Rude Boy Train

TOP SHOTTA BAND FEAT. SCREECHY DAN – SPREAD LOVE – AL PARAGUS/LIQUIDATOR MUSIC

UN PEU D’HISTOIRE : On n’est pas forcément infaillibles chez Rude Boy Train, même si j’arrive pas encore à comprendre comment j’ai pu me faire traverser par ce Top Shotta Band, jusqu’ici… Faute avouée à moitié pardonnée, merci d’avance!

Donc, dès 2013, le groupe mené par Mush One, membres des Slackers des débuts, indice qui aurait dû nous tirer l’oreille, le groupe sort un premier album autoproduit, sous le label Al Paragus. Déjà associés à Screechy Dan, un raggaman qui sait un peu tout faire, qui traînait dans le posse de Shaggy à ses début et qu’on a pu croiser aussi, dans un autre genre, chez les excellents Megative, ils proposent d’excellents morceaux  dans une veine ska vintage tout à fait séduisante.

Après ça,  plus grand-chose, malgré quelques lives sporadiques, avant le single sorti l’année dernière sur Liquidator, forcement gage de qualité. Les deux titres proposés, « Share My Love » et « Cool & Deadly » nous avaient cette fois ci fait de l’œil, mais on n’attendait pas forcément le groupe avec un album complet de ce niveau… Faut dire qu’on nous avait aussi caché les participations de Vic Ruggiero aux claviers et de Maddie Ruthless à la guitare. Voici donc « Spread love » publié en ce début d’automne une nouvelle fois sous l’égide de Liquidator Music

LE DISQUE : Grosse impression quand on lance sur ses enceintes ce second album des Top Shotta Band ! Sur le coup, avec ce « Don’t Complaint », on croirait bien être tombé sur une vieillerie de chez Studio One. Mais que nenni, ce ska explosif est bel et bien 100% « made in 2020 », même si tout un tas de de petits détails sont là pour nous induire malicieusement en erreur…

D’abord le son, habilement travaillé façon vintage, qu’on retrouve tout le long de ces treize titres parfaitement homogènes, piano 60’s,  cuivres millésimés, cymbales swing et tutti quanti.

Et puis cette voix, celle de Screechy Dan, qu’on croirait elle aussi échappée d’une DeLorean tout droit revenue des 60’s en provenance de Kingston. Sur « Coming Over », avec ces chœurs finement ciselés, elle fait des merveilles…

Y’a pas que cette voix d’ailleurs qui nous renverra à nos souvenirs de Brentford Road… Faut dire qu’en enregistrant la section rythmique en une prise sur un seul micro et les cuivres dans des conditions « live », Mush One donne à ses bandes toutes les aspérités délicieuses des enregistrements d’époque, à l’image du morceau titre « Spread Love » irrésistible et dansant, mais parfaitement imparfait, ou bien l’inverse si vous voulez.

Et comme la troupe sait drôlement y faire en matière de ska, sous toutes ses coutures, on se régale de bout en bout de ces 56 minutes variées… Sur « Ska Ska » métronomique, aux claviers obsédants, Screechy Dan développe un flow fabuleux, sur le fil entre chant et toast.

« Cool & Deadly » fait dans le slack à la cool, les cuivres alanguis sur une ligne de piano omniprésente… le chanteur continue de nous épater là-dessus, pas moins que sur le Burru léger « Johnny », sorte de ragga acoustique carrément génial…

Avec son intro de percus et ce son d’orgue qu’on reconnait entre mille « What’s On Your Mind » aurait pu figurer sur un album des Slackers des débuts… Et on continue d’être fasciné par la voix multifacettes de Screechy Dan, capable de tout…

Le reste de l’album est du même tonneau, du ska du ska et encore du ska, et du bon, avec des titres genre « Lift Every Voice » ou « Share My Love » finement cuivrés, et bien plus encore le «Rude Boy » chanté en duo avec une voix féminine, sublime,  avant le final parfait  « In The Name Of The Music »,  en mode shuffle bluesy diaboliquement efficace.

Avec ce « Spread Love », les Top Shotta Band nous balancent un album aux intonations de grand classique immédiat. Le façonnage « roots » de ces excellentes chansons, concocté à la manière des grands producteurs 60’s, associé à la voix de Screechy Dan, épatante de variété, font de cet opus une merveilleuse réussite, formidable remède à la morosité ambiante.

Bronsky

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *