Rude Boy Train

Les TOP 5 2018 de la rédac’ de Rude Boy Train !

Résultat de recherche d'images pour "best of 2018"Encore une belle année de musique qui se termine, et encore une belle brochette de galettes qu’on vous recommande d’écouter sans modération pour faire passer le foie gras et la bûche. On se retrouve en 2019 !

 

BRONSKY:

1 – JUNIOR THOMAS & THE VOLCANOS – Rockstone – Colemine Records

Parce que même un poil moins affolant que son premier opus « Beware », le reggae proposé sur « Rockstone» est digne de toutes les plus grosses productions de l’âge d’or de la musique jamaïcaine.

 

 

2 – KINGSTON FACTORY PRESENTS – The East Coast Sessions – Liquidator Music

Parce que la fusion entre les meilleurs zicos de la côte Est des US et un des producteurs les plus talentueux du moment aurait difficilement pu être plus parfaite.

 

 

3 – CAZ GARDINER & THE BADASONICS – ST – Badasonic Records

Parce que le retour en force de la bande de Nico Leonard associée à une des plus belles voix féminines actuelles ne pouvait pas être plus classe et groovy.

 

 

 

4 – TWO TONE CLUB –  Don’t Look Back – Productions Impossible Records

Parce que, malgré les derniers bouleversements de line-up, le Club reste le Club, éclectique et puissant.

 

 

 

5 – DAVID HILLYARD & THE ROCKSTEADY 7-The Giver – Org Music

Parce qu’en sortant le vieux renard de Sean Wheeler de son désert, Dave Hillyard ne pouvait pas rêver meilleur partenaire pour sublimer un album d’une finesse rare.

 

 

 

RUDEBOY:

1 – Kington Factory – Presents The East Coast Sessions – Liquidator Music:

Tout simplement ébouriffant avec aux manettes du projet Esteban Descalzo producteur et batteur des Gigantes Magneticos et Los Aggrotones…. La belle surprise de cette année 2018 ou se retrouvent ce qui se fait de mieux musicalement notamment sur la cote est US ! Bravo à Liquidator d’avoir porté le projet jusqu’a nos platines !

 

2 – The Interrupters – Fight the good fight – Hellcat Records:

La confirmation d’un talent énorme ! Un album en forme de consécration pour le combo de L.A avec toujours la production impeccable du pote Tim Timebomb. Puissant et efficace….

 

 

 

3 – Janet Kumah – Yellow Flower – JAAK Music:

Le retour de la belle Janet qui nous avais laissé orphelin depuis l’arrêt des Delegators. Un pur plaisir de la retrouver pour ce premier opus sur son propre label. Un son vintage entre ska et soul pour une production ciselée dans les moindres détails avec son pote John Runefelt ! Incontournable..

 

 

4 – JUNIOR THOMAS & THE VOLCANOS – Rockstone – Colemine Records :

Acteur incontournable de la scène rocksteady Jr Thomas confirme avec Rockstone le talent de son premier LP « Beware ». Jubilatoire et génial !

 

 

 

5 – MAD CADDIES – Punk Rocksteady – Fat Wreck Chord:

Un album de reprises de morceaux punk en mode ska-reggae mais à la sauce Mad Caddies ! Le combo californien se fait plaisir et nous régale en revisitant pèle-mêle Poison Ivy, Lagwagon, Nofx ou Bad Religion… Bref un album qui ne laisse pas indifférent pour un groupe exemplaire !

 

 

VINCE :

THE INTERRUPTERS – Fight The Good Ficht – Hellcat Records

Cette équipe-là, on commence à bien la connaître, et c’est pas la première fois qu’elle se retrouve dans notre top. Sauf que ce coup-ci le quatuor le L.A a encore monté le niveau d’un cran, et nous sert en douze morceaux d’une rare efficacité ce qui se fait de mieux en ska-punk d’aujourd’hui. Avec toujours le grand Tim Armstrong à la prod, figure tutélaire d’un mouvement qu’il n’a pas fini d’inspirer.

 

Résultat de recherche d'images pour "negative album last gang records"MEGATIVE – Megative – Last Gang Records

Eux, personne n’osera dire qu’il les avait vu venir. Le groupe de Brooklyn débarque avec un album complètement ouf à l’intersection des Specials et du Clash, comme un écho aux regrettés Dead 60’s. Aussi moderne  que respectueux de ses influences, sans la moindre faute de goût (regardez cette pochette), Megative s’impose comme une référence à suivre de près dans les années qui viennent.

 

JR THOMAS & THE VOLCANOS – Rockstone – Colemine Records

Pas évident pour Jr Thomas et sa dream team de se mettre au niveau de « Beware », son premier album qui avait mis tout le monde d’accord en 2015. Sauf que les types sont tout sauf des guignols, et que malgré l’effet de surprise en moins ils ont encore réussi à nous chiader un putain d’album chargé jusqu’à la gueule de déhanchements rocksteady d’une finesse absolument renversante. Du respect, toujours du respect.

 

Résultat de recherche d'images pour "reggae workers of the world"REGGAE WORKERS OF THE WORLD – II – Badasonic Records :

En voilà justement une autre de dream team. Quand Nico Léonard, Vic Ruggiero et Jesse Wagner décident de jouer ensemble, c’est pas vraiment pour faire de la figuration. Grosse impression confirmée avec ce deuxième opus par tout à fait reggae, pas tout à fait rocksteady, pas tout à fait ska ni tout à fait folk, mais un peu tout ça en même temps. Le feeling des trois compères est énorme et Jesse Wagner tire dans le 1000 sur « Jesse James ». Pure merveille.

Résultat de recherche d'images pour "the spitfires year zero"THE SPITFIRES – Year Zero – Hatch Records

Ces Anglais-là s’étaient fait repérer dans le désert laissé par la fin des Dead 60s et autres Ordinary Boys. Avec ce « Year Zero » de haute volée, ils sortent définitivement de l’ombre et prouvent à coup de singles imparables (« Remain The Same », « Over and Over Again »…) que dans le style british mods qui balancent aussi du ska et du reggae, ils n’ont de leçon à recevoir de personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *