Rude Boy Train

Masons Arms : le clip

L’image contient peut-être : texteCe week-end, j’ai vu MASON ARMS en live. Masons Arms pour ceux qui l’ignorent, c’est un combo de Cologne, autrefois ska-punk, puis ska-trad, et aujourd’hui à tendance skinhead-reggae. C’est vrai que ça chante en allemand, mais faut surtout pas rester bloqué là-dessus, parce que franchement c’est très supportable. Et surtout, sur scène c’est très très balèze, alors si ça passe près de chez vous faut surtout pas rater ça (c’est pas pour rien qu’ils ont accompagné Greg Lee et Jesse Wagner).

On avait un peu oublié de vous parler de la sortie il y a un an du troisième album, « Von Vorn » (sur Pork Pie), et il n’est pas trop tard pour vous dire d’aller y jeter une oreille parce qu’il est très très cool, et parce que le groupe vient de mettre en ligne le clip de « Foxi », efficace juste comme il faut. Et tant qu’on y est on vous met aussi « Wunderbar », la bien nommée… (suite…)

Un nouvel album pour Masons Arms

L’image contient peut-être : texteIl y a quelques année, on avait bien aimé « Gepackt », le deuxième album de MASONS ARMS, groupe de Cologne qui chante souvent en allemand mais qu’on aime bien quand même.

C’était du ska et du reggae cuivré, à l’instar de « Fuss Nach », le single très efficace publié deux ans plus tard sur un split avec les potes de Babayaga.

Le combo s’est dernièrement réorganisé en quintet sans cuivres et plus skinhead reggae, et c’est dans cet accoutrement qu’il nous annonce la sortie de « Von Vorn » le 11 janvier prochain sur Pork Pie Records (au passage on n’est pas mécontent d’apprendre que le label vit toujours).

La release party aura lieu à cette date au Sonic Ballroom de Cologne, avec Boss Von Trigt (Boss Capone, Upsessions) en vedette américaine des Pays-Bas. (suite…)

Masons Arms et ses invités de toute première bourre

Bon c’est mardi et il y a quelques vidéos bien cool à se mettre dans les mirettes. C’est les Allemands de MASONS ARMS qui nous font bien plaisir ici avec des extraits de leur concert à la dernière édition du festival Freedom Sounds de Cologne (oui oui, celui où il y avait le Western Standard Time).

Et quand les teutons invitent des potes à chanter avec eux, il s’agit quand même de Monsieur JESSE WAGNER from The Aggrolites, et de Monsieur GREG LEE from Hepcat. Mais aussi d’un italien qu’on appelle MR T BONE et d’un Anglais nommé MICK CLARE, longtemps chanteur de The Hotknives. (suite…)

Du nouveau pour Masons Arms

Houlala, on est un chouïa à la bourre sur ce coup-là. Mais vieux motard que jamais… MASONS ARMS,  c’est le groupe allemand de type cool qui avait sorti un très sympathique album, « Gepackt », sur Rocking Records en 2012. Y avait plein de titres en teuton, mais c’était quand même stylé.

Le groupe de Cologne qui tourne pas mal dans son pays a sorti en novembre un split avec leur pote de BABAYAGA, eux-aussi teutons, mais de Jena, plus à l’est. Et évidemment, c’est sur Rocking Records que ça se passe. Vous pouvez vous procurer ça en 45 tours (2 titres) par là et pour seulement 6 €. (suite…)

MASONS ARMS – Gepackt – Rocking Records

UN PEU D’HISTOIRE: MASONS ARMS, c’est un groupe de Cologne, en Allemagne, célèbre pour son eau et pour son SummerJam. Le groupe existe depuis 1995, et il faisait au départ du ska-punk furibard. En 2004, ils sortent « Ex-girlfriend and The Broken Hearts », sur le label Unpopular Disclose Records puis se mettent un peu en stand-by. Et puis quelques années plus tard, ils se sont reformés et ont décidé cete fois de se consacrer à un son plus roots, plus jamaïcain, mais toujours avec leurs influences très diverses. Et pour leur nouvel abum, c’est Dr Ring Ding et André Meyer (ex-Senior Allstars) qui se sont collés à la production, ce bon Richie venant même pousser la chansonnete sur un titre. Le disque sort le 23 novembre prochain sur Rocking Records (en même temps que celui de Dr Ring Ding Ska-Vaganza), c’est donc une pure exclusivité Rude Boy Train que voici que voilà…

(suite…)

Masons Arms passe au tradi et sort un nouvel album

MASONS ARMS est un groupe allemand de Cologne qui a débuté sa carrière en 1995. Pas hyper actif et très discret, il n’en a pas moins publié en 2004 un album orienté ska-punk très énervé, « Ex-girlfriend and The Broken Hearts », sur le label Unpopular Disclose Records. Partis à droite à gauche pour travailler et pour faire des enfants, les musiciens se sont pourtant retrouvés avec une envie nouvelle: faire du ska traditionnel, du rocksteady ou du reggae… dans la langue de Goethe !

(suite…)

JOHNNY REGGAE RUB FOUNDATION – Trouble – Pork Pie Recrods

UN PEU D’HISTOIRECologne est définitivement un ville où ça bouge côté ska, rocksteady, reggae. Masons Arms, The Clerks, l’exemplaire Freedom Sounds Festival…

Et donc depuis quelques année avec le quatuor JOHNNY REGGAE RUB FOUNDATION qui avait mis tout le monde d’accord il y a trois ans avec son premier opus « No Bam Bam ».

Ça continue cette année avec un « Trouble » dans la continuité, toujours chez Pork Pie Records, et ça fait plaisir de voir que depuis toutes ces décennies, ce label majeur de l’histoire du ska n’a toujours pas dit son dernier mot.

LE DISQUE: Comme la dernière fois, l’impression première qui se dégage de cet album de Johnny Reggae est la variété. Variété dans le bon sens du terme : du reggae, du rocksteady, du ska, de la lenteur, de la vitesse, des voix masculines et de voix féminines. Ici, il y en a pour tous les goûts. Mais n’allez pas croire qu’il s’agit d’un fourre tout sans saveur, sans colonne vertébrale et sans particularités. Car des particularités il y en a la pelle (la variété des titres donc), et même avec un bandeau sur les yeux, on reconnait fastoche la fine équipe teutonne. (suite…)

Solid Air Fest : On a la prog !

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, texteLe SOLID’ AIR FEST, c’est depuis houlà, longtemps, deux jours de concerts du côté de Nancy. Y a déjà eu des pointures de malades, de Boss Capone à SteadyTones, de 8°6 Crew à Red Soul Community, de The Upsessions à Los Granadians, en passant par Roy Ellis et Two Tone Club… Bref, c’est un événement incontournable en Lorraine (et au-delà).

Ca se passe donc les 21 et 22 février à Chaligny (54) avec en tête d’affiche rien de moins que THE PYRAMIDS. Bon c’est plus vraiment le groupe d’antan, et forcément c’est sans Roy Ellis, mais on va se plaindre de pouvoir choper sur scène près de la maison Monty, Frank et Mike ! Le reste de la prog pour les sons made in jamaïca, c’est les Dijonnais de BERBISEYANS, les Toulousains de BRANLARIANS,  et les Allemands de MASONS ARMS qui avaient dû annuler leur passage en 2019.

On vous laisse découvrir la totalité de la prog ici ( y a aussi plein de trucs cools même pas ska), et on vous donne rendez-vous à la salle des fêtes fin février, et toujours au profit d’Un Toit Pour Les Migrants. Vivement qu’on y soit…

 

Pour une poignée de clips

Résultat de recherche d'images pour "the porkers make hey"Y a une poignée de clips à se mettre sous la dent cette semaine…

On commence avec les vétérans australiens de THE PORKERS qui reprennent du poil de la bête et qui publient leur premier enregistrement depuis 11 ans. Le titre s’intitule « Make Hey ! », c’est même pas ska-punk, c’est gorgé de soleil et ça peut se commander en vinyle sur le site du combo (bonjour les frais de port !) en 45 tours limité à 500 unités avec une pochette superbe et « Emulsified » en face B.

On continue avec MASONS ARMS, le groupe de Cologne qui nous présente « Von Vorn » sans cuivres (bizarre), en mode skinhead reggae façon Aggrolites. C’est en allemand mais c’est bien quand même, et c’est le premier extrait du nouvel album qui sera livré avant la fin de l’année. (suite…)

SKA SKA… SKANDAL ! N° 6 – Pork Pie Records

Afficher l'image d'origineUN PEU D’HISTOIRE : L’histoire du ska en Allemagne est finalement assez indissociable des compilations Ska Ska Skandal de Pork Pie, incontournable label berlinois.

Un premier volume en 1989 avec No Sports, Bleichreiz, The Butlers, Skaos, The Braces, Spy Club et El Bosso & Die Ping Pongs. Le second parait l’année suivante, avec cette fois l’arrivée de The Frits, Messer Banzani, Skapelle ou Blue Chateau.

Le volume 3 sort en 92 (on ajoute Fun Republic, Yebo ou Ngobo Ngobo), le 4 en 1996 (BeNuts, Mother’s Pride, Engine 54, Bluekilla…), et il avait fallu patienter huit ans pour avoir un volume 5 à l’occasion de la coupe du monde de foot 2006 organisée en Allemagne, avec cette fois groupes du monde entier (dont les Français de Two Tone Club). (suite…)

Page suivante »