Rude Boy Train

THE TIBBS – Another Shot Fired – Record Kicks

UN PEU D’HISTOIRE: THE TIBBS, c’est le combo soul d’Amsterdam créé en 2012, autrefois emmené par Elsa, la chanteuse, aujourd’hui remplacée par Roxanne, un peu la Marta Ren du nord de l’Europe. Sur « Takin’ Over », le premier opus publié en 2016 par les excellents Italiens de Record Kicks,  on trouvait notamment la superbe « Next Time », petite touche ska très bienvenue sur un album soul parfaitement bien balancé.

On avait ensuite eut droit à une version instrumentale de cet album, puis à un 45 tours limité à 500 exemplaires en octobre dernier.

Le groupe vient juste de publier son deuxième LP, « Another Shot Fired », toujours sur Record Kicks. On vous raconte…

L’ALBUMCe qui est bien avec Record Kicks, c’est qu’on est toujours sûr que la qualité sera au rendez-vous. Et c’est encore plus vrai lorsqu’on écoute un disque de The Tibbs.

Après une « Main Course » qui entame le bal avec style, le gang d’Amsterdam nous envoie « Not A Beggar », merveille soul qui vaut bien bien un standard d’Amy Winehouse ou de Shirley Bassey. C’est tellement beau, c’est tellement fin, c’est tellement bien composé et interprété avec un feeling du feu de dieu que ça pourrait tranquille servir de générique au prochain James Bond. Et comme dans la foulée on a droit à la superbe « Damaged Heart », ponctuée par des cuivres gros comme ça et chantée par une Roxane qui réussit à nous faire oublier Elsa, on se dit que forcément, le reste va être un peu en dessous.

Sauf que la chanson-titre, « Another Shot Fired », la seule aux accents jamaïcains, pointe le bout de son nez pour notre plus grand plaisir, et que quand ça tourne au calme avant la tempête, ça s’appelle « What I’m Tryin’ To Say » ou « Close », judicieusement placées en milieu d’album, et c’est de toute beauté.

L’impression est excellente aussi sur « Soul Of My Life », ciselée, dentelée, cousue main avec une précision d’orfèvre, et le groupe de finir son deuxième opus par « Circeo », un instru renversant de classe qui prouve que du côté des Pays-Bas, on est capable de se mesurer aux plus belles prods de Berry Gordy.

L’année est pourrie, la météo est pourrie, l’époque est pourrie. Oui. Mais il y a la soul de The Tibbs.

Vince

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *