Rude Boy Train

DAVID HILLYARD & THE ROCKSTEADY 7 – LIVE A L’ESCALE – LE HAVRE – 18 JUILLET 2018

Dire qu’on l’attendait avec impatience ce concert de DAVE HILLYARD et ses ROCKSTEADY 7 au Havre serait bien plus qu’un euphémisme. Enfin, une petite partie du Havre, car malgré une bonne dose d’huile de coude et des heures à jouer de la com’ et du réseau social en tout genre, c’est seulement devant une grosse poignée de fans et de curieux que commence à jouer le groupe local 100% féminin de « rock d’abri de jardin » les Superettes, pour un bon petit warm up bien musclé, qui séduira haut la main l’assemblée et les quelques membres des Rocksteady 7 calés sur le bord de la scène sourire aux lèvres.

Une fois les quelques amplis déplacés et les potards recalés sur la balance de fin d’après-midi et voici la légende David Hillyard qui apparait sur scène, avec sa formation enfin débarrassée des nombreux soucis de début de tournée, entre un Larry Mc Donald bloqué pour un problème de visa et le clavier de Dave Wake en panne à Bordeaux. Le set commence par l’instru « 2Sides » mené à la cool, permettant à chacun, sur scène comme dans la salle de se chauffer tranquillement. Le classique « Blast Off » qui suit derrière, signe le décollage d’un grand moment musical qui n’atterrira alors plus jamais… Dave est fidèle à lui-même, c’est-à-dire énorme, et on est épaté par l’aisance du très jeune trombone  Max Ravanello, déjà croisé chez le North East Ska Jazz Orchestra. (suite…)

SOLID’AIR FEST (The Ready Mades, The Schogettes, 65 Mines Street, Roy Ellis…) – 2 et 3 mars 2018 – Chaligny (54)

L’image contient peut-être : texteEncore un bien beau programme cette année au Solid’Air Fest, et une bien belle affiche, au sens propre comme au sens figuré (regardez comme c’est beau). Et cette fois, les organisateurs ont essayé d’équilibrer les choses en proposant aussi des têtes d’affiches pour le vendredi soir.

VENDREDI : Arrivée tardive pour ma part, vers la fin du set de BLENI, un trio world-pop qui joue pas mal mais qui a un peu servi de musique d’ambiance tant le public avait l’air indifférent. Il faut dire que c’était un peu hors sujet, et qu’avec les caprices de la météo, certains avaient préféré rester à la maison.

Pour THE READY MADES par contre, ça se resserre un peu devant la scène, et c’est normal puisque c’est pile le genre de musique qui parle au public de Chaligny. Et il faut bien reconnaître que The Ready Mades ça tient la route. D’abord le groupe ressemble visuellement à quelque chose. Du col roulé du saxophoniste à la frange du guitariste en passant par la cravate du bassiste, le quintet a le sens du spectacle et il a parfaitement intégré qu’un bon spectacle de soul, c’était aussi une bonne dégaine. Bon point. Et de « Ouagadougou Blues » à « Cut and Run », ça sent le modernisme à plein nez, et moi j’aime ça ! Le mélange soul, rock, yéyé, garage 60’s et plus si affinités est parfaitement réussi, et le son des Ready Mades pourrait parfaitement se retrouver sur le catalogue de Q-Sounds Recording tant on sent des similitudes avec The Adelians ou avec Little Clara et le Chacals (il suffit d’écouter « Baleine ou Cigogne » pour s’en convaincre). Bref, n’hésitez pas à aller voir ça si ça passe dans les parages, et réjouissez-vous, un album arrive bientôt. (suite…)

Hepcat – 18 août 2017 – Londres/Underworld

Les signes se multipliaient d’une activité anormale du côté d’Hepcat depuis plusieurs mois : les concerts aux US se faisaient plus fréquents, des chansons inédites avaient été jouées lors de ces fameux concerts et pour finir une prévente était lancée pour une réédition limitée à 1000 exemplaires de « Right on Time » sur double vinyle à l’occasion du vingtième anniversaire de la sortie de l’album. Cette production composée des titres originaux est agrémentée de 8 remixes en version dub mais est tout de même destinée aux plus fortunés car il vous en coûtera 60 dollars port compris pour l’obtenir.

L’annonce d’une tournée européenne venait donc confirmer un renouveau du groupe qui ne pouvait que réjouir les fans. Comme il y a sept ans, les choses étaient claires dès le début, pas de date française, les fans devraient donc faire le voyage dans les pays avoisinants visités par la tournée (Allemagne, Pays Bas, Espagne ou Royaume Uni). Pour ma part, ce serait donc Londres, d’autant qu’une des premières parties était assurée par Intensified !

(suite…)

STEADY 45’S & THE DELIRIANS – L’Ouvre-Boite-Beauvais – 28 Avril 2017

Résultat de recherche d'images pour "steady 45 the delirians"Dire que cette affiche proposée par l’ASCA de Beauvais avait d’emblée suscité notre intérêt serait un doux euphémisme! En effet, pour l’occasion, venaient s’ajouter aux majestueux Delirians dont nous avions pu entrevoir tout le talent l’année dernière lors de la première tournée de l’Angel City Records Review, les Steady 45’s,  qui nous ont épatés en fin d’année dernière avec la sortie d’un «Greenleaf Special » au niveau inattendu tant en terme de compos que de prod, parfaitement vintage. Tout simplement deux des meilleurs combos de la scène californienne.

Et pour sûr,  on en a eu pour le prix de notre ticket !  Malgré une salle de l’ASCA malheureusement trop peu garnie par une petite centaine d’amateurs avertis, les Steady 45’s apparaissent sur scène, après une première salve de galettes habilement sélectionnées par Vince Mc Lemore, pilier des soirées beauvaisiennes. (suite…)

ANGEL CITY RECORDS REVIEW-La Cartonnerie de Reims-11 Février 2017

THE place to be ! Samedi dernier, Reims et plus précisément sa splendide salle de La Cartonnerie était l’endroit où il fallait être pour les rude boys et rude girls de tout poils. En effet, l’asso Zgala avait le bon goût de booker la seconde édition de la tournée Européenne de l’Angel City Records Review pour une de ses deux seules dates Françaises, avec leur passage au Poche à Béthune la veille. Pour l’occasion, Thee Hurricanes, le groupe maison du label prenait la relève des Delirians, Jackie Mendez était, elle, toujours présente et le volet soul de la review était cette fois ci assuré par Xiantoni Ari.

C’est le selecta Tempo Inglourious qui se charge d’échauffer tout ce petit monde, coté bar, avant que n’apparaissent sur scène Brian Dixon et sa bande. Comme de coutume pour une review à l’américaine, c’est le backing band seul qui assure l’ouverture du show et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela commence très fort avec une bonne dose de reprises  100% boss reggae piochés dans les hits certifiés de leurs influences majeures comme le « Evening Time » de Jackie Mittoo ou « The Vampire » des incontournables Upsetters… Le feeling est énorme. Dan Boer n’est peut être pas le plus spectaculaire des claviers, mais il fait siffler ses notes comme personne, pendant que Brian Dixon se charge d’occuper la scène avec son déhanché mondialement connu, mouvement pendulaire qui fini par entrainer toute l’assistance… (suite…)

DAVE HILLYARD & THE ROCKSTEADY 7 – 19 Janvier 2017 – MDE Lille

Si les passages en Europe de David Hillyard avec Les Slackers sont plutôt réguliers (même si on souhaiterait évidement plus de dates françaises, hein?), il faut bien avouer que les occasions de le croiser avec ses Rocksteady 7 et son vieil ami Larry Mc Donald se font plus rares. Ce 19 Janvier, la Maison Des Etudiants de Lille, de plus en plus active sur le ska et le rocksteady, avait la fameuse idée de faire tourner le prestigieux all-star band, entrée gratuite s’il vous plait ! Trop difficile de résister à la tentation de braver le froid ambiant et de se taper les 3 heures de route qui me séparent de la capitale des Hauts de France.

Quand je descends de ma caisse vers 20h30, le bon Dave et sa bande n’en sont encore qu’aux balances et pour balancer, ça balance déjà! Quand un quart d’heure plus tard je franchis la porte de la MDE, les gars du Precious Oldies Sound System, chargés de lancer et de conclure la soirée, sont encore à la recherche d’un câble manquant et je me dis que je ne suis pas près de me coucher… (suite…)

RIVERSIDE STOMP – 9 juillet 2016 – Reduit/Mainz Kastel

Afficher l'image d'origineLe RIVERSIDE STOMP est l’un des événements importants de la scène ska en Europe et je me demande bien comment j’ai pu rater ça pendant 11 ans alors que j’habite à à peine plus de deux heures. Il fallait donc réparer cette erreur et c’est avec plaisir que je suis arrivé en milieu d’aprèm sur le site du Reduit, à Mainz Kastel, un quartier de Wiesbaden (et non pas de Mayence/Mainz, situé sur l’autre rive du Rhin). Le Reduit se trouve dans une sorte de fort, et le festival a lieu en plein air dans la cour entourée par des murs d’enceinte qui en ont vu d’autres. L’environnement est superbe, avec une plage en bordure de fleuve et des berges qui ont l’air très animées à cette période de l’année.

Le tarif du festival est plus que raisonnable (12 €), la bière bouteille est à 2,20 €, ce qui est juste hallucinant (comme il est hallucinant de voir encore des bière bouteille dans des concerts en 2016), et le stand de Grover est parfaitement bien achalandé. (suite…)

Double Live Report ! The Aggrolites – 106 – Rouen – 18 mai The Beatdown – L’Escale – Le Havre – 31 mai

13177860_1718999375032481_4719307109946954605_nLa Normandie s’est trouvée fort gâtée en ce mois de Mai en bénéficiant de la venue à dix jours d’intervalle de deux des groupes emblématiques  du boss reggae,  j’ai nommé The Aggrolites et les Québecquois de The Beatdown, respectivement à Rouen et au Havre.

Dur constat dans les deux cas, les affluences n’auront pas été à la hauteur de la prestation des deux groupes.

Lorsque les premières notes de la reprise du « Reggae From The Ghetto » de John Holt, après une mise en bouche des plus excellentes assurée par Vince Mc Lemore aux platines, distillant un savant mélange de hits et de pépites obscures, retentissent dans la salle du Club 106, le parterre est malheureusement bien clairsemé. Heureusement, la bande de Jesse Wagner à une réputation d’entertainers à assurer, et ils enfilent avec un punch habituel  les perles qui composent leurs discographie :  « Mr Misery », « Funky Fire », « Free Time » et autre « Jimmy Jack », entrecoupés de quelques unes de leurs meilleures instrus comme le « You Got 5 » ou « The Volcano ».  Un seul regret, peu ou pas de nouveaux titres, si ce n’est quelques reprises comme l’explosive version du « Reggae Fever » des Pioneers. (suite…)

WILD SOUL PARTY (CHARLENE, LITTLE CLARA & LES CHACALS, THE ADELIANS) – 8 avril 2016- Les Trinitaires/Metz

Afficher l'image d'originePendant que certains sont en train d’acclamer The Delirians, Jackie Mendez, Xavier Lynch et 65 Mines Street du côté de Beauvais, on se rattrape comme on peut à Metz, avec une fort bienvenue WILD SOUL PARTY consacrée à des artistes Q-Sounds Recordings, et pas des moindres. L’idée du soir, c’est de fêter la sortie du premier album de THE ADELIANS, sur Q-Sounds Recordings donc, et sur Specific, le label messin/nippon basé à la Face Cachée (LE disquaire de la ville).

Et en guise de rattrapage, autant vous dire tout se suite qu’on va avoir droit à une pure soirée.

Déjà, ça se passe dans le caveau des Trinitaires, une salle de 180 places debout maxi, parfaite pour ce genre de concert avec son bar attenant. Et même qu’il y a un peu de monde au rendez-vous… (suite…)

Angel City Records review – La Mécanique Ondulatoire – Paris 21/03/2016

angel city recds concer Nous vous en parlons depuis des mois dans nos colonnes, et le moment est enfin arrivé, l’Angel City Records Review est en Europe !!! Ce que nous ne vous avions pas annoncé, c’est le concert de Paris du 21 mars dernier, et pour cause, avant ce lundi, aucune promotion, aucune annonce ne circule. Il faut même un hasard des plus improbables pour que l’info arrive à mes oreilles : une copine (Merci Samantha) qui doit aller à la Mécanique Ondulatoire le mercredi, se rend sur le site de la salle et voit l’annonce du concert pour le soir même, après un petit message sur facebook , l’info circule enfin (Merci Manu) !!!! Forcément, dans ces conditions, peu de monde au rendez-vous, à peine une dizaine de personnes au plus fort de la soirée, heureusement que la configuration « cave en sous-sol » et la petite scène ne donne trop pas la sensation de vide.

(suite…)

Page suivante »