Rude Boy Train

CLAUDE FONTAINE – Claude Fontaine – Innovative Leisure

Résultat de recherche d'images pour "claude fontaine"UN PEU D’HISTOIREOn en sait assez peu sur CLAUDE FONTAINE, américaine de L.A au nom français échouée à Londres. La légende raconte qu’elle est entrée chez un disquaire (Honest Jon’s) et qu’elle est tombée sur le bac des skeuds Trojan, Treasure Isle et Studio One.

On ne sait pas ce qui lui a pris, mais elle est allée en studio pour enregistrer un premier album éponyme totalement inattendu, avec des musiciens pas tout à fait manchots à l’instar du grand Tony Chin à la guitare (il a joué avec à peu près tout le monde), de Ronnie McQueen à la basse (Steel Pulse) ou de Rock Deadrick à la batterie.

LE DISQUE: C’est simple, le disque de Claude Fontaine est 50% bossa nova et 50% jamaïcain. Passons sur la moitié bossa nova (titres 6 à 10), d’excellente qualité, pleine de finesse et de sensualité, qui rappellera à certains d’entre-vous Nouvelle Vague, le groupe de reprises d’Olivier Libaux et Marc Collin, presque toujours chanté au féminin. On pourra qualifier ça d’easy listening, de lounge ou de musique d’ascenseur si on est très méchant, mais c’est de la bossa nova de l’hémisphère nord, tout simplement. Read More

Un biographie française dédiée à Paul Weller

L’image contient peut-être : 1 personne, texteDans le 25, on a du mal avec le football, mais on s’y connait en modernisme.

La preuve avec Nicolas Sauvage, chanteur-guitariste de l’excellent power-trio One Way Ticket, qui publie en juin « Life From A Window, Paul Weller et l’Angleterre pop« , qui comme son nom l’indique sera consacré au chanteur de The Jam et de Style Council qui a influencé une grande partie des rockeurs british de ces 30 dernières années, de Miles Kane à Noel Gallagher, d’Alex Turner à Richard Ashcroft. Bref, des types qui savent s’habiller aussi bien que George Abitbol.

Le livre sort en juin et c’est forcément chez les Nancéiens des éditions Camion Blanc que ça se passe. Mais même que c’est la première (et que ça restera peut-être la seule) biographie du modfather en français. Alors profitez-en. C’est par ici que ça se passe : Camion Blanc 

Du nouveau pour MARTA REN

Aucune description de photo disponible.MARTA REN, la soul girl lusitanienne de Porto qu’on adore du côté de Rude Boy Train, prépare un second album pour début 2020, afin de succéder au superbe « Stop Look Listen« , qu’elle avait enregistré avec The Groovelvets.

Et comme un bonne nouvelle n’arrive jamais seule, la voilà qui publie déjà un premier extrait, « Worth It », tout juste sorti en 45 tours chez les Italiens de Records Kicks, avec la version instrumentale en face B.

Ça sort le 7 juin, c’est à commander par là et dépêchez-vous, car c’est excellent, limité à 500 exemplaires, donc bientôt collector. Read More

EASTERN STANDARD TIME – Time For Change – Jump Up Records

UN PEU D’HISTOIRE: C’est à Washington DC que se forme en 1995 le groupe Eastern Standard Time qui originellement joue du ska-jazz teinté de toutes les autres variantes des rythmes caribéens.

Après un EP « Take Five » en 1996, leur premier album « Second Hand » déboule en 1997 et ça en jette direct, avec des compos originales et solides et une prod nickel. Ils pointent dès lors dans le peloton de tête des formations US, ce qui leur ouvrira la possibilité de jouer par chez nous, et quiconque aura vu Eastern Standard Time sur scène pourra vous vanter l’excellence de leurs sets, dansants à souhaits. « Time Is Tight », leur deuxième album sort d’ailleurs chez les Allemands de Grover Records en 2001. Mais les Washingtoniens de sont pas des plus bavards et distillent leurs compos au compte-goutte, et ce n’est qu’en 2005 que voit le jour, conjointement chez Jump Up Et Grover, « Tempus Fugit », leur troisième album, qu’ils viendront défendre sur scène sur nos terres. Read More

UNE SOIREE WARM-UP POUR LE ROCK’N’STOCK LE 1ER JUIN!

Non pas une mais pas moins de huit, et en simultané s’il vous plait…

Pour Rappel, Rock’n’Stock c’est le festoche 100% gratuit qui a lieu tout les ans premier week end de Juillet Preignan dans le Gers et qui voit se succéder les grosses têtes d’affiche ska et reggae 60’s d’année en année…

La liste serait trop longue mais dites le vous bien, cette année, les 5, 6 et 7 Juillet,  ce n’est ni plus ni moins que Greg Lee himself, backé par les Kinky Coocoo’s, qui viendra balancer les meilleurs titres d’Hepcat, avec aussi  les Espagnols de Double Jabs ou bien encore les excellents  Magnetics d’Italie.

Fort de liens d’amitié un peu partout chez nous et même en Belgique, ils proposent donc, en huit lieux différents, des soirées Warm Up avec la fine fleur des DJ de France et d’Outre Quiévrain ce samedi 1er Juin, et moi je dis, chapeau bas!

Suivez l’affiche pour choisir votre DJ ou votre lieu!

 

LES TRAVELERS ALL STARS CHOISISSENT CIGALE RECORDS!

Ca fait bientôt dix ans qu’on voit ici où là surgir des petites videos de répèt’ ou de live des Travelers All Stars, le groupe de Mexico adepte de boss sounds 100% instrus.

Oui mais voilà, depuis 2010, le groupe n’avait encore jamais publié le moindre titre sur support physique!

L’évenement de la sortie de 45 tours comprenant les deux excellents titres « Don’t Give Up » et « George’s Hair Cutting » est d’autant plus grand que c’est sur le label français Cigale Records que celui-ci vient de paraître!

Pressé a 525 exemplaires, il est dispo là: http://cigalerecords.fr/?p=22 Read More

KING ZEPHA – King Zepha’s Northern Sound – Happy People Records

UN PEU D’HISTOIRE : C’est l’histoire d’un mec de Leeds qui, depuis 2014 se fait un malin plaisir a produire à la maison sur son huit pistes, de bons petits sons tendance Jamaïcaine période 60’s avec un certain sens du bon goût.

Ce mec, c’est King Zepha et après un sympathique premier album « Introducing… King Zepha & The Bluebeat Renaissance » en 2015, puis un plus costaud « This is the north and we do what we want » en 2017, il s’affirme comme un sacrément bon compositeur. Il trouve parfois quelques musiciens pour jouer ses morceaux en live, mais malheureusement jamais de ce côté ci de la Manche. En ce début de 2019, il annonce un deal avec Happy People Records, le label de Pama International et c’est en avril que nous est donc arrivé ce nouveau «King Zepha’s Northen Sound ». Read More

THE SKINTS en France

Aucune description de photo disponible.Excellente nouvelle ! Le groupe londonien THE SKINTS se pointe en France dans les mois qui viennent, alors que son nouvel album, « Swimming Lessons », est sorti aujourd’hui-même.

Comme d’habitude, leur son est très varié et on vous reparlera du disque très bientôt.

Pour ce qui est des live, ça se passe du côté de Strasbourg le 8 octobre (La Maison bleue), puis le 21 novembre à Gravelines (Salle Vauban), le 22 à Beauvais (L’Ouvre Boite), le 23 à Metz (Les Trinitaires) et le 24 à Paris (La Maroquinerie).

Et The Skints sur scène, c’est en général assez grandiose. Alors foncez. Read More

THE ROCKSTEADY CONSPIRACY – Rough & Sweet – Get On Records

UN PEU D’HISTOIRE : Au début des années 2000, six musiciens talentueux de Vienne en Autriche s’associent pour backer quelques vieilles gloires du niveau de Dave Barker, Rico Rodriguez, Derrick Morgan ou The Pionneers, s’il vous plait.

Ce n’est qu’en 2012 qu’ils se décident à écrire leurs propres chansons et à fonder The Rocksteady Conspiracy. Porté par la voix relativement simple mais efficace de Fabian Paler bien appuyée par les choeurs assurés par les deux guitaristes, ils n’avaient jusqu’alors sorti qu’un EP 3 titres sur Bandcamp… C’est donc un belle surprise de les voir débouler en ce début de printemps, frais et dispos avec ce « Rough & Sweet » sorti en vinyl sur le label Allemand Get On Records, qui s’était signalé en sortant le dernier Magic Touch. Read More

THE SPECIALS – Den Atelier (Luxembourg) – 31 mars 2019

Résultat de recherche d'images pour "the specials den atelier"Et alors, ça vaut quoi THE SPECIALS live en 2019 ?

Ben figurez-vous que ça tient toujours bien la route. Passons sur le débat vrais Specials/faux Specials, on en a déjà pas mal parlé à l’occasion de la sortie du dernier album.

Ici, on a donc droit à une formation avec Terry Hall au chant, Lynval Golding à la gratte et Horace Panter à la basse. Voilà pour les anciens. Mais les anciens sont accompagnés par Steve Cradock à la guitare (Ocean Colour Scene) et Nikolaj Torp Larsen aux claviers. Et les deux gars sont loin d’être des manchots. Vous ajoutez une section cuivres trompette/trombone et bim, c’est parti pour une ribambelle de hits.

Pour la setlist, c’est la même que celle de Cologne à une inversion près, et il faudra m’expliquer qui a eu l’idée de mettre « The Man At C & A » en entame de set. Parce que ce morceau est tout sauf calibré pour le live. Ok, le groupe a bien bossé l’intro pour lui donner de l’ampleur, du coffre, et le décor de scène (certainement signé Horace Panter), à base de pancartes revendicatives, colle parfaitement aux paroles. Mais ça n’est ni assez dansant, ni assez énergique pour débuter un live. Read More

« Page précédentePage suivante »