Rude Boy Train

Les TOP de 2019 de Rude Boy Train (mais pas que !)

C’est la fin de l’année et l’heure des bilans est venue, et pour ne pas se la jouer solo, Rude Boy Train vous propose non pas seulement son top 5, mais aussi celui de quelques blogs bien connus, ce qui vous le verrez, élargit considérablement les horizons !

Vous en profiterez pour découvrir quelques trucs dont on a omit de vous parler ici, comme le retour de The Bruce Lee Band, le ska trad’ un peu barré des Nippons de The King Lion, ou du très cool album d’Emily Capell…

 

 

BRONSKY (Rude Boy Train)

Résultat de recherche d'images pour "aggrolites reggae now"1 – The Aggrolites – « Reggae Now »Retour en finesse, mais de haut niveau pour les kings du Dirty Reggae.

 

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "death of guitar pop in over our heads"2 – Death Of Guitar Pop – « In Over Our Heads » : Les British explosent les frontières entre ska et pop pour un album magistral.

 

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "the dualers palm trees"3 – The Dualers – « Palm Trees & 80 Degrees » : Sur tous les tons de la musique jamaïcaine, Tyber et sa bande nous régalent avec sûrement leur meilleur album.

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "the prizefighter firewalk"4 – The Prizefighters – « Firewalk » : La grosse et belle surprise US de l’année !

 

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "the soul chance"5 – The Soul Chance – « The Soul Chance »Un véritable petit bijou d’early reggae et de rocksteady made in California.

 

 

 

 

 

 

VINCE (Rude Boy Train)

Résultat de recherche d'images pour "aggrolites reggae now"The Aggrolites – « Reggae now » : Toujours très pro, toujours très inspiré et plein de feeling, le quintet de L.A ne faiblit pas, malgré le temps qui passe…

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "the busters one for all"

The Busters – « One for all » : Un peu moins balèze que son prédécesseur, le nouveau Busters reste  bien au-dessus du panier de ce qui se produit de nos jours aux 4 coins du monde. On signe pour 30 années de plus de ska revival surpuissant…

 

 

 

 

Claude Fontaine

Claude Fontaine – « Claude Fontaine » : Totalement inattendu, cet album à moitié rocksteady/reggae, à moitié bossa-nova, par une Américaine au patronyme français, émeut par son irrésistible finesse. On pense à Hollie Cook et à The Skints, et on applaudit des deux mains.

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "the specials encore"The Specials – « Encore » : Avec « Encore », ce qu’il reste des Specials (Hall, Panter, Golding) livre un album désarçonnant mais parfaitement maîtrisé, finalement assez éloigné de « More Specials », et paradoxalement plus proche d’ « In The Studio », le disque de Dammers et Bradbury, grands absents de cette nouvelle page de l’histoire du groupe de Conventry.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "the beat public confidential"The Beat – « Public confidential » : Le nouvel opus de The Beat, version Ranking Roger, a tout pour plaire, et prouve, à l’instar du retour en grâce des Selecter, que le mouvement two tone n’a pas dit son dernier mot. Quelques semaines après la sortie du disque, son légendaire frontman allait malheureusement rejoindre Don Drummond au paradis des rude boys…

 

 

 

 

RUDEBOY (Rude Boy Train)

1 – LOS AGGROTONES – « Right Now »: Ca se passe aussi en Argentine avec Los Aggrotones qui, après l’énormissime Brixton, brouille les cartes histoire de ne pas tourner en rond et donne un bon coup de balai dans un style qui en a parfois bien besoin !

 

 

 

 

2 – BUNNY LEE – « Dreads Enter the Gates With Praise » : Une fois n’est pas coutume une compilation pour ce Best Of avec une des dernières productions du magnifique label « Soul Jazz Records » qui rend hommage au producteur Bunny Lee. Moins connu que Coxsone ou Duke Reid il fera pourtant les belles heures de la musique jamaïcaine pendant plus de quarante années. Du Ska au Rocksteady en passant par le Reggae et surtout le Dub et autres mixes Dancehall tout les grands noms de la musique jamaicaine passeront dans son studio ! Respect….

 

 

3  – IKEBE SHAKEDOWN – « Kings Left Behind » : Probablement ce qui se fait de mieux actuellement en matière d’Afrobeat avec le Budos Band, Daktaris et Antibalas ! Le septet originaire de Brooklyn nous livre probablement avec cet album son projet le plus abouti ! Dispo chez Colemine records.

 

 

 

4 – THE BEAT – « Public Confidential » : Le retour après un break de près de 30 années et les gars sont au rendez-vous ! Un album élégant et subtil et le bonheur d’entendre Ranking Roger..

 

 

 

 

5- KELLY FINNIGAN – « The Tales People Tell » : Premier album solo du leader des Monophonics pour les amoureux de musique soul à l’ancienne et de chœurs doo-wop. Une belle réussite qui n’est pas sans rappeler Lee Fields. A découvrir absolument…..

 

 

 

 

Mr DETECTIVE SKA COMPANY (FR)

Résultat de recherche d'images pour "tokyo ska nouvel album"1 – Tokyo Ska Maradise Orchestra – « ツギハギカラフル »

2 – The Busters – « One for all »

3 – Death Of Guitar Pop – « In Over Our Heads »

4 – The Aggrolites – « Reggae Now »

5 – Los Calzones – « Chumayo »

 

 

SKA TIME (Mexico)

1 – The King Lion – « Blank »

2 – Eastern Standard Time – « Time For Change »

3 – The Israelites – « Restoration »

4 – The Ska Jazz Unit – « Jazz Goes Ska »

5 – Babylove & The Vandangos – « The Golden Cage »

 

 

DO THE DOG (UK)

BRUCE LEE BAND 1 – The Bruce Lee Band – Rental! Eviction! : The 7 songs on offer hurtle past you in just 12 minutes, but it is 12 minutes that leaves you gasping for more & instantly reaching for the repeat button.

2 – The Beat – Public Confidential : It is a highly infectious & uplifting listen that 2 tone fans in particular or indeed ska fans in general will be well advised to seek out.

3 – The Busters – « One for all » : 15 songs are served up in total with The Busters’ trademark brassy 2 tone & trad ska formula complimented by elements of dancehall, reggae, rock & punk.

4 – Emily Capell – Combat Frock : Emily dips in & out of old school ska, 2 tone, doo wop & 60’s pop in fine style here & injects her songs with a cheeky, sassy & super infectious attitude that will have you smiling, stomping & shouting along in no time.

5 – Death Of Guitar Pop – In Over Our Heads : One of the most exciting new additions to the UK scene over the last few years »  » picks up very much where “69 Candy Street” left off with a superb collection of highly infectious & addictive 2 tone goodness.

  1. macdub 1 janvier 2020 at 15 h 28 min

    je pense que vous auriez pu rajouter The Simmertones ,je l’ai trouvé excellent cet album en 2019

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *