Rude Boy Train

Dawn Penn chez Jools Holland

DAWN PENN est une grande dame de la scène jamaïcaine entrée en musique par la face rocksteady. En 1967, elle sort « You Don’t Love Me » pour Coxsone Dodd, et publie dans la foulée encore une poignée de titres, toujours du côté de Studio One, avant de prendre sa pré-retraite dans les Îles Vierges.

Mais à la fin des années 80, la voilà qui retourne en Jamaïque et qui se reprend à chanter. En 94, elle enregistre une nouvelle version de « You Don’t Love Me », largement inspirée par un titre de Bo Diddley qui avait déjà inspiré le bluesman Willie Cobbs, titre qu’on connaitra surtout sous le nom de « No, No, No », qui pour beaucoup reste LE hit de Dawn Penn. Il faut dire que le succès de ce titre lui fit faire le tour du monde.

La voilà donc qui réapparait en Angleterre, sur le plateau de « Later With Jools Holland », sorte de Taratata anglais (en mieux) où Jools Holland et son Rhythm & Blues Orchestra accompagnent des artistes en live et où on a déjà vu passer pas mal de beau monde.

Ça s’est passé le 31 décembre dernier, et Dawn Penn a interprété « Bangarang » d’après Stranger Cole, et évidemment « No, No, No », avec au sax un certain Lee Thompson, rien que ça ! Et autant vous dire que « Bangarang » en version big-band, ça envoie du lourd !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *