Rude Boy Train

DU 45 TOURS, DU SINGLE ET DES EP POUR DANSER TOUT l’été !

C’est l’été et bientôt l’heure des vacances pour Rude Boy train! Alors avant les grands départs, ou même pour ceux déjà partis, voici une longue liste de tout ce que j’ai pu croiser de cool depuis le début du confinement… Prenez du temps pour vous et écoutez moi ça!

A tout seigneur tout honneur, démarrons fort et bien avec Vic Ruggiero qui s’associe une fois de plus avec The Drastics de Chicago pour un superbe reggae, nommé « Blue Is The Color » mélancolique à souhait, qui ne ferait pas tâche sur un album des Slackers. La face B est occupée de fort belle manière par une version toastée de MC Zulu. Le tout sortit déjà depuis Mars chez Happy As Lark

 

C’est aussi sur ce label qu’est sorti « Duets Vol.1 » issu de la collaboration minimaliste mais somptueuse de ce même Vic Ruggiero avec la chanteuse Lauren Napier… Du grand art! (suite…)

CRAZY BALDHEAD – Go Oasis – Badasonic Records

UN PEU D’HISTOIRE: CRAZY BALDHEAD, le projet perso de Jay Nugent (Slackers) poursuit son bonhomme de chemin, avec mine de rien six albums au compteur (si on compte les plans dub) et pas mal de hits qui tabassent.

Après Jump Up, après Stubborn Records, c’est désormais du côté de Badasonic Records que ça se passe, et comme d’habitude avec le label de Charleroi qui monte qui monte, on est sur du très gros niveau.

LE DISQUE: Parfois Crazy Baldhead on peut trouver ça un peu trop expérimental, un peu trop dub, un peu trop ceci et pas assez cela. Mais avec « Go Oasis » on est dans l’équilibre, toujours, avec ce qu’il faut de ska, de reggae et de guitares tranchantes. (suite…)

The Skanky Combo – 4 titres en session live !

Déjà évoqué dans nos colonnes les excellents Skanky Combo sont de retour… Ils sont quatre, ils sont de Nantes, et ils font du rocksteady inspiré par Ken Boothe, The Gaylads ou Prince Buster et par les productions de Duke Reid et de Coxsone Dodd.

Le groupe a mis en ligne une vidéo en mars dernier  une session live (4 compos) dans les studios SUN à Nantes. A deguster sans modération !! (suite…)

Reggae Vibes à besoin de vous !!!!!

En ces temps compliqués la presse, qui n’avait pas besoin de cela, se retrouve un peu plus dans une période d’incertitude. L’excellente revue Reggae Vibes ne fait pas exception et vient de mettre en place une cagnotte Leetchi pour pouvoir s’en sortir financièrement… C’est avec grand plaisir que Rude Boy Train relaie la chose pour aider l’une des rares revues de reggae de langue française. (suite…)

Un 45 tours pour BUSTER SHUFFLE

BUSTER SHUFFLE, l’un des meilleurs groupes british actuels, vient de publier un 45 tours deux titres avec une pochettes moche comme une Fuego.

La pochette est moche, ok, mais le contenu est cool. D’abord parce que « Unsung Heroes » (c’est le nom du skeud) est sorti pour la bonne cause, les recettes allant à la World Health Organisation, et parce que c’est un hommage à Iqbal Masih, un enfant Pakistanais vendu comme esclave qui s’est rebellé, puis est devenu un militant anti-esclavagisme, avant d’être assassiné.

Ensuite parce que les Londoniens ont invité du beau monde à leur prêter main forte avec membres de Die Toten Hosen, Donots, Flogging Molly, Hepcat, Mad Caddies, Talco, The Infadels, The Toy Dolls ainsi que Rhoda Dakar. (suite…)

The Spitfires : encore un extrait de dingos

The Spitfires | Discography | DiscogsOn n’en peut plus, on est impatient, au bord de l’émeute en attendant le 5 juin, date de sortie de « Life Worth Living », le nouvel opus du trio quatuor quintet anglais de THE SPITFIRES, chez Acid Jazz Records.

On avait déjà eu droit à « Tear This Place Right Down », atomique, et à « (Just Won’t) Keep Me Down », gigantesque. Mais le troisième extrait, « Life Worth Living » n’est pas en reste. Beat reggae/rock, arrangements dans la plus pure tradition pop british, dégaines de champions. Je sais pas vous mais moi ça me fout une demi-molle je vous dis pas… (suite…)

Des vieilleries des Slackers sur Bandcamp

Si tout va bien les SLACKERS seront en Europe cet automne, et ça ça fait plaisir. Ils doivent aussi sortir deux 45 tours vers la fin de l’année chez Pirate Press Records.

En attendant, le combo de New York vient de nous balancer sur bandcamp des fonds de tiroirs pas vilains du tout : un vieux live de 1993 à l’époque où le groupe devait encore s’appeler The Nods (« Live at Wetlands »), ses « Sugarshack Sessions » avec trois titres en version acoustique, une compilation de rarities (« Rarities 1996-2000″), une démo de 93/94 (« Obscurities« ) et encore quelques bricoles. (suite…)

The Uppertones & Friends : ça continue

Depuis le début du confinement, Mr. T-Bone, frontman de THE UPPERTONES dont on ne peut que vous recommander le dernier album, « Easy Snapping« , s’amuse à inviter des potes – que des pointures – pour enregistrer des reprises à distance, confinement oblige. Et même que c’est pour financer un hôpital turinois (les dons c’est par ici).

Je sais pas si à la fin ça va donner un disque (espérons), mais pour l’instant on a vu défiler l’Anglais Ray Gelato, Roy Ellis, Jesse Wagner et Dr Ring Ding. Et y’en a plein d’autres qui vont débarquer… (suite…)

Une nouveauté pour Booboo’zzz All Stars

On ne vous présente plus BOOBOO’ZZZ ALL STARS, le combo de la région de Bordeaux qui ne cesse de faire des merveilles avec ses reprises et avec des tonnes d’invités, de Guive à Merlot, en passant par Taïro et Ben l’Oncle Soul (que parait-il on ne doit plus appeler comme ça).

Dans le genre, la reprise de « You Know You Like It » avec Noraa au chant était absolument prodigieuse, et celle early-reggae/soul de « Domino » (d’après Jessie J) avec Alexis Evans au chant fait office de chef-d’œuvre instantané, avec un chant lead magistral, des chœurs à tomber par terre, et derrière un groupe au feeling tout simplement incroyable. (suite…)

Deuxième extrait du nouveau Spitfires : c’est du brutal !

Voilà un groupe qui soulève l’enthousiasme. Oui parce que certes ici on aime le ska, le rocksteady, le skinhead-reggae, le punk-rock, la soul et des tas d’autres choses, mais quand un combo nous propose quelque chose d’aussi varié, on l’accueille toujours avec un immense plaisir.

On vous avait parlé de « (Just Won’t) Keep Me Down« , tuerie de ska song à la Dead 60s, les cuivres en plus. Voilà maintenant « Tear This Place Right Down ! », un peu rhythm’n’blues, un peu soul, un peu rock… Franchement, une telle beauté ça laisse sans voix. (suite…)

Page suivante »