Rude Boy Train

THE FREECOASTERS – Show Up – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE : Dire qu’on connaissait très peu ces Freecoasters serait un euphémisme. Ce n’est qu’à l’occasion de la review par Vince de l’album de Spred The Dub sorti sur le label Citrus Records qu’on découvre sur leur  sampler « Clother Than You Volume 3»,  deux titres de la très jeune formation de Fort Mayers en Floride, le reggae « Fall Back » et le très Boss « Little Havana ». En creusant un peu plus encore, on s’aperçoit que ces deux chansons sont extraites d’un premier EP sorti dès 2014 comprenant 5 compos solides entre reggae et soul, soit tout ce qu’on aime par ici.

La curiosité n’étant pas toujours un vilain défaut, on constate grâce aux réseaux sociaux que le groupe est  en plein enregistrement de ce premier album nommé  « Show Up ». Un artwork plutôt attirant et la présence de Jesse Wagner des Aggrolites aux manettes finiront de me décider  à participer au financement de la chose qui sort ces prochains jours dans sa version matérielle grâce a l’incontournable financeur participatif Kickstarter.

LE DISQUE : S’il y avait des gens, de toute évidence, faits pour se rencontrer, ce sont bien ces Freecoasters et ce bon Jesse Wagner. L’écoute des cinq titres déjà présents sur l’EP, réenregistrés pour l’occasion en sa compagnie, en sont une magistrale démonstration.

Dès l’intro du très soul « Keep Moving », l’ajout  de cuivres et de chœurs transcende un titre déjà top  qui prend dès lors des allures de hit. En les recalant sur les fondamentaux de leur musique,  avec des claviers plus en avant, une rythmique qui claque façon Aggro et l’ajout ici où là,  de quelques chœurs bien travaillés, Il hisse les compos déjà solides et originales de la bande de Fort Mayers  en division supérieure.

La nouvelle version du « I Don’t Even Know » met justement en avant une belle ligne de piano reprise plus loin nerveusement à la guitare pour un rocksteady bien entêtant.  Sur « Swim », quelques petites retouches, deux notes de claviers par-ci, une basse une peu alourdie par-là et des chœurs en veux tu en voilà magnifient ce délicieux reggae très 70’s… Un coup de polish pour faire briller la déjà très belle harmonie du rocksteady  « Fall Back» et des chœurs masculin punchys pour relever la performance vocale de la belle Claire Riparulo sur l’excellent funky reggae « Little Havana » : c’est bien l’ensemble de ce « Show Up » qui porte l’empreinte de Mr Wagner, mais aussi et surtout la marque d’un groupe au talent évident.

Et à l’heure de passer à la caisse,  de la somptueuse mélodie de « Tucson, AZ », en passant par les très roots « Departed »  et « Canary In A Coalmine » à la basse abyssale et au mélodica planant, les groovy « Bring It On Back » et « Mystery » jusqu’au final « Victoria Ave. » qu’on s’imagine facilement reprendre en chœur la bière à la main, on se dit qu’on n’a pas été volé et que y’a pas un titre véritablement en dedans sur ce skeud.

Un sacré bon premier album,  pour une formation vraiment prometteuse, qu’on suivra dorénavant de très près, promis, juré, craché !

Bronsky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *