Rude Boy Train

THE NEW NORMAL COLLABORATION – Quarantined on Easy Street – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE: Quand Allen Teboul, le batteur, proche des Slackers et pote de Jay Nugent,  et John Roy, le fondateur des légendaires Unsteady, chacun du bout de leur continent, décident de faire la nique à la pandémie de Covid 19 et au confinement qui l’accompagne, ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère…

Rameutant les potes de tout les USA et même d’un peu plus loin, ils se lancent le défi d’enregistrer un album complet en mettant, tel un gigantesque puzzle, bout à bout des parties enregistrées, chacun chez soi,  par ce « quarantine’s all-star band »

Et même si la qualité des zicos en jetait un max sur le papier, la partie était loin d’être gagnée d’avance.

Paru en digital sur le bandcamp dédié dès fin octobre, l’album physique ne verra le jour qu’en janvier prochain, même s’il n’en reste déjà qu’une poignée de disponibles. Il me reste donc à tenter de vous convaincre de ne pas passer à coté de ce truc énorme… Read More

DU LIVE EN GUISE DE CADEAU DE NOEL POUR DR WOGGLE ET THE AGGROLITES

Le vendredi, c’est maintenant le jour traditionnel des sorties d’albums, et comme ce dernier vendredi, c’était Noël, deux de nos groupes favoris ont sorti le costume rouge et blanc et en guise de cadeau, deux beaux albums live.

Les Allemand de Dr Woggle And the Radio, tout d’abord, nous offrent un live acoustique de toute beauté enregistré au Corona Café où ils jouent traditionnellement tous les 25 décembre. Voilà pour la symbolique.

Pour le contenu, on a le droit à 12 titres issus de leurs 4 albums,  impeccablement réarrangés unplugged, parfois seulement piano-voix et une paire de reprises d’enfer, avec le « No Worries » des Hepcat et « When I Fall In Love » de Ken Boothe. Read More

CLASH ROYAL SLACKERS V.S. AGGROLITES CHEZ BADASONIC RECORDS

C’était la grosse news de cette fin décembre! Annoncé au détour d’une interview des patrons de Badasonic Records, Nico et Brieuc, pour l’émission locale La Platanerie, le lancement d’une « Soundclash Serie » sur 45 tours pour le label Belge, et pas avec n’importe quel split: The Aggrolites reprenant « Wasted Days » des Slackers et ces même Slackers reprenant à la sauce ska l’incoutournable « Countryman Fiddle » des Californiens.

Le truc tellement énorme qu’il fût sold out en moins de 24h! Mais il se dit dans les milieux autorisés qu’un repress est d’ors et déjà prévu pour janvier, alors, pour les retardataires et éventuels réticents, keep in touch et écoutez-moi ces deux merveilles ! Read More

COSMIC SHUFFLING-MAGIC ROCKET SHIP-FRUITS RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : On vous avait parlé cet été de l’heureuse surprise que constituait le premier excellent 45 tours des Cosmic Shuffling. Le groupe de Genève nous paraissait rudement bien armé, avec deux titres tout en finesse ska-jazz, nommés « Eastern Ska » et « Western Ska ».

Faut dire que ces amoureux de musiques jamaïcaines n’en n’étaient pas vraiment à leur coup d’essai, puisque dès 2017, ils sortaient un non moins fameux EP, nommé « Cosmic Goes Wild » aux influences se révélant bien plus larges que simplement ska.

Acoquinés avec l’excellent producteur Espagnol Roberto Sanchez, qu’on connaît notamment pour son travail aux côtés d’Alpheus, c’est encore lui qui est aux manettes du premier album des Suisses, nommé « Magic Rocket Ship » une nouvelle fois pressé par le label local Fruits records.

LE DISQUE : Ca fait du bien de prendre un peu l’air de la Suisse pour une fois, puisque cette année discographique un peu particulière semble se concentrer essentiellement sur l’Espagne et les USA. Read More

LES BELLES SURPRISES DE MAGIC LORD!

Magic Lord, c’est un des personnages emblématique de notre scène Française: Tromboniste des Rude Boy System jusqu’à leur second album « They Say ».

Après son départ, il fonde rapidement, avec quelques autres ex-RBS, dont Ali à la guitare, renforcés par la fabuleuse chanteuse Queen Sonia, les Vikings Remedy, dont les deux albums, « Rain Is Coming » et « Welcome » sont deux petits monuments de rocksteady et d’early reggae made in France.

Malgré l’essoufflement de la vague ska-reggae du milieu des années 2000, qui aura la peau de Viking’s Remedy, le Lord remet régulièrement le couvert avec diverses formations comme les Bovver Boys, les Mighty Drakkars ou bien les Wacetonians, qui chantent Normand un ska accompagné de bagpipe! Read More

PINNACLE SOUND: LE PROJET EARLY REGGAE VENU D’AUVERGNE

Pinnacle Sound, c’est l’histoire  d’Ocman Dread et Ras Salam, deux reggaemens fort doués derrière tout un tas d’instruments, qui rencontrent un groupuscule auvergnat, activistes du reggae du fond de leur studio BAT Records, nommé Dub Shepherds.

Tout ça vous paraît un poil trop chevelu peut être? Et bien tendez donc une oreille à « This Is The Way » le second EP du projet qui nous balance une bonne dose d’early reggae début seventies, aux instrus minimalistes quasi low-fi hyper soignées et  aux partie vocales fignolées comme on aime avec des choeurs gros comme ça, épaulés en la matière par Marcus I, I Fi ou Jolly Joseph qui assurent le lead de fort belle manière.

Avec ce son vintage, on pense immédiatement aux prods de Lee Perry pour les Wailers ou Max Romeo… Read More

RUDE BOY TRAIN’S CLASSICS – BOB MARLEY & THE WAILERS – THE BIRTH OF A LEGEND – SONY MUSIC.

« Rude Boy Train’s Classics », c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac’ de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères !

UN PEU (BEAUCOUP) D’HISTOIRE :  Je devais être âgé d’une dizaine d’années, lorsqu’un beau jour d’automne, mon frère aîné rapporta à la maison une cassette audio qu’un ami lui avait prêté. Il s’agissait du Best Of « Legend » de Bob Marley & The Wailers.
Dès la première écoute, j’ai été particulièrement touché, c’était indescriptible. J’ai tout de suite compris que la Musique, et notamment le Reggae, ferait partie intégrante de ma vie. Ce n’est pas seulement le Reggae que j’ai découvert à ce moment là, mais bien une passion pour la musique en général, ainsi qu’une fenêtre ouverte sur les différents styles et courants qui la composent. C’est par le biais de cet album que je me suis passionné pour le Rocksteady, le Ska, le Dub, le Punk, la Soul, … , et bien d’autres courants musicaux. Quelques mois plus tard, avec l’argent que j’avais économisé, je me rends chez le disquaire de ma ville avec l’intention de me procurer un autre disque de Reggae. A l’époque, j’étais un novice et je me laissais guider dans mon choix par le vendeur. Je ressors du magasin avec un CD de Bob Marley & The Wailers intitulé « The Birth Of A Legend (1963-1966) ». Sur le moment, je me souviens avoir été un peu déçu, je m’attendais à une pochette empreinte de l’imagerie Reggae/Rasta (Dreadlocks, Drapeau Éthiopien, etc).

Read More

MAD CADDIES – HOUSE ON FIRE – FAT WRECK CHORDS

UN PEU D’HISTOIRE :  Je suis toujours très enthousiaste lors de la sortie d’un nouveau projet des Mad Caddies. Le groupe Californien originaire de Santa Barbara, qui célèbre cette année ses vingt cinq ans de carrière, ne m’a jamais déçu depuis la sortie de son premier album « Duck and Cover » en 1997.

Depuis sa formation, le sextet a produit des projets de qualité, aux influences Ska, Ska- Punk, Pop-Punk mais constamment teintés de cette sonorité Jazz New Orleans qui donne cette touche si particulière à l’œuvre des Mad Caddies.
Même s’ils se font plus discret depuis 2010, ils nous ont servi récemment d’excellents albums.

Notamment « Dirty Rice » en 2014, ou encore le fantastique « Punkrocksteady » en 2018. Le combo avait alors réussi le tour de force de proposer un album constitué essentiellement de reprises de groupes emblématiques de la scène Punk-Rock Californienne, tout en sonnant comme un album 100 % Mad Caddies.

C’est donc toujours chez « Fat Wreck Chords », le label de Fat Mike des NOFX , que le groupe nous livre, le 16 octobre 2020, un EP digital de cinq titres. Read More

SHUFFLE AND BANG – ISLAND BOP – PIRATES PRESS RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : Korey « Kingston » Horn, pour ceux qui l’auraient oublié, est le batteur des Rhythm Doctors, le premier groupe Californien à relancer l’early reggae dès la fin des années 90 et dont le noyau formera rapidement les incontournables Aggrolites. A l’exception d’une parenthèse avec le groupe pendant l’enregistrement de l’album « the Aggrolites » en 2006 et d’une partie de la tournée qui suivit, remplacé alors par Scott Abels, il est crédité sur l’ensemble des albums de la bande à Roger Rivas et Jesse Wagner sauf sur le tout dernier « Reggae Now ». Fidèle à Brian Dixon, il le suit dans l’aventure Western Standard Time Orchestra avec lesquels il enregistre le premier album « Big Band Tribute To The Skatalites » et participe aux quelques dates incroyables de promotion du disque, démontrant un sens du swing et un feeling ska-jazz jusqu’alors insoupçonné.

Son père, Kim « Pop » Horn, chanteur de jazz reconnu, se joint au projet en reprennant « I’m In The Mood For Ska »… Le résultat semble donner des idées au duo et ils montent, avec quelques pointures de la bande, le groupe Shuffle And Bang avec l’ambition de produire des sons entre jazz et ska, dont le premier extrait, « Grand Central », sorti sur la compil’ « Birth Of The Fourth Waves Of Ska » d’Angel City Records était fort prometteur.

En cette fin octobre, c’est produit par le label Pirates Press Records, en passe de devenir incontournable sur la scène US, qu’ils sortent « Island Bop » leur premier LP. Read More

THE BAKESYS : la totale

Y a THE BAKESYS, groups british d’inspiration two tone avec dedans Kevin Flowerdew (frère de l’autre), big boss man du label Do The Dog Music et de Do The Dog Skazine, qui vient de mettre en ligne la totalité de ses morceaux.

Et mine de rien depuis le début des années 90 (quand ils tournaient en Allemagne avec les Busters et qu’on trouvait « Sex Freaks » sur les compiles cassette cultes de feu le fanzine Let’s Skank), le combo a quand même produit 82 titres si on compte les versions live, dub et tutti quanti. Read More

« Page précédentePage suivante »