Rude Boy Train

Heavyball reprend Bronski Beat

Smalltown BoyOn vous a parlé de HEAVYBALL à l’occasion de la sortie du documentaire et de la compilation japonaise « For The Love of Mod : Tokyo ». Heavyball est un groupe anglais créé fin 2011, composé de quatre musiciens qui crèchent à Londres et qui font du « New-Tone », comprenez un genre de ska two tone mélangé à du son rock, un peu comme si on faisait la synthèse entre The Specials et The Jam.

Le combo qui a déjà accompagné The Selecter ou The Kaiser Chiefs en tournée n’a pas encore sorti d’album, mais a plusieurs Ep ou singles disponibles sur sa boutique en ligne, en téléchargement comme en CD (et même qu’il y a aussi un vinyle pour les amateurs de son qui craque). (suite…)

Un deuxième album pour The Popes Of Chillytown

To The Moon cover artYeah, y a THE POPES OF CHILLYTOWN qui s’apprête à pondre son second album. Cool cette nouvelle. The Popes of Chillytown, c’est un groupe de Londres entre two town et ska-punk, mais pas vraiment non plus, un peu à la King Prawn mais pas vraiment non plus, non plus. En fait The Popes of Chillytown fait du Popes of Chillytown, et ça depuis 2008, avec un Ep au compteur et un premier LP à l’artwork façon Tales From The Crypt..

Voici donc venu le temps des rires et des chants… euh, du premier album qui s’intitule « To The Moon ». Amateurs de tradittion jamaïcaine, passer votre chemin, ici ça fusionne sec, avec une voix qui me fait penser à celle du gars de Billy Talent (le groupe punk mainstream canadien là). (suite…)

Witchita : de la soul qui envoie

WitchitaHoula, on vient de choper le clip d’un nouveau groupe soul, et mon dieu ça envoie la sauce piquante cette affaire ! Ça se nomme WITCHITA, c’est un groupe ricain à géométrie variable monté par Tim Armstrong dans lequel on retrouve le chanteur new-yorkais beau gosse Max, les trois frères Bivona (ceux de The Interrupters), des choristes en jupe et une section cuivres qui bute.

Et avec Tim Armstrong dans l’affaire, ça sort forcément chez Hellcat Records, dans la nouvelle série Hellcat Singles Club qui avait publié sa première référence, « Babylon » (The Interrupters) il y a une poignée de semaines. Malheureusement pour l’instant ça n’est disponible qu’en téléchargement. Quelle triste époque ! (suite…)

The Pepitones : nouvel Ep en ligne

RAT HOUSE cover artOn vous a déjà parlé de THE PEPITONES dans les colonnes de Rude Boy Train, et pour cause: The Pepitones c’est excellent pour la santé ! En fait de groupe, The Pepitones est surtout un one man band de studio qui officie du côté de Gainesville en Floride. Le gars s’appelle Ryan Bonner et il fait tout lui même (ou presque), et il joue aussi du clavier dans The Duppies, l’autre groupe du coin dont on vous a causé y a pas longtemps.

Avec plusieurs Ep et maxi Ep au compteur, le gars est de retour, et toujours au top niveau, avec quatre nouveaux morceaux sur un Ep (« Rat House ») à télécharger gratuitement sur bandcamp. C’est Pepitones, c’est excellent et c’est cadeau! Un grosse douzaine de minutes de superbe musique oscillant entre skinhead reggae et ska, avec rien à jeter. (suite…)

The Skints de retour sur Mouv’

Hey les gens, y a THE SKINTS, le super groupe engliche qui est de retour sur MOUV’, la radio qui avant s’appelait Le Mouv’. C’est Radio France pour les djeun’s. Et c’est dans l’émission « La Selection reggae » de Selecta K-Za et Lise Pressac du 15 avril dernier que ça s’est passé. Le programme était cool, avec une belle sélection reggae sur laquelle on pouvait s’écouter Inner Circle feat. Chronixx (« Tenament yard »), Christopher Martin (« Champagne for my real friends »), Morgan Heritage (« Talk Dem Ah Talk »), Jah Cure (« Rasta is passing through »), Exco Levi  (« Solidarity be your friend »), Israel Vibration (« Happiness »), Omy (« Cheerleader »), Ini Kamoze (« World of reggae »), Don Carlos (« Mr Sun ») et Toots and The Maytals (« Pomps and pride »). Reggae que je vous dis. L’émission est fun et elle passe tous les dimanches à 0h (ou le samedi à minuit si vous préférez). (suite…)

Dr Ring Ding Ska Vaganza : le clip

Bon la jeunesse, vous savez qu’un des albums de l’année est (déjà) celui de DR RING DING SKA VAGANZA, « Bingo Bongo », sorti tout récemment chez Pork Pie Records. Dr Ring Ding Ska Vaganza c’est notre Richie national (hé ouais il est un peu français) accompagné par ses potes espagnols du Freedom Street Band, comme sur le premier opus « Piping Hot » publié il y a une paire d’années. (suite…)

Vibrass Ska Ensamble : le ska made in Salvador

Récemment nous vous parlions de cette superbe émission de radio vénézuélienne, El Inspector, entièrement consacrée aux big-bands qui font du ska un peu partout dans le monde. Et nous en citions un parmi tant d’autres, VIBRASS SKA ENSAMBLE, venu de San Salvador, capitale du pays du même nom situé en Amérique centrale.

Sur scène, c’est jusqu’à quatorze musiciens dont huit cuivres qui envoient du son ska-jazz avec du souffle, un peu comme chez les « voisins » de Dancing Mood ou de l’OBMJ. L’Amérique latine a décidément le vent en poupe ces dernières années, et c’est pas ici qu’on va s’en plaindre. (suite…)

Des big-bands et du ska

itunes picOn vous parle souvent d’une tendance assez actuelle : jouer du ska en grande formation. Pas forcément toujours en big-band pléthorique, mais en formation à au moins dix musiciens, avec en général une armada de cuivres. Le Melbourne Ska Orchestra en Australie, Western Standard Time en Californie, Dancing Mood en Argentine… La tendance est telle qu’il y a une radio vénézuélienne qui a décidé de lui consacrer une émission complète… et qui l’a balancée sur la toile !

L’émission s’appelle EL INSPECTOR, elle est diffusée sur la station La Mega, et dessus on retrouve plein de bonnes choses: les Australiens, les Argentins et les Californiens cités ci-dessus, mais aussi Santiago Downbeat (Chili), Jazz Jamaïca Allstars (UK), le North East Ska Jazz Orchestra (Italie), The Gramophone Allstars Big Band (Espagne), l’OBMJ (Brésil)… Bref, des formations dont on vous a déjà parlé dans les colonnes de Rude Boy Train.  (suite…)

DUB PISTOLS are back in town

Dub Pistols: Return Of The Pistoleros: SignedJ’adore les DUB PISTOLS parce que c’est probablement le seul groupe à mettre du ska et du reggae dans son hip-hop. Et c’est comme ça depuis bientôt vingt ans. Emmené par le toujours très bien sapé Barry Ashworth, le groupe nous avait mis une petite claque en 2007 avec « Speakers and Tweeters » sur lequel il avait invité un certain Terry Hall à venir se la ramener sur   »Running from the Thoughts », un morceau assez surpuissant.

Après cinq opus dont le dernier, « Worshipping The Dollar », était sorti en 2012, voilà que les Dub Pistols refont parler d’eux avec un nouvel album à paraître le 1er juin prochain sur Sunday Best Recordings qui s’intitule « The Return Of The Pistoleros » (pochette ci-contre). Si ça ça sonne pas jamaïcain ! (suite…)

Monty « Neysmith » Montgomery est de retour

Des anciens membres de Symarip, y’en a un qui a pris toute la lumière, et pour cause, il est présent sur scène et sur vinyle un peu partout dans le monde, accompagné ici par 65 Mines Street, là par The Magic Touch, en Argentine par The Crabs Corporation et en Californie par Thee Hurricanes… Il s’agit bien sûr de l’incontournable Roy Ellis, AKA Mr Symarip, installé en Suisse depuis pas mal d’années. Y’en a un autre qui a dû se dire: « Et pourquoi pas moi ? ». Celui-là, c’est MONTY « NEYSMITH » MONTGOMERY, le gars qui jouait du clavier et qui avait coécrit la plupart des titres avec le père Ellis.

Le voilà donc qui repointe sérieusement le bout de ses dreads, lui qui avait bricolé à droite à gauche depuis la fin de Symarip, sans jamais réellement raccrocher les gants, mais sans non plus être très présent sur le devant de la scène. Et c’est avec deux formations différentes qu’on le retrouve: THE BISHOPS d’abord, un groupe d’Omaha dans le Nebraska amateur de vieux ska bien roots avec lequel Monty signe un 45 tours de deux titres, « Laurel for Laurels », hommage à qui vous savez, et « Jump », un peu plus rocksteady. Evidemment, ça sort chez Jump Up Records. (suite…)

Page suivante »