Rude Boy Train

NEVILLE STAPLE – Ska Crazy ! – Cleopatra Records

UN PEU D’HISTOIRE: NEVILLE STAPLE, vous le connaissez, c’est l’un des chanteurs de The Coventry Automatics, devenus The Special Aka, devenu The Specials, redevenus The Special Aka, mais seulement avec Dammers et Bradbury.  A l’agonie des Specials, Neville Staple, lui, est parti avec Lynval Golding et Terry Hall monter Fun Boy Three, un groupe pop/new wave qui eut son heure de gloire outre Manche.

Mais comme le groupe de Coventry c’était toute sa vie, Staple y regoûte au crépuscule des 80′s en version réduite, avec Horace Panter, Roddy Byers et le fidèle Golding. Ensemble, ils enregistreront un disque avec Desmond Dekker, avant de sortir notamment deux albums dans la seconde moitié des 90′s.

Au début des années 2000, Neville Staple sort un album sous le nom de Special Skank, donne des concerts sous le nom de « Neville Staple The Specials », puis il rejoint la reformation quasi complète des Specials en 2009 pour partir à l’assaut de l’Europe, formation qu’il quitte début 2014 pour des raison intra-muros, à l’instar de Roddy Radiation. (suite…)

Mampy – Track The Past – Disturb Records

UN PEU D’HISTOIRE: Depuis son très bon premier album (« Between Bass & Cradle« ) sorti en 2012,les Toulousains de MAMPY n’ont pas chômé. Des concerts, pas mal de concerts, encore des concerts, pour Mampy évidemment, mais aussi pour Uncle Joe, le side-project calypso/mento de Benoît, le chanteur/guitariste.

Et puis on apprenait fin 2013 que le combo, aujourd’hui en sextet, retournait en studio pour enregistrer un EP quatre titres entièrement composé de reprises de morceaux jazz. Le disque s’appelle « Track The Past », et il est sorti en juin sur Disturb Records. (suite…)

AMSTERDAM FAYA ALLSTARS – All Minorities Are The Majority – Autoprod/Grover Records

UN PEU D’HISTOIRE: AMSTERDAM FAYA ALLSTARS est un groupe néerlandais (évidemment avec un nom pareil). Mais Amsterdam Faya Allstars est un groupe récent, créé en 2011, avec deux saxophonistes (pas d’autres cuivres) dont l’un n’est autre que Remco Korporaal, un ancien membre de Mr Review. Ça déjà c’est un bonne nouvelle.

Composé de seulement six musiciens, Amsterdam Faya Allstars est très fortement influencé par The Skatalites, ainsi que par le répertoire jazz. Leur premier EP éponyme publié en 2012 reprenait d’ailleurs « Harlem Nocturne », un énorme standard d’avant-guerre. (suite…)

THE MIGHTY FISHERS – Soul Garden – Casual Records/Mad Butcher/Redstar 73

UN PEU D’HISTOIRE: C’est de Budapest en Hongrie que nous viennent les MIGHTY FISHERS. Créé en 2010, le groupe partage ses musiciens avec le avec le Pannonia Allstars Ska Orchestra, The Three Teadies ou avec Dubaku.

Un premier Ep 4 titres, « High For », orienté rocksteady/early reggae, sort en novembre 2011, suivi à l’été 2012 par un second Ep, « Where Are You ? », excellentissime.

Le combo donne des tas de concerts, notamment en Europe centrale et en Allemagne, participe au This Is Ska Festival de Rosslau et à l’immense Sziget hongrois, et il enregistre un premier album, « Soul Garden », qui voit le jour au printemps 2014 grâce aux labels Casual Records (France), Redstar 73 (Espagne) et Mad Butcher (Allemagne). (suite…)

The Rifffs – Can’t Stop The People – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE: THE RIFFFS, aussi appelé The Rifffs MT est un groupe de Malte (hé oui, MT quoi) à ne pas confondre avec les Riffs anglais avec seulement deux « f ». Bon les fondateurs de The Rifffs sont eux-aussi anglais, mais ça fait maintenant bien longtemps qu’ils habitent sur l’île anglophone du sud de la Méditerranée (depuis 1978 exactement).

Le groupe se fait connaître à droite à gauche et signe en 1981 un deal avec Alternative Music pour sortir un premier single. Les gaillards enregistrent donc « Dance Music For The 80’s Depression » qui commence à se faire connaître sur quelques radios. La bande se rend à Malte pour assurer la promotion du single sur scène et à la télé. Le disque devient numéro 1 des hit-parades locaux et garde son rang pendant plusieurs semaines.Tout va pour le mieux, sauf qu’en rentrant en Angleterre, le groupe se rend compte que son label vient de faire faillite, et que le single ne sera jamais réellement distribué. Bref, c’est la fin de The Rifffs.

(suite…)

Mad Caddies – Dirty Rice – Fat Wreck Chords

UN PEU D’HISTOIRE: MAD CADDIES est un groupe californien qui voit le jour en 1995 à Santa Barbabra. Au programme, du ska-punk avec, ce qui n’est pas très habituel, de forte influences dixieland jazz qui donne au combo un son très particulier.

Le premier album, « Quality Sorf Core », sort en 1997 chez Honest Don’s,  subdivision de Fat Wreck Chords, le label de Fat Mike, frontman charismatique de Nofx. Mais c’est le second opus, « Duck and Cover », qui sort l’année suivante sur Fat, qui va donner aux Mad Caddies le statut de chefs de file de la scène ska-punk US.

Le groupe tourne beaucoup, connait des changements de line-up, sort l’EP « The Holidays Has Been Cancelled » en 2000, puis le troisième album, « Rock The Plank », en 2001. Suivront le chef d’oeuvre « Just One More » en 2003, le live « Songs in The Key Of Eh ! » (enregistré à Toronto) en 2004, et il faudra attendre 2007 pour voir arriver « Keep It Going », le cinquième album, sur lequel le groupe a invité Duckie Simpson de Black Uhuru. Tous ces disques ont été publiés par Fat Wreck. (suite…)

The Talks – Hulligans – All Our Own Records/VOR

Talks 'Hulligans'  LPUN PEU D’HISTOIRE: THE TALKS est un groupe qui ne chôme pas. Depuis l’EP cinq titres « West Sinister » l’année dernière sur All Our Own Records, ils sont venus jouer en France, et nous ont balancé à la face quelques singles sacrément bien branlés (« Don’t Look Behind You », « Radio »…). Mais nous étions toujours en attente d’un nouvel album après le super « Live Now, Pay Later » en 2011.

Notre attente sera bientôt récompensée car on sait que le deuxième opus, « Commoners, Peers, Drunks & Thieves », va sortir cette année (cet été ?).

En attendant, c’est « Hulligans », un disque de quinze titres, que vient de sortir The Talks sur Vinyl Only Records, la subdivision vinylique de Grover. Il ne s’agit pas d’un nouvel album, mais d’une compilation qui reprend des morceaux du premier LP, ainsi que presque tout ce que le groupe a publié en singles et EP depuis. (suite…)

HOLLIE COOK – TWICE – Mr BONGO

UN PEU D’HISTOIRE: HOLLIE COOK, c’est la fille de Paul Cook, batteur des SexPistols, et de Jennie, qui a travaillé un temps avec Culture Club. La jeune femme est donc anglaise et métisse, élevée au son du punk destroy, de la pop et du reggae. Elle qualifie son mélange musical à elle  « Tropical Pop Reggae Dub », et elle sort un premier album éponyme en 2011, produit par Prince Fatty, sur lequel on retrouve George Dekker (Pioneers) et Dennis Bovel.

En 2012 parait « Hollie Cook in Dub » , un disque sur lequel Prince Fatty remixe les morceaux de la chanteuse, et Hollie fait une escale au festival Spirit Of 69 près de Bordeaux. En 2013, elle entre en studio, toujours avec Mike Pelanconi (aka Prince Fatty), pour enregistrer son nouvel opus qui sort au printemps 2014 après une campagne de financement Pledge Music. (suite…)

The Spirit Of Ska (Silver Jubilee Edition) – Pork Pie Records

UN PEU D’HISTOIRE: Il y a un quart de siècle naissait PORK PIE Records, le label allemand basé à Berlin, à une époque où la ville n’est pas encore la capitale et où un mur quasi infranchissable séparait la partie est et la partie ouest. C’était il y a bien longtemps, et Pork Pie allait marquer durablement l’histoire du ska en faisant émerger une nouvelle scène, dix ans après l’explosion two tone.

Skaos, No Sports, Blechreiz, The Frits, The Braces, El Bosso & Die Ping Pongs… Pork Pie produit le meilleur de la scène revival allemande, mais s’intéresse aussi aux combos venus d’ailleurs (Napoleon Solo, The Toasters…). Un de leurs première prod est la compilation « Ska Ska Skandal vol 1″ qui regroupe le meilleur des combos teutons et qui aura quatre suites.  (suite…)

DEAL’S GONE BAD – HEARTBREAKS & SHADOWS – Autoprod BIG TUNES

Print

UN PEU D’HISTOIRE : C’est en plein boom de la « third wave » aux Etats Unis, tendance ska-punk,  que Deal’s Gone Bad se fonde a Chicago en 1994, prenant le parti d’une musique beaucoup plus roots, entre ska trad’ et rocksteady, empreint de soul… Le groupe signe son premier album sur  le label  local Jump Up ! Records,  « Large And In Charge » en 1998… Devenu l’un des fers de lance du label, le groupe sortira, malgré des changements de personnel  réguliers, deux autres albums de belle facture : « Overboard » en 1999 et « Guide Of Boats Drinks And Cruise Cocktails » en 2002.

En 2003,  le groupe doit pallier le départ de  Mike Park, son chanteur, et rencontre Todd Hembrook par l’intermédiaire de Chuck Wren, le boss de Jump Up ! Sa voix  puissante et très soul les convainc. Le groupe tournera plusieurs mois dans cette formation qui se stabilise et sort en 2007 « The Ramblers ». L’arrivée d’Hembrook au chant renforce le coté soul et le groupe, qui  a digéré ses influences, pond des compos chiadées saupoudrées de touches Funk ou country. Le magnifique Rocksteady « Movin’ On » , le sautillant Ska « You Get The Keys », ou l’Early Reggae justement  très “country”   “Things Are Gonna Get Better” en sont de brillants exemples. (suite…)

Page suivante »