Rude Boy Train

El Bosso & Die Ping Pongs – Hier Und Jetz Oder Nie – Pork Pie

Afficher l'image d'origineUN PEU D’HISTOIREEL BOSSO UND DIE PING PONGS, c’est un groupe de ska revival allemand qui chante en allemand depuis 1985 avec un certain Markus dit El Bosso au chant (celui qui chante aussi avec les Skadiolas) et un certain Dr Ring Ding au trombone.

Le combo avait trois albums au compteur : Le premier que l’on a tendance à appeler « Immer Nur ska » alors qu’il est éponyme, sorti en 1990 en autoproduction, « Ich Bin Touri » publié l’année suivante sur Pork Pie Records (les deux ont été réédités plus tard sur un seul CD), et plus de vingt ans plus tard, après une longue période d’hibernation « Tag Vor Dem Abend » en 2012, toujours sur le label au petit chapeau de feutre.

Le groupe qui s’était aussi fait connaitre au travers des compilations « Ska Ska Skandal » a sorti un nouvel album, « Hier Und Jetz Oder Nie » à la rentrée 2014 (chez Pork Pie Records évidemment), toujours très rock et toujours en teuton.

LE DISQUE : Il n’est jamais facile, même quand on apprécie le ska revival, d’affronter un album entièrement chanté en allemand. Pourtant, ce nouvel disque d’El Bosso et de ses Ping Pongs, mérite qu’on ne se laisse pas rebuter par ses intonations teutonnes. Car il y a sur cette galette quelques bien belles choses qu’on appréciera forcément de se mettre dans les oreilles.

Le disque commence plutôt bien avec « Egal », sifflement de clavier de bon aloi, refrain assez rock pour un ensemble c’est vrai, pas très traditionnel. En même temps, personne n’était venu là pour écouter du Skatalites, donc…

La chanson titre, « Hier Und Jetz Oder Nie » est elle aussi très rock’n’roll et envoie des cuivres qui butent, avec des ohoh comme dans les tribunes du Bayern, et une guitare qui tranche comme un scalpel, le tout très bien assemblé dans un refrain qui entraîne et qui pousse au cul, un peu comme « La Chenille », mais en ska donc en mieux. La dernière partie du morceau notamment, toute gratte en avant et ponctuation cuivresque est très réussie.

Vous aviez très probablement découvert « Brutus » il y a quelques semaine puisque nous vous en avions parlé, et ben on vous en reparle, parce que c’est assurément l’un des meilleurs titres de ce sympathique album. Et ça tombe bien pour ceux qui sont réfractaires à la langue de Goethe, puisque c’est un instrumental, et quel instrumental mazette ! On se croirait revenu à la grande époque de Pork Pie et de ses compilations « Ska Ska Skandal », avec tous ces groupes qui  jouaient vite, très vite, et qui jouaient bien, très bien.

Maintenant on va pas non plus chercher à vous raconter des carabistouilles en disant qu’on tient là le skeud du siècle.  Mais on vous conseillera seulement, notamment si vous comme moi vous êtes adeptes du vieux son d’outre-Rhin, d’aller fourrer votre nez là-dedans. Car comme dirait l’autre, « c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes ».

Vince

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *