Rude Boy Train

THE SIMMERTONES – Ten Feet Tall – Windrush Recordings

UN PEU D’HISTOIRE : C’est en 2007 que la petite entreprise Simmertones ouvre ses portes : Une grosse poignée de vieux briscards du ska British, rassemblés autour de l’ex chanteur des Too Hot, Glyn Wilcox, deviennent rapidement des invités réguliers des nombreux lieux et festivals qui continuent de faire tourner du ska outre-manche.

Ils enregistrent leur premier album « Presenting The Simmertones Vol.1» en 2010… Il reçoit un bel accueil des radios et des influenceurs de tout poils, chacun s’accordant à trouver leur mix entre ska traditionnel et racines two-tone plutôt bien équilibré. Ils sont régulièrement appelés à jouer en première partie des grosses affiches locales, et ouvrent souvent pour Madness. Après quelques singles, ils sortent en 2013 « Something For The Week End ? », toujours dans la même veine 60’s boosté, toujours avec beaucoup de reprises, disque qu’on trouvera ici chouette mais manquant un peu de caractère et d’un poil plus de compos…

Cet été est donc sorti leur troisième LP, nommé « Ten Feet Tall », voyons donc de quoi il en retourne…

LE DISQUE :  Si on avait été plutôt charmés par les premières galettes des Simmertones, elles nous avaient pas non plus mis le cul par terre, avec beaucoup de reprises et quelques compos bien foutues, le tout bien interprété, mais sans la petite étincelle qu’on attend d’un album qui tue.

Avec « El Gringo » en ouverture, The Simmertones ne semblent pas forcément vouloir bousculer nos idées reçues. la ligne de cuivre, façon western, fait pas dans le très original, mais, malgré tout, l’ensemble est plutôt maîtrisé et pêchu, avec une gratte électrique bien teigneuse. Dans le genre ska-trad’ boosté à l’énergie two-tone, on se dit qu’on a  déjà vu plus mal foutu.

Mais dès « Travelling Man » les British secouent le cocotier : voilà de l’excellent ska revival, au clavier sautillant façon Selecter et aux cuivres nickels, alternant malicieusement entre finesse et puissance, du gros calibre qui n’aurait pas a rougir à coté d’une des dernières prods des Busters, maîtres incontestables du genre.

Sans déconner, un titre comme « Missing You », avec son orgue à contre-temps, façon boogaloo, qui vous rappelera sans aucun doute les feu « Too Hot », part en feu d’artifice : le flow est parfait et  les cuivres encore une fois énormes. Ils le sont tout autant  sur le « Ten Feet Tall » qui donne son titre au skeud, un instru assez furieux, qui enchaîne les bons solos comme des perles. Plus fun, « The Place That I Know » est une putain de machine à skanker.

Et alors qu’on reprochait à la bande de Devon de faire un peu trop dans la cover, on a le droit ce coup-ci à une palanquée de chansons originales, même si l’instru « Fat Back » vous rappellera forcément un petit quelquechose.

Quand ça vire au swing 60’s, avec un « Silly Girl », le plus cool « Lullaby », mais aussi et surtout l’excellent « Stand Firm », ça rivalise avec les meilleures écuries espagnoles… C’est clair et limpide, le chorus de cuivres est simple mais néanmoins essentiel, et la voix de Glyn Wilcox, avec son timbre original, atout incontestable des Simmertones,  fait des merveilles.

Coté reggae, ça se rapprocherait plutôt des voisins d’Intensified sur un très bon « Bring It Down », Hammond a donf’, tout comme sur la sucrerie « Down By The Shore », qui donne des envies de balancer ses godasses et de ressortir son marcel et son bermuda pour aller s’enfiler des pintes à la plage! Et pour pas qu’on laisse le disques aux premières feuilles mortes, les Simmertones nous réservent pour les longues soirées d’hiver le bijou « Winter’s Call » avec ses suaves nappes de cuivres posées sur un riddim de type cool.

Avec ces 13 nouveaux titres à la production impeccable, The Simmertones marque encore un peu plus nos esprits… Balayant tous les styles avec réussite, ce « Ten Feet Tall » est de loin le plus abouti des albums des briscards de Devon. Décidément les Anglais nous régalent en ce moment !

Bronsky

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *