Rude Boy Train

GENERAL CHAOS – One – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE : Je ne sais pas pour vous, mais moi j’ignorais totalement l’existence de GENERAL CHAOS il y a encore deux semaines. Il faut dire qu’il ne laisse filtrer que peu d’infos  à son sujet. On sait qu’il s’agit du projet d’Alex Preston, un musicien anglais de la région de Leicester.

« One » est son premier album qui vient de sortir en autoproduction. Il l’a entièrement composé et y joue de la gratte et de la basse, accompagné par des musiciens de studio pour l’occasion. L’album, produit par Roger Lomas (connu pour ses prods pour The Selecter, Bad Manners, The Specials…) n’est pour l’instant disponible qu’en téléchargement, mais qui sait… (suite…)

SAVE FERRIS – Checkered Past – Withyn Records

Checkered PastUN PEU D’HISTOIRE : SAVE FERRIS, c’est le groupe ska-rock formé au mitan des 90’s à Orange County (Californie) autour de Monique Powell et d’une fine équipe de musiciens pas manchots du tout.

A l’époque, No Doubt cartonnait avec « Tragic Kingdom », et les majors signaient du ska à tire larigot, surtout quand c’était chanté par une fille.

Voilà donc Save Ferris qui vend des caisses de « It Means Everything » en 1997, son premier album avec « Come On Eileen » empruntée aux Dexys Midnight Runners dessus.

Deux ans plus tard, la vague est retombée et le second opus (« Modified »), pourtant excellent, a moins de succès. (suite…)

ONE WAY TICKET – And life just simply moves along – Productions Impossible Records

UN PEU D’HISTOIRE : ONE WAY TICKET est un groupe de Besançon, créé il y a trois-quatre ans, et qui fait dans le son mod inspiré par toute la clique anglaise, de The Jam aux Buzzcocks en passant par les Small Faces, les Kinks et autres Who.

Après un Ep cinq titres, « Places & Faces » publié en vinyle en 2015 sur le label du Chef, le trio revient fin 2016 avec son premier (court) album intitulé « And life just simply move along », toujours sur Productions Impossible Records, et avant une poignée de concerts dans l’est pour accompagner l’événement. (suite…)

CAZ GARDINER – It’s Alright – Mount Grove

UN PEU D’HISTOIRE  : CAZ GARDINER, c’est l’ancienne chanteuse de The Checkered Cabs, le groupe de ska avec sa pochette toute jaune que les vieux comme moi ont écouté jadis, de The Ambitions, dans un registre plus soul, et de The Day Laborers, le groupe avec lequel on l’avait (re)découverte il y a quelques années. C’est à Washington que ça se passe.

Et c’est avec une partie de cette dernière équipe qu’elle a sorti fin 2016 « It’s Alright » sous le nom de Caz Gardiner, sur le label Mount Grove, drivé par un certain Teddy Garcia (ex-Granadians).  (suite…)

8°6 CREW – Working Class Reggae – Une Vie Pour Rien

L’image contient peut-être : 5 personnes

UN PEU D’HISTOIRE :  L’aventure 8°6 CREW débute au milieu des années 90 autour de Charly, Eric, Germain et Stéphane. C’est à Paris et en banlieue que ça se passe, et au départ le groupe joue surtout de la oi !. Sauf que rapidement, la formation va s’agrandir et les envies de ska vont se faire sentir.

Ce qui va donner en 1999 « Bad Bad Reggae », un premier album, culte, publié par les Allemands de Mad Butcher Records.

En 2001 sort « Ménil’ Express », un maxi-ep sur Big 8 Records, et en 2002 les musiciens commencent à aller voir ailleurs ce qui s’y passe (Ya Basta, Happy Kolo, Acapulco Gold puis Upten). (suite…)

HANNAH WILLIAMS & THE AFFIRMATIONS – Last Nights and Heartbreaks – Record Kicks –

UN PEU D’HISTOIRE : HANNAH WILLIAMS, c’est la chanteuse soul de Bristol. On entend régulièrement parler d’elle depuis le début des années 2010, et c’est avec THE TASTEMAKERS qu’elle avait sorti un 45 tours en 2011, puis un album en 2012 (« A Hill Of Feathers »), et split avec en face Susan Cadogan et les Argentins de The Crabs Corporation. C’était en 2013 chez Record Kicks.

C’est encore avec Record Kicks, l’un des meilleurs labels européens, qu’elle a publié fin 2016 « Late Nights & Heartbreaks », son second opus, mais cette fois avec THE AFFIRMATIONS. Et la qualité n’a pas baissé d’un millimètre, c’est le moins que l’on puisse dire. (suite…)

BROOKLYN ATTRACTORS – The Move – Jump Up ! Records

UN PEU D’HISTOIRE :  BROOKLYN ATTRACTORS en 2016, c’est toujours un peu la crème de la crème de la grosse pomme avec Rich Graiko à la trompette, Buford O’Sullivan au trombone, Larry McDonald aux percus, Eddie Ocampo à la batterie et tout le toutim, donc autant vous dire que c’est pas tout à fait des comique ni des petits joueurs.

Ceux qui avaient eu l’occasion d’écouter leur premier album il y a près de trois ans (« Good Evil Alchemy ») savent que cette équipe-là sait jouer bien comme il faut,ce que confirme ce second opus intitulé « The Move » tout récemment édité par l’incontournable maison du midwest Jump Up ! Records.

Par contre les gars, faudra penser à faire des tournées de temps en temps… (suite…)

CRAZY BALDHEAD – The Stereo Prophecy & Electric Hymns – Autoprod/Big Tunes

UN PEU D’HISTO9548c9844d6a9709f4f6634e485b8021IRE : Crazy Baldhead, c’est avant tout l’aventure d’un homme, et pas n’importe lequel, j’ai nommé Jayson Nugent, guitariste-producteur incontournable de la scène US depuis plus de vingt ans. Le Monsieur, après avoir fait ses premières armes au sein du groupe Agent 99, souvent guitariste aux cotés de King Django, participera tout naturellement à l’aventure Stubborn All-Stars, avant de rejoindre à temps plein les Slackers il y a plus de dix ans. Parallèlement, il écrit et produit, accompagné par nombre de ses talentueux amis, pas mal de titres dont on trouve les premières traces physiques seulement en 2003 avec la sortie d’un maxi 10’’ où figurent « Long Road » et « California », deux titres très reggae chantés par Vic Ruggiero.

En 2004, l’ensemble de ces premiers titres et quelques uns plus récents sont compilés sur CD par Stubborn Records. L’album, nommé « Crazy Baldhead : Has A Posse 1997-2004 », pose le son de celui qu’on surnomme Agent Jay, avec des variations allant d’un dub un poil électro à de l’early tout aux claviers avec l’énorme « Eye Jammy », en passant même par du dancehall, parfaitement accompagné par Rocker T, sur « Cooking Season ». (suite…)

MIMI MAURA & LOS AGGROTONES – Stormy – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE : LOS AGGROTONES on ne vous fait pas un dessin : c’est le putain de groupe de skinhead reggae argentin qui avait sorti il y a trois ans cette merveille de « 10 Reggae Hits » chez Una Isla Club Records avec une distribution Jewels par ici. Et en matière de side-projects, les mecs sont quand même du genre à te balancer dans les narines The Undertakers, rien que ça.

MIMI MAURA on connait un peu moins. La chanteuse est Portoricaine, donc quasiment Américaine, mais elle a passé une bonne partie de sa vie en Argentine où elle a rencontré Sergio Rotman, saxophoniste de Los Fabulosos Cadillacs et guitariste de Cienfuegos (avec qui elle est en couple). Elle s’intéresse très vite à la musique jamaïcaine et sur son premier album en 99 elle reprend notamment Alton Ellis et Phyllis Dillon. Avec Sergio Rotman, elle en sortira 13 autres, et notamment un « 63-68-74: Mimi Sings Reggae, Rocksteady & Ska » en 2004. (suite…)

THE UPSESSIONS – This Is The Upsessions – Grover Records

UN PEU D’HISTOIRE14563378_1223135187760059_3955843684923134369_n : On vous épargnera pour une fois le coup de la bio imparable, de celles où l’on trouve la date de naissance du leader, le nom de son chien et la marque de sa brosse à dent. Il faut dire qu’on ne manque pas d’occasions de vous parler et reparler de ces Upsessions dans ces lignes, entre les sorties régulières d’albums et des tournées fréquentes  avec toujours deux-trois p’tites dates par chez nous, sans vous parler du side-project Boss Capone.

Je vous laisserais simplement fouiner un peu partout dans nos colonnes, qui regorgent de bonnes infos les concernant et je passerais directement à ce « This Is The Upsessions »,  cinquième album en dix ans, excusez du peu, de la troupe menée par l’inénarrable Boss Van Trigt, sorti il y a peu chez l’incontournable Grover Records (suite…)

Page suivante »