Rude Boy Train

SKAOS – More Fire – Pork Pie Records

UN PEU D’HISTOIRE: SKAOS, c’est des vieux d’la vieille de la scène allemande. Le groupe a été créé en Bavière en 1982 et a attendu quelques années avant de se faire connaître comme un fer de lance du ska revival typiquement teuton qui florissait un peu partout dans le pays vers la fin des année 80.

Un premier Ep, « Inside » en 1987, puis un premier album, « Beware », en 1988 sur Unicorn Records, et voici Skaos définitivement lancé. L’album suivant, « Catch This Beat », sort en 1989 sur Pork Pie Records et les deux disques seront réunis sur un même CD. Pork Pie devient alors LE label ska allemand, et celui auquel Skaos sera le plus fidèle, notamment avec les compilation « Ska Ska Skandal ».

Suivront deux albums live et quatre autres albums studio dont « More Fire », publié au printemps 2014 (sur Pork Pie évidemment) et le dernier en date. Malgré quelques période de stand-bye, Skaos est l’un des rares groupes de cette période à ne s’être jamais réellement séparé. Malheureusement, le combo a aussi très peu joué en France.

LE DISQUE : On les avait un peu perdus de vue ceux-là, depuis la sortie il y a dix ans déjà de « Pocomania », un album  poussif qui n’était pas resté dans les annales. C’est donc avec intérêt, et une pointe d’inquiétude, que j’ai appris que la fine équipe était de retour avec un tout nouvel opus. Et c’est avec plaisir que je me suis mis ça dans les oreilles.

Car avec « More Fire, les Bavarois prouvent qu’ils ont encore le feu, même si les amateurs de sons sixties feutré ou de rocksteady de lovers en seront probablement pour leur frais: Skaos, c’est toujours du ska qui tabasse, avec des cuivres rutilants et une voix qui cogne.

Et déjà, l’entame du disque est d’excellente facture. « Running along », parangon de morceau ska revival envoie la sauce cuivrée avec un clavier en renfort, c’est évidemment très rock, y a des tchiguidup mais c’est pas caricatural, et même quelques petits phrasé ragga ici où là histoire de varier les plaisir juste comme on aime. Derrière, « Johnny » continue sous les mêmes auspices, et avec une voix et un refrain pareils on se dit qu’il n’y a pas de doute, on est bien sur un album de Skaos, comme il y a vingt cinq ans.

Alors oui, il y aura toujours des esprits chagrins pour dire que que le combo n’a pas évolué d’un pouce en un quart de siècle, mais on leur rétorquera avec plaisir qu’on n’en a rien à cirer que Skaos évolue, car ce qu’on est venu chercher ici c’est assurément le gros son de l’âge d’or de Pork Pie Records et de la scène allemande.

Et avec « Permanent Error » ou la superbe « Sunshine » sur laquelle le groupe baisse un peu le tempo et met pas mal de finesse dans son mélange, on remarque finalement que si le groupe n’a pas tout révolutionné, il a su mettre par-ci par-là des bricoles qu’on n’est pas mécontent d’entendre, et qui une fois l’album reposé, continuent de nous trotter dans la tête.

Grosse grosse grosse impression aussi sur « Got A Reason », c’est tout ce que j’aime dans le ska, sur « Do The Shingaling », sur  « Suffering time », particulièrement bien branlée, et sur « I Don’t Care », qui boucle la boucle avec style, et avec pas mal de furie.

Très bon retour de Skaos, un groupe majeur que je n’attendais plus à un tel niveau, et qui prouve une fois encore que les anciens ont toujours de beaux restes.

Vince

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *