Rude Boy Train

KRIPTOLITES – MUEVE TUS PIES CON.. KRIPTOLITES – 4 CRACKS RECORDS

3412212244-1[1]UN PEU D’HISTOIRE: L’Espagne, encore l’Espagne, toujours l’Espagne, rien d’autre que l’Espagne… C’est donc en Espagne, et plus précisément en Andalousie, et plus précisément à Jaén, que KRIPTOLITES a vu le jour en 2008 autour d’Iñaky, Leinad, Gitano, Muñeco et Antuán. Forcément, ils pouvaient pas s’appeler Gilbert et Marie-Cécile. Le groupe amateur d’early reggae et de rocksteady beat sort en décembre 2011 son premier EP, « Reggae, Steady, Go !! »  en autoproduction.

Pas forcément toutes les semaines en tournée internationale, Kriptolites enregistre en 2012 un second EP qui sort en janvier 2013 sur le label digital 4Cracks Records où il est téléchargeable gratuitement.

LE DISQUE: Ça c’est un groupe qu’il est bien, comme groupe. C’est comme ça c’est l’Espagne le soleil les oranges et tout ça, avec un peu de rocksteady, de skinhea reggae et de ska. Vous allez me dire « c’est comme Los Granadias Del Espacio Exterior », et je vous repondrais « ouais un peu, et comme Red Soul Commnity aussi parfois », et pour cause, la ville de Jaén est située à quelques encablures au nord de Grenade d’où sont originaires les groupes précités.

Dans cette région où l’on ne connaît pas l’hiver, forcément on aime le son qui rechauffe, celui qui fait danser avec un mojito dans une main et une copine en bikini sous le bras. Et en cinq titres et une pochette so sixties, les gars de Kriptolites montrent qu’il faut désormais compter avec eux. Le premier morceau de cet EP, « Aqui Està Jack », avec ces choeurs qui font ahah et ouhouh, est tout simplement irrésistible. C’est dansant, c’est vintage, c’est plein de finesse, et c’est surtout d’une simplicité qui fait mouche: Une voix bien en place pour faire la mélodie, et derrière une section rythmique des grands jour, millimétrée métronomique chirurgicale, comme s’il s’agissait d’un fameux quitet de L.A.

Certes, le reste du disque n’atteind pas forcément les mêmes sommets, mais de « El Tren » à « Vete Ya » avec ses allures de Smooth Beans sudiste, Kriptolites réussit à faire la blague  avec pas mal de brio, et on se dit que quand ils sortiront leur premier album, on sera forcément au rendez-vous.

Je ne sais pas comment ils font en Espagne, mais de Liquidator Music à Brixton Records, de Malaga à Bilbao, de Saint Jacques de Compostelle à Valence, de Soweto à Transilvanians, ils envoient toujours de sacrées putains de bonnes vibrations.

 http://www.4cracks.es/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *