Rude Boy Train

Trambeat – Tales From The Comprehensives – Firestation Records/Sunday Soul

Tales from the Comprehensives cover art

UN PEU D’HISTOIRE : Sud de Londres, 2012. TRAMBEAT se forme autour de quatre chanteuses qui ne sont pourtant pas toujours sur scène en même temps : Percita, Lucy, Lisa et Kim.

Trambeat aime la soul en version northern et ne rechigne pas à laisser ici où là un ou deux petits sons d’obédience jamaïcaine. Les influences viennent de Motown, de Stax, d’Atlantic, mais aussi parfois de Trojan ou de Studio One.

Un Ep quatre titres, « Walk A Mile », sort en 2013, suivi un an plus tard par un deuxième, « The City On Fire », tous deux disponibles uniquement en téléchargement. Par contre, un 45 tours comprenant « Too Good For You » et « Walk In My Shoes » est sorti en 2013 sur Firestation Records/Sunday Soul Recordings. (suite…)

Wisecräcker – Modo de Odio – Smart Ass Rec

UN PEU D’HISTOIRE : WISECRACKER, c’est un groupe teuton qui chante en teuton. Originaire de Hanovre, le groupe a été créé en 1997 pour jouer du ska-punk qui bute. Un premier album, « I’d Rather Be Down With The… » est édité en 2000, puis repris l’année suivante par Elmo, la subdivision de Grover records consacrée aux groupes qui débutent.

« Para Mi Gente », le deuxième opus, sort en 2003 toujours sur Elmo, et en 2005 pour « El Presidente », le combo change de crèmerie et va voir du côté d’Ubersee Records, le label allemand qui édite notamment Los Kung-Fu Monkeys et La Plebe dont les solides gaillards de Wisecräcker sont fans.

Le « Pact », le quatrième album, sort en 2010 sur Ubersee, et ce même label publie un best-of en 2012 pour fêter les quinze ans du combo. En 2014 parait le single « Modo de Odio » uniquement en version digitale, et le morceau sera repris sur l’Ep six titres du même nom publié fin avril 2015 sur Smart Ass Rec, la structure DIY montée par Wisecräcker. (suite…)

Baked a la Ska – Gas Mark 3 (The Slow Burner) – Limefield Records

Baked a la Ska – Gas Mark 3 (The Slow Burner)

UN PEU D’HISTOIRE : Tout se passe du côté de Manchester en Angleterre. Plus connu pour son histoire footballistique que musicale, la ville a pourtant vu se former une bande de 11 joyeux lurons nommée Baked a la Ska. Un premier album éponyme pointe le bout de son nez en 2009. Encore perfectible, il est tout de même de bon augure pour la suite et compte quelques belles surprises comme la reprise du célèbre Intergalagtic des Beastie Boys par exemple. Le groupe remet le couvert trois ans plus tard avec Just Desserts. Dans la même veine que le précédent opus, il se veut plus abouti que celui-ci.
Fort de ce succès grandissant Outre-Manche, le combo sortira le 15 juin prochain son troisième album intitulé Gas Mark 3 (The Slow Burner). (suite…)

Ephemerals – Nothin’ is easy – Jalapeno

UN PEU D’HISTOIRE :Difficile de ne pas commencer ces quelques lignes consacrées aux EPHEMERALS sans évoquer la filiation avec un autre groupe dont il fût déjà question ici-même : les Tastemakers d’Hannah Williams.

Auteur d’un magnifique album paru en octobre 2012, ce groupe fût le premier projet d’envergure d’un musicien anglais nommé Hillman Mondegreen. Auteur et compositeur de 95% de cet album, mais aussi producteur et guitariste, Hillman est également derrière la sortie, en février 2011, du premier 45t d’HWT sur son propre label, Mondegreen Records.

Lorsqu’il décide de quitter le groupe (en bons termes) quelques mois après la sortie de l’album en octobre 2012, Hillman a une idée bien précise en tête, et un certain nombre de titres en poche (il existe par exemple une version live de « You Made Us Change » par HWT, à voir sur youtube). Il vient de rencontrer Wolfgang, dont le groupe, Marvellous, a ouvert pour HWT à « la Batterie », à Guyancourt (78), et à qui il propose très vite de participer à son projet. Pour l’anecdote, Wolf est d’origine haïtienne, a grandi à NYC, et il réside en France depuis ses 14 ans. (suite…)

Los Furios – Una Mas – Autoprod

Una Mas cover art

UN PEU D’HISTOIRE : Groupe de type fun, LOS FURIOS n’est pas, comme son nom pourrait l’indiquer, un groupe de Mexicains basanés avec un sombrero sur la tête qui passe son temps à pitcher de la tequila. Non. Les Furieux sont de Vancouver, la grande ville de l’ouest canadien (Colombie Britannique) où parait-il, il y a un micro-climat.

Depuis 2000, Los Furios a sorti quatre albums (« Head Hunter » en 2000,   »Warning Shot » en 2005, « Tread Lightly » en 2006, « Run Devil Run » en 2010), des Ep et même des maxis Ep (format qu’il affectionne), participé à pas mal de compiles, et partagé la scène avec des pointures du calibre de Fishbone ou du Tokyo Ska Paradise Orchestra, et évidemment toute la scène canadienne, de Bedouin Sounclash à General Rudie, en passant par The Planet Smashers ou Chris Murray. (suite…)

THE VALKYRIANS – Rock My Soul – Grover Records

UN PEU D’HISTOIRE : THE VALKYRIANS, c’est LE groupe finlandais qu’on aime de ce coté-ci de l’Europe. Faut dire que des groupes finlandais on n’en connait pas non plus des tonnes. Mais quand même…

Formé en 2002 par une bande de potes, le groupe publie un EP (« Miracle ») en 2004, et son premier album, « High & Mighty », sort en 2006 sur Bale/Fat Belt), avant d’être réédité par Pork Pie Records. The Valkyrians obtient pas mal de succès au pays, et enchaîne avec beaucoup de concerts, notamment en Allemagne.

Le second opus, « The Beat Of Our Streets »sort en 2009 chez Stupido Records et Pork Pie et le combo repart sur les routes d’Allemagne, de Suède, de Slovénie, de Pologne, d’Autriche… (suite…)

THE SIDEWALK DOCTORS – SDWDRS – Autoprod

The Sidewalk Doctors cover artUN PEU D’HISTOIRE: Au départ, THE SILDEWALK DOCTORS est un duo originaire de Londres, amateur de rocksteady chaloupé comme on se plait à en faire en Jamaïque, avec dedans Lenny Bignell (gratte, chant) qui est passé par Pama International, et Nathan Thomas (chant).

En 2011, le duo sort son premier album, « Music Is Medicine », et enchaîne dans les années qui suivent avec pas grand chose sinon les compiles « London International Ska Festival »…

Avec Andi Mclean à la basse, Adam  Booty à la guitare, Berto Gaia aux claviers et un certain Dredy Rockers to Rockers à la batterie (et pas mal de musiciens additionnels) venus renforcer l’effectif, le combo entre en studio en 2014 pour pondre son second album, « SWKDRS » qui vient tout juste d’arriver dans les bacs. (suite…)

THE BLUEBEATERS – EVERYBODY KNOWS – RECORD KICKS

UN PEU D’HISTOIRE : Les Bluebeaters voient le jour officiellement en 1994, sous la forme d’un « One Night Band » pour un concert à Turin entre d’ex-membres de Casino Royale et d’Africa Unite qui reprennent pour l’occasion tout un tas de tubes ska, reggae mais aussi soul ou bien simplement pop à la sauce jamaïcaine.

Mais ce n’est qu’en 1999, à la suite d’une tournée d’une vingtaine de dates, qu’ils se créent un réel public en Italie et que se creuse l’idée d’un album… « The Album » (pas cons les gars), sort donc cette même année sous l’étiquette Kingsize Records et contient aussi bien des classiques de Marley, Alton Ellis ou des Skatalites, comme des hits du chanteur Italien Gino Paoli ou bien des tubes du moment comme le « Wonderful Life » de Black ou même « Believe » de la ressuscitée Cher. La mayonnaise prend fort bien et la voix exceptionnelle de Giuliano Palma est parfaitement servie par des zicos de pointe comme Mr T-Bone qu’on découvre à l’occasion. (suite…)

Hugo Lobo – Street Feeling – Tixa Records

 UN PEU D’HISTOIRE: On ne va pas vous présenter Dancing Mood, car vous connaissez forcément le big-band argentin très très fortement influencé par The Skatalites, big-band qui parfois monte sur scène dans une formation à 70 musiciens. Hé oui, c’est possible et les frenchies du Nancy Skankin’ Jazz Orchestra, les Australiens du Melbourne Ska Orchestra et les Californiens de Western Standard Time peuvent aller se rhabiller.

Et dans Dancing Mood, il y a un trompettiste parmi la section cuivres, et même un trompettiste frontman en la personne d’HUGO LOBO, personnage central avec sa casquette de camionneur et ses mèches grasses, as de l’instrument cher à Chet Baker, qui signe son premier album solo avec ce « Street Feeling » (sorti à l’automne 2014) sur lequel il joue aussi du trombone, des percus, de la batterie, et tous les dérivés de la trompette (cornet, flugelhorn…). Album solo presque, car le gars a pris soin de rameuter quelques invités de prestige… (suite…)

THE SKINTS – FM – Easy Star Records

1507121_10152324867989058_6198368557386721510_nUN PEU D’HISTOIRE: Créé à Londres en 2005, THE SKINTS est un quatuor aujourd’hui incontournable dans la scène reggae/ska britannique et au-delà. Jon Doyle à la basse, Jamie Kyriakides à la batterie, aux percussions et au chant, Josh Waters Rudge à la guitare et au chant et Marcia Richards aux claviers, mélodica, saxophone, flûte traversière et au chant, sortent ensemble un premier album en 2009 sur Rebel Alliance, puis l’excellent Part & Parcel » en 2012 (produit par Prince Fatty) qui bénéficiera d’une distribution française grâce à SoulBeats.

Le quatuor se retrouve donc sur les routes de France, sort un single, puis un sympathique EP début 2014 (« Short Change Ep »), avant de retourner en studio pour pondre un troisième opus, sobrement intitulé « FM », publié au printemps 2015 sur Easy Star Records… Et de revenir dans l’Hexagone avec une certaine Hollie Cook en première partie.

(suite…)

Page suivante »