Rude Boy Train

RIVERSIDE STOMP – 9 juillet 2016 – Reduit/Mainz Kastel

Afficher l'image d'origineLe RIVERSIDE STOMP est l’un des événements importants de la scène ska en Europe et je me demande bien comment j’ai pu rater ça pendant 11 ans alors que j’habite à à peine plus de deux heures. Il fallait donc réparer cette erreur et c’est avec plaisir que je suis arrivé en milieu d’aprèm sur le site du Reduit, à Mainz Kastel, un quartier de Wiesbaden (et non pas de Mayence/Mainz, situé sur l’autre rive du Rhin). Le Reduit se trouve dans une sorte de fort, et le festival a lieu en plein air dans la cour entourée par des murs d’enceinte qui en ont vu d’autres. L’environnement est superbe, avec une plage en bordure de fleuve et des berges qui ont l’air très animées à cette période de l’année.

Le tarif du festival est plus que raisonnable (12 €), la bière bouteille est à 2,20 €, ce qui est juste hallucinant (comme il est hallucinant de voir encore des bière bouteille dans des concerts en 2016), et le stand de Grover est parfaitement bien achalandé. (suite…)

Double Live Report ! The Aggrolites – 106 – Rouen – 18 mai The Beatdown – L’Escale – Le Havre – 31 mai

13177860_1718999375032481_4719307109946954605_nLa Normandie s’est trouvée fort gâtée en ce mois de Mai en bénéficiant de la venue à dix jours d’intervalle de deux des groupes emblématiques  du boss reggae,  j’ai nommé The Aggrolites et les Québecquois de The Beatdown, respectivement à Rouen et au Havre.

Dur constat dans les deux cas, les affluences n’auront pas été à la hauteur de la prestation des deux groupes.

Lorsque les premières notes de la reprise du « Reggae From The Ghetto » de John Holt, après une mise en bouche des plus excellentes assurée par Vince Mc Lemore aux platines, distillant un savant mélange de hits et de pépites obscures, retentissent dans la salle du Club 106, le parterre est malheureusement bien clairsemé. Heureusement, la bande de Jesse Wagner à une réputation d’entertainers à assurer, et ils enfilent avec un punch habituel  les perles qui composent leurs discographie :  « Mr Misery », « Funky Fire », « Free Time » et autre « Jimmy Jack », entrecoupés de quelques unes de leurs meilleures instrus comme le « You Got 5 » ou « The Volcano ».  Un seul regret, peu ou pas de nouveaux titres, si ce n’est quelques reprises comme l’explosive version du « Reggae Fever » des Pioneers. (suite…)

WILD SOUL PARTY (CHARLENE, LITTLE CLARA & LES CHACALS, THE ADELIANS) – 8 avril 2016- Les Trinitaires/Metz

Pendant que certains sont en train d’acclamer The Delirians, Jackie Mendez, Xavier Lynch et 65 Mines Street du côté de Beauvais, on se rattrape comme on peut à Metz, avec une fort bienvenue WILD SOUL PARTY consacrée à des artistes Q-Sounds Recordings, et pas des moindres. L’idée du soir, c’est de fêter la sortie du premier album de THE ADELIANS, sur Q-Sounds Recordings donc, et sur Specific, le label messin/nippon basé à la Face Cachée (LE disquaire de la ville).

Et en guise de rattrapage, autant vous dire tout se suite qu’on va avoir droit à une pure soirée.

Déjà, ça se passe dans le caveau des Trinitaires, une salle de 180 places debout maxi, parfaite pour ce genre de concert avec son bar attenant. Et même qu’il y a un peu de monde au rendez-vous… (suite…)

Angel City Records review – La Mécanique Ondulatoire – Paris 21/03/2016

angel city recds concer Nous vous en parlons depuis des mois dans nos colonnes, et le moment est enfin arrivé, l’Angel City Records Review est en Europe !!! Ce que nous ne vous avions pas annoncé, c’est le concert de Paris du 21 mars dernier, et pour cause, avant ce lundi, aucune promotion, aucune annonce ne circule. Il faut même un hasard des plus improbables pour que l’info arrive à mes oreilles : une copine (Merci Samantha) qui doit aller à la Mécanique Ondulatoire le mercredi, se rend sur le site de la salle et voit l’annonce du concert pour le soir même, après un petit message sur facebook , l’info circule enfin (Merci Manu) !!!! Forcément, dans ces conditions, peu de monde au rendez-vous, à peine une dizaine de personnes au plus fort de la soirée, heureusement que la configuration « cave en sous-sol » et la petite scène ne donne trop pas la sensation de vide.

(suite…)

Solid’Air Fest (Tony Top – Ben Kalla Mento Cloub – The Berbiseyans – 8°6 Crew) – 20 février 2015 – Chaligny (54)

Afficher l'image d'origine

Ça y est c’est reparti pour le rendez-vous annuel du SOLID’ AIR FEST, organisé depuis des lustres à Chaligny, près de Nancy.

Pas de doublette internationale cette année pour assurer la tête d’affiche, mais un groupe francilien culte de chez culte : 8°6 CREW.

Arrivée à la bourre (comme d’habitude), premier groupe raté. C’est donc BEN KALLA MENTO CLOUB qui monte sur scène. Y avait écrit que le groupe était de Lyon, sauf que je remarque des musiciens issus du Nancy Ska Jazz Orchestra et de la Casa Bancale. On va donc dire que c’est moit’/moit’ Nancy/Lyon. Le quintet envoie un mélange de sons caribéens à base de mento et de calypso, mais moi franchement j’arrive toujours pas à différencier vraiment l’un de l’autre. Un batteur, un guitariste-chanteur, un trompettiste-chanteur, un bassiste, et un harmoniciste qui joue aussi du sax soprano composent la fine équipe qui a décidé de jouer assis (à part un qui est resté debout). Qu’est-ce qui se passe les gars ? Vous voulez peut-être aussi faire un feu de camp et mettre à chauffer les merguez ? Ok, les Jolly Boys jouent assis, oui mais ils ont quelques kilomètres au compteur les pépés. (suite…)

Zamalska, Skaferlatine, 65 Mines Street – 23 octobre 2015 – Le Gueulard +/Nilvange (57)

Et c’est parti pour une petite soirée ska pas très loin de la maison.

D’abord c’est bien parce que c’est au Gueulard +, une SMAC nickel chrome en lieu et place de l’ancienne piscine. En fait la fosse où se trouve le public, c’était le bassin. C’est pas un grand moment d’architecture ça ? En plus la jauge est impec genre 400 places, pile poil ce qu’il faut. Sauf que bon, on ne peut pas dire que le public ait répondu présent en masse puisqu’il devait y a voir genre 120 personnes, et pourtant y a eu du collage d’affiches, ce qui a (malheureusement) tendance à se perdre (au profit de pauvres événements facebook).

Bref, j’arrive quand ZAMALSKA, cool quintet ska-jazz de l’est messin, est déjà sur scène. Zamalska, ça révolutionne pas le son jamaïcain, mais c’est vraiment un groupe qui fait plaisir à entendre, avant tout parce que Sylvenz, le saxophoniste, a une bonne humeur communicative. La formation c’est guitare/basse/batterie/clavier/sax, un seul cuivre donc, et une grande partie de leur son est organisé autour de cet instrument-là que le gaillard, c’est vrai, maîtrise plutôt pas mal. (suite…)

Reggae Workers Of The World – La Pêche – Montreuil – 29/09/2015

reggae workers of the world 2Nous vous parlions il y a quelques temps du Reggae Workers of the World et de son line up prestigieux : Vic Ruggiero (The Slackers), Jesse Wagner (the Aggrolites) et Nico Leonard (Moon Invaders). Le problème est que, mis à part les noms des musiciens, on ne sait pas grand chose de ce que donne le trio, le disque n’est disponible qu’aux concerts et c’est justement le premier concert de la tournée… on se demande forcément si l’alchimie se fera, ce que donneront les compositions du groupe… (suite…)

Dance Ska La 2015 – Wepys/Gemma & The Travellers/The Trojans/Mr Freak Ska – Samedi 21 Mars – Rennes(35)

Afficher l'image d'origineC’est avec en tête les excellents souvenirs d’une vingtième édition de toute beauté avec les superbes prestations des Upsttemians, de Soweto mais aussi et surtout de 65 Mines Street qui accompagna magistralement un Roy Ellis en pleine forme que j’ai pris la route le week-end dernier pour la grand messe annuelle du Dance Ska La…

Mais a mon arrivée, la tuile ! The Talks, dont j’attendais la prestation avec une certaine impatience, est resté en rade au beau milieu de la pampa entre Lille et Rennes, la faute à un van pourri qu’on maudira pendant encore quelques temps…

Les Banana gèrent sans sourciller et c’est aux Wepys que l’on demandera de pallier ce forfait en jouant pour une troisième soirée d’affilée ! Les Marseillais assurent le spectacle sans problème, de l’avis des présents, ce qui ne sera pas mon cas malheureusement pour le coup, pour des raisons aussi diverses que variées… (suite…)

Solid’Air Fest (Soul Delighta – Les Wayfarers – Boss Capone – Los Granadians) – 28 février 2015 – Chaligny (54)

Afficher l'image d'origineLe SOLID’AIR Fest, c’est le rendez-vous lorrain annuel des amateurs de sons d’inspiration jamaïcaine, mais pas que.

Comme souvent en cette période hivernale, mon arrivée est tardive, mais pourtant, la soirée n’en est qu’à son premier groupe, SOUL DELIGHTA, un combo reggae du coin assez classique, avec deux chanteurs et un percu, qui maîtrise plutôt bien son affaire, même si l’ensemble n’est pas d’un originalité folle. Le public est clairsemé, mais va tout doucement se pointer, entre le bar, le sound-system tenu comme à l’accoutumée par les joyeux drille du PRECIOUS OLDIES SOUND SYSTEM, et la belle table de distro de Casual Records, avec cette année des tas de skeuds soldés.

C’est au tour des WAYFARERS de monter sur scène. Les Wayfarers, c’est un groupe de Nancy qui fait comme s’il venait de Las Vegas, entre rockab’, rock’n'roll, garage, avec un petit côté très frenchy, limite mod/dandy façon Gainsbourg/Dutronc/Katerine/Biolay, et même que c’est bien. Les gars ont une super dégaine, surtout le chanteur avec son costume impeccable, et tous sont affublés des Ray-Ban de circonstance. Le chanteur, justement, est un vrai showman avec une façon de bouger très à propos, un peu branleur, mais juste ce qu’il faut pour plaire aux filles. De leur set, j’ai surtout retenu « Chambre 607″, excellente, et une sympathique reprise du « Dr Jekyll et Mr Hyde » de Gainsbourg, mais ici en version qui poutre. Le dernier disque en date des Wayfarers s’écoute sur bandcamp et il est bien fun. Allez donc y jeter une oreille. (suite…)

ROY ELLIS & 65 MINES STREET – Frouard (54) – 8 novembre 2014

Ce concert là, ça fait un moment que je l’attends, avec pas mal d’impatience. D’abord parce que je n’ai jamais vu ROY ELLIS aka MR SYMARIP, ancien chanteur des cultissimes Symarip, ensuite parce que mine de rien, ça fait deux ans et demi que j’ai pas vu 65 MINES STREET et que cette fine équipe-là, avec des cuivres, je demande à voir.

C’est donc du côté de Frouard, banlieue de Nancy, que ça se passe. La salle est nickel propre, un grand rideau a été tendu pour la rendre plus petite, et nous voici dans une configuration pour accueillir environ 300 personnes (il y aura au final autour de 150 spectateurs à vue de nez).

Un peu après 21h, 65 Mines Street débarque et comme d’habitude, ils envoient direct « We Are 65 Mines Street » suivie par « Do You Exist ». Quelques fans chantent en choeur, mais la foule n’est pas encore en délire. Le quintet égrène ses titres avec style, essentiellement issus du premier album, mais du second nous eûmes droit à « Peter & Alice », à « Riding In The Dark », mais malheureusement à pas à « That Dress » ni à « Lovers Lane » et à « Mrs Rosebury ». Un « Stuck In The Middle With You » pour le rock’n'roll, un « Bang Bang » bien balancé, une très bonne version retravaillée de « Haunted Cadillac », et sur la fin, « Y Files », l’un de leurs hits incontournables.  (suite…)

Page suivante »