Rude Boy Train

Stranger Cole au Garance Reggae Festival.. la vidéo !

garance-reggae-festival-2013-21-700x466L’occasion de parler de Stranger Cole était trop belle pour ne pas la saisir ! En effet quel beau cadeau que nous offre la chaîne Arte en mettant à disposition sur sa plate-forme  « Arte Live Web » le concert donné en juillet dernier par Wilburn Theodore Cole au Garance reggae festival a Bagnols-sur-Cèze dans le Gard.

Stranger Cole est né en 1945 a Kingston. Son surnom de « Stranger » lui vient de son père qui lui trouvait peu de ressemblance avec le reste de la famille ! Sympa pour la maman ..

Il grandit dans un milieu musical et très jeune se retrouve DJ au sein de l’écurie de Duke Reid (Trojan Records). En 1963, il enregistre le single « Rough and Tough » qui devient rapidement numéro un dans les sounds de la capitale jamaïcaine. C’est lui qui repèrera pour Duke Reid les Techniques et le jeune Ken Boothe avec qui il enregistrera le single « Uno, Dos, Tres ». Egalement de nombreux duos avec des ladies comme  Hortense Ellis, Gladstone Anderson ou Patsy Todd..

Après avoir quitté Reid, il développe une période rocksteady en travaillant avec des pointures comme Sonia Pottinger, Lee Perry, Prince Buster, et Joe Gibbs. En 1976 il sort son premier album « Forward In The Land Of Sunshine ».

En 1988 il a une vision de Bob Marley lui demandant de libérer le peuple noir en chantant. Il se convertit alors au rastafarisme en prenant le nom de Strange Jah Cole !

C’est une véritable opportunité que nous offre la chaine Arte en mettant à disposition cet enregistrement live de presque 60 minutes afin de découvrir ce personnage singulier et incontournable de la musique jamaïcaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *