer, à peu près en même temps que Roddy Byers. Sauf qu’ils ne se tirent pas ensemble, et le Neville retourne avec sa troupe jouer ici ou là le répertoire des patrons de Coventry.

Et même qu’en 2014 il pond « Ska Crazy », un énième album « solo » pas tout à fait au niveau du gars. Le voilà qui vient de récidiver avec « Return Of Judge Roughneck », son septième album sous son nom. (suite…)

Page suivante »