Rude Boy Train

Brooklyn Rocksteady ! après le disque, le documentaire….

176410_130682017001204_123574681045271_175205_7897666_oComme le dit l’adage « tout vient à point à qui sait attendre » !!!

C’est le cas avec la livraison fin juillet dernier du documentaire « Brooklyn Rocksteady », sujet déjà évoqué par Vince dans nos colonnes, ce film dont le tournage débuta début 2011 suite à une campagne de financement via Kickstarter !

Le réalisateur, Samuel Gursky, nous offre une véritable exploration de la scène et de la culture ska, rocksteady à New-York..

L’histoire du ska version Big Apple ne date pas d’hier, puisque c’est près de trente années de musique aux influences jamaïcaines que nous propose ici Sam Gursky.

Historiquement, la scène ska new yorkaise était basée à Manhattan.

Pendant les années 80 et au début des années 90, un grand nombre de clubs et de salles étaient dédiés à cette musique. L’ancêtre de ces clubs étant bien sur le CBGB, mais d’autres comme Le Continental, Le Cat Club, New Music Cafe, SOB et plus tard la Knitting Factory prirent le relais en déplacant la scène vers le Lower Manhattan et le Lower East Side.

Cette période passionnante donna naissance, notamment, à des groupes comme les Toasters ou Skinnerbox ……..

La crise économique et financière des années 2000 fit des dégâts et entraina la fermeture de nombreux clubs ou leurs déplacements vers des quartiers plus populaires et meilleurs marchés.. ce fut le cas notamment pour la Knitting Factory..

C’est à la fin des années 2000 que Brooklyn devint véritablement le camps de base de la scène ska new yorkaise, notamment à l’initiative des Slackers véritable chef de fil de cette nouvelle scène ou plutôt de son renouveau..

Au cours de ces dernières années, c’est toute une nouvelle génération que l’on a vu surgir suivant les traces des Slackers, avec des groupes comme les Forthrights, les Hard Times ou les Frighteners qui ont fait de Brooklyn , eux aussi, leurs lieux de résidence.

Une scène DJ prospère s’est également développée, dirigée par Agent Jay aka Jason Nugent le guitariste des Slackers avec ses soirée Dirty Reggae…. dont DJ Grace of Spades est certainement un des meilleurs représentants…. sans oublier les soirées de King Django à la Knitting Factory !

Sam Gursky ne s’y est pas trompé en nous proposant cette exploration musicale hors norme, lui l’étudiant en cinéma passionné de ska depuis toujours.

Avec ce documentaire, il donne ses lettres de noblesse à une scène incontournable, en nous offrant, des portraits singuliers en allant à la rencontre des Toasters, des Pietasters, des Slackers, des Forthrights ou encore de Victor Rice ou Chris Murray ……..  bref une plongée dans l’ambiance chaude des clubs de la grosse pomme et dans l’intimité de ces groupes passionnants..

Petit regret peut-être … le manque de scène live,  mais c’est vraiment pour faire la fine bouche !

Pour la petite histoire, Brooklkyn Rocksteady, c’est également un vinyl (cf l’article de Vince sur RBT le 31/05/2013) disponible désormais en téléchargement sur le site du projet !

Et, pour finir, je suis juste un peu surpris par le téléchargement payant du documentaire sur le site (5$) alors qu’il est disponible gratuitement et dans son intégralité (58mn) sur youtube ou viméo … et, histoire de jouer les vieux cons, vivement une version sous-titrée, histoire de bien maitriser le sujet… surtout vu l’accent local !

Enjoy !

 

Brooklyn Rocksteady from Samuel Gursky on Vimeo.
http://brooklynrocksteady.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *