Rude Boy Train

Un premier EP pour Treskantalites

67106_362569407161179_466475035_n[1]Et TRESKANTALITES,  je vous le donne en millle, est un groupe … ? Espagnol ! Forcément. Ils sont neuf (dont cinq cuivres), originaires de Tres Cantos dans la banlieue de Madrid, n’existent que depuis un an (même pas) et ont sorti leur premier EP éponyme fin 2012. Et comme le groupe est tout jeunot et que les gaillards ont pour l’instant très peu composé, c’est à des reprises que l’on a affaire sur ce premier effort discographique.

The Skatalites d’abord, évidemment (vu le nom du combo), avec « Christine Keleer », standard parmi les standards, et « Police Woman » ensuite. C’est pas très original, mais c’est vraiment pas mal interprété. Et les Espagnols qui ont dû beaucoup écouter Dr Ring Ding, de s’attaquer à « Save A Bread » (qui est au départ de Justin Hinds)  et à « Dandimite », un autre monument de l’histoire (récente) du ska. C’est pas maîtrisé comme du Senior Allstars, mais c’est vraiment pas dégueulasse. Et last but not least, Treskantalites nous livre un bon « Quizàs quizàs quizàs » emprunté à Osvaldo Farrés (mais popularisé par Nat King Cole). Y a du potentiel chez ces p’tits gars, y a du potentiel. On devrait en recauser dans les mois qui viennent…

http://www.facebook.com/Treskantalites

  1. Skatman75 29 janvier 2013 at 20 h 15 min

    Bonne session cuivre comme on les aime!!Un rythme chalouper à souhait qui emballera tout bon steady & rude boy !!!Do a Ska !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *