Rude Boy Train

ROY ELLIS « MR SYMARIP »-ALMIGHTY SKA-LIQUIDATOR MUSIC

UN PEU D’HISTOIRE : Roy Ellis, aka Mr Symarip, c’est un des grands habitués des lignes de Rude Boy Train. Faut dire que dans le genre légende, il se pose là, puisqu’avec ses Symarip, ils avaient raflé la mise en Grande Bretagne en ayant eu le nez assez creux pour balancer fin des années 60, des titres reggae 100% dédiés aux fans locaux rasés de près. On ne présente plus leurs nombreux hits incontournables dont le cultissime « Skinhead Moonstomp ».

Depuis l’arrêt du groupe, les deux ex-chanteurs de Symarip se partagent l’héritage de leurs standards avec Monty Neysmith parti vivre Outre Atlantique, pendant que Roy Ellis, coté Europe, joue accompagné de tout ce qu’il se fait de mieux par chez nous en terme de backing band, dont nos excellents 65 Mines Street. Parmi les plus fidèles figurent les Transilvanians, l’excellent groupe de l’écurie Liquidator, avec lesquels il a déjà enregistré un Ep et un featuring sur leur dernier « Echo, Vibes & Fire » qui date déjà de 2014. C’est donc en leur excellente compagnie qu’il a fignolé ce tout nouveau « Almighty Ska », publié forcément chez le label incontournable Espagnol, et en double LP, s’il vous plait !

LE DISQUE : Ca fait dix ans que Roy Ellis s’offre régulièrement les services des excellents Transilvanians comme backing band. Dix ans, ça tisse des liens et une certaine complicité qui transpire de chaque pore des 12 titres qui composent ce « Almighty Ska ». Quand on entend pour la première fois ce morceau titre, formidable du début à la fin, un ska fin et sautillant ou Mr Symarip s’éclate sur des parties vocales dignes d’un Toots en goguette, on se dit que ceux-là s’entendent vraiment comme des larrons en foire.

Derrière, la reprise de « Pack Up Your Troubles » d’Eric Monty Morris est tout aussi plaisante : l’interprétation musicale est originale et pêchue, pendant que coté chant, Roy Ellis emballe le tout avec un refrain enlevé et des parties toastées impeccables.

Beaucoup de reprises sur ces douze titres, mais d’horizons assez divers pour nous rassasier. C’est du côté reggae/rocksteady que se trouvent les plus belles pépites : le « You’ll Never Find A Love Like Mine » de Lou Rawls, déjà reprise par John Holt nous offre un reggae somptueux avec son piano lascif et ses cordes subtiles. Le « Grooving Out Of Life » d’Hopetown Lewis  est lui aussi fort joliment repris, avec des cuivres placés juste comme il faut ou il faut, tout en maitrise. Pas de lézard non plus sur « I Love You Just The Way You Are » de Billy Joel et déjà reprise par Barry White, en mode rocksteady lover, qui nous rappelle que Roy Ellis n’a pas qu’une ressemblance physique avec le géant de la funky soul…

Coté ska, on a le droit à du tout bon aussi avec une superbe version d’ « A Little More Oil In My Lamp » tout en swing, et « I’ve Told You To Change Your Evil Ways », libre interprétation du Evil Ways de Santana à la sauce Skatalites dont vous me direz des nouvelles !

Les compos (du moins si je ne fais pas d’erreur !) tiennent tout aussi bien le haut du pavé, comme le rocksteady au texte écolo « Save The World And The Children » délicieux, l’excellent ska « Cool Down Your Temper », mais surtout l’early reggae de rêve « I’ll Be Loving You Baby » où tout semble parfait, le skank claviers/guitare, chants, chœurs, cuivres… une grosse régalade comme on en entend moins d’une dizaine par an !

Une vrai réussite donc que ce nouvel album du Mr Symarip bien appuyé par des Transilvanians au top. Même si, parfois, tant de perfection finirait presque par déboussoler les clients difficiles que nous sommes qui auraient tout aussi bien aimé un petit swing supplémentaire de Charley par ci, ou un petit effet vintage sur les claviers par là. Pas de quoi gâcher l’immense plaisir que procure ce « Almighty Ska » qui fait du bien en ce début d’année un peu calme. Un retour en grande pompe pour une des dernières légendes de la scène encore debout à ce jour !

Bronsky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *