Rude Boy Train

BOSS CAPONE – ’69 Reggae Bonanza – Grover Records

UN PEU D’HISTOIRE: BOSS CAPONE, c’est l’autre groupe de Boss Van Trigt, incontournable frontman des incontournables Upsessions venus des Pays-Bas. Le combo est une formation réduite en quatuor (guitare, basse, batterie, clavier/chant), dans laquelle on retrouve des gars qui sont passés par Mr Review, Beatbusters ou Mark Foggo Skasters, et qui a commencé à faire parler d’elle en 2013 avec un premier album sur Grover Records (et sur Excelsior), «Another 15 Dancefloor Shakers By Boss Capone ».

Des concerts ici ou là, un nouvel album avec The Upsessions, et voilà que le Boss emmène à nouveau sa troupe en studio pour enregistrer sur du vieux matos et dans des conditions vintage ce « ’69 Reggae Bonanza », un deuxième album aussi skinhead reggae que son prédécesseur, qui vient tout juste de sortir sur cette maison allemande de qualité qu’est Grover Records. (suite…)

ED ROME – SNAPSHOTS: DUB & SUBS – AUTOPROD

Snapshot: Dubs & Subs cover art

UN PEU D’HISTOIRE : Vous vous rappelez surement de Ed Rome, l’ancien chanteur du groupe ska anglais The Big, qui avait pondu l’année passée un excellent «Snapshot» 100% maison où il exerçait à la quasi-totalité des instruments exceptés les cuivres, sur des compos excellentes surfant entre early reggae, ska, rocksteady avec des pointes de soul soit un peu tout ce qu’on aime par ici chez RBT.

On vous avait annoncé il y a quelques semaines un album de versions réinterprétées avec plein de guests tip-top dedans… Et bien voilà la pépite tout juste sortie en ce mois de mars qu’on vous pond une bonne chronique toute chaude sur ce très bon « Snapshot, Dubs & Subs ». (suite…)

The Lions – Soul Riot – Stones Throw Records

UN PEU D’HISTOIRE: Depuis leur second album, l’excellent « This Generation » sorti il y a deux ans, les LIONS ne sont pas restés à se tourner les pouces. Un album dub tiré de « This Generation » en 2014 (« This Generation In Dub »), du travail pour les uns avec The Expanders, pour les autres avec Western Standart Time, et même un passage en France, ont occupé la fine équipe.

Et même que récemment, les deux gars d’Hepcat (Alex Desert et Deston Berry) ont repris le chemin des concerts avec leur cultissime groupe de ska/rocksteady.

Mais évidemment, il fallait que The Lions donne une suite à « This Generation », ce qui est désormais chose faite avec « Soul Riot », un troisième opus sorti le mois dernier sur lequel on retrouve quelques invités aussi prestigieux que Jesse Wagner et Angelo Moore. (suite…)

Louis Louis Louis – More Louis, Lads – Ginhouse Records

MORE LOUIS LADS cover artUN PEU D’HISTOIRE: LOUIS LOUIS LOUIS est un groupe qui voue un culte sans bornes à Louis Armstrong, Louis Jordan et Louis Prima. D’où son nom.

Originaire du Nord de l’Angleterre, de Scarborough à Liverpool en passant par Leeds, le groupe est un quintet guitare/ contrebasse/ batterie/ clavier/ sax dans lequel chaque musicien pousse la chansonnette, et qui aime le jazz, forcément avec des influences pareilles, mais aussi le swing, le blues, et bien entendu, le ska et le rocksteady.

Le combo démarre sa carrière en 2011, et publie dès 2013 un premier album, très jazz/swing, intitulé « Jump, JIve an’ Wail », en référence à Louis Prima que Louis Louis Louis reprend sur le disque.

Le second album, « More Louis Lads », composé de (seulement) huit titres, vient de sortir sur Ginhouse Records. (suite…)

Rhoda Dakar – sings The Bodysnatchers – autoprod

UN PEU D’HISTOIRE: RHODA DAKAR, c’était la chanteuse de The Bodysnatchers, ce groupe de l’ère two tone entièrement composé de filles qui n’a pas duré très longtemps, à peine trois ans entre 79 et 81. Deux  45 tours mais aucun album, des participations à plein de compiles, une présence dans le film « Dance Craze » et puis s’en va. Les Bodysnatchers resteront toujours dans l’ombre de Madness, The Specials et The Selecter.

Rhoda Dakar ira un temps prêter main forte à Jerry Dammers et ses Special AKA, avant de revenir, bien plus tard (en 2007) pour l’album « Cleaning In Another Woman’s Kitchen », sur lequel elle reprend, en version acoustiqueThe Bodysnatchers. En 2009, on la retrouve aux côtés de Nick Welsh (Bad Manners, Selecter, Skaville UK) pour l’album « Back To The Garage », et elle chante avec Madness sur « On The Town » (extrait de « The Liberty Of Norton Folgate »). (suite…)

The Nice Guys-Rude On Friday-Majestic Records

UN PEU D’HISTOIRE: L’histoire des gars de St Amandsberg, quartier de la ville de Gent, commence en 2001 lorsque trois membres du groupe punk The Accused cèdent à l’envie irrépressible de se mettre au ska. Rejoins par un quatrième larron, ils jouent un two tone de base et enregistrent une première démo deux titres.

Depuis ce jours, The Nice Guys ne cessent d’évoluer vers un son de plus en plus roots avec l’arrivée de cuivres et d’un contrebassiste et jouent avec un line-up constant depuis 2010. Ils sortent leur premier opus, « Sweet And Dirty » en août 2013 en le présentant au public lors d’une première partie des Skatalites…Ils ré-entrent en studio dès juin 2014 pour enregistrer les 14 nouveaux titres qui composent ce « Rude On Friday » sorti depuis déjà novembre

LE DISQUE: : C’est une sacrée belle surprise qui nous arrive des Flandres avec ce « Rude On Friday ». Surprise car il faut bien avouer que je n’avais jamais entendu parler du groupe avant l’annonce de la sortie de ce deuxième skeud en a peine deux ans. Ce qui marque dès la première écoute des Nice Guys, c’est le coté « couillu » de leur musique… De l’usage de la contrebasse en passant par le coté resté très punk du chant, ajouté à une grosse section de trois sax omniprésente en plus d’une trompette et d’un trombonne, tout est fait pour nous offrir un son « so rude ». (suite…)

Rude Boy George – Confessions – Trilby Records

rbg confessions

UN PEU D’HISTOIRE: Nous vous déjà avons parlé de Rude Boy George à plusieurs reprises, rappelons que c’est Stephen Shaffer qui est à l’origine du projet, connu pour avoir participé activement à l’aventure Moon Ska pour la partie marketing, production et promotion. Steve est aujourd’hui l’homme derrière notre très sympathique confrère The Duff Guide To Ska.

Dans le milieu des années 80, au cours de ses années Lycée, une radio de Long Island appelée WLIR diffuse tous les meilleurs groupes de New wave mais aussi une bonne part de 2 tone. Comme les deux styles sont diffusés indifféremment, les deux vont naturellement ensemble dans l’esprit de Steve. Quand il évoque son idée de fusionner les deux genres devant des amis du groupe Bigger Thomas, ils lui disent que c’est une excellente idée et qu’eux aussi ont grandi en écoutant les mêmes musiques.

C’est en janvier 2013 que Rude Boy George voit le jour et Steve s’entoure de musiciens renommés de la scène New-Yorkaise, issus de groupes comme Bigger Thomas, Across The Aisle ou The Toasters. Parmi eux, nous noterons le présence de Marc Wasserman à la basse, membre du groupe Bigger Thomas et éminent blogueur auteur de Marco on the bass.

(suite…)

Los Tres Puntos – Contre Vents et Marées – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE: Faut-il encore présenter LOS TRES PUNTOS ? C’est en 1995 que démarre l’aventure en banlieue parisienne, avec Yann à la basse, Greg à la batterie, Max à la guitare solo et aux choeurs et Pawal à la guitare rythmique et au chant. Ils aiment le ska et le punk-rock, ils feront donc du ska punk.

Au départ y a pas de cuivres, mais les cuivres vont arriver, et repartir, car en vingt ans, le combo en a connu des changements de line-up.

Aujourd’hui, Los Très Puntos est un octet avec sax, trompette et trombone, parce qu’ils sont pas du genre fromage ou dessert. Et c’est aussi quatre album, un live cd + dvd et une belle brochette de compilations, toujours en mode do it yourself, et toujours résolument antifasciste. (suite…)

Train’s Tone – Blow A Fuse – Autoprod

Blow a fuseUN PEU D’HISTOIRE: Initié sous le nom de Tsunami’s Band, l’aventure des Girondins commence il y a maintenant plus de 14 ans. Après avoir assisté à un concert des Skatalites mémorable, 8 musiciens décident de se réunir avec l’ambition de défendre cette musique jamaïcaine qui les avait conquis ce soir la.

En 2005, après avoir enchaîné les premières parties prestigieuses et changé de nom suite à la catastrophe bien connue, les désormais Train’s Tone sortent leur premier skeud nommé « Hot Twelve » qui dessine le profil de leur musique, proche d’un Jim Murple Memorial ou d’un Western Special, un ska-jazz roots, profondément marqué du swing des années 40-50… S’en suivirent «Birth Of Hope » et « Back On The Rails”, tous deux sortis sous la bannière de l’excellent label Patate Records… (suite…)

El Bosso & Die Ping Pongs – Hier Und Jetz Oder Nie – Pork Pie

UN PEU D’HISTOIREEL BOSSO UND DIE PING PONGS, c’est un groupe de ska revival allemand qui chante en allemand depuis 1985 avec un certain Markus dit El Bosso au chant (celui qui chante aussi avec les Skadiolas) et un certain Dr Ring Ding au trombone.

Le combo avait trois albums au compteur : Le premier que l’on a tendance à appeler « Immer Nur ska » alors qu’il est éponyme, sorti en 1990 en autoproduction, « Ich Bin Touri » publié l’année suivante sur Pork Pie Records (les deux ont été réédités plus tard sur un seul CD), et plus de vingt ans plus tard, après une longue période d’hibernation « Tag Vor Dem Abend » en 2012, toujours sur le label au petit chapeau de feutre.

Le groupe qui s’était aussi fait connaitre au travers des compilations « Ska Ska Skandal » a sorti un nouvel album, « Hier Und Jetz Oder Nie » à la rentrée 2014 (chez Pork Pie Records évidemment), toujours très rock et toujours en teuton. (suite…)

Page suivante »