Rude Boy Train

The Aggrolites on the road again in Europe

Les incontournables papes Américains du dirty reggae from Los Angeles California, THE AGGROLITES, mettront eux-aussi bientôt les pieds sur le vieux continent histoire de vous faire transpirer sous les bras. Oh Lord !, le tourneur (français), vient de balancer les dates que voici que voilà pour vous mesdames, pour vous messieurs, mais surtout pour vous mesdames (4 dates en France, c’est presque Noël !) :

25/10 – Le Havre (FR) Ouest Park Festival
26/10 – Arlon (BE) L’Entrepôt
27/10 – Orchies (FR) Musikadonf Festival
28/10 – OFF
29/10 – Copenhagen (DK) Beta
30/10 – Arendal (NOR) Grand
31/10 – Berlin (DE) SO36
01/11 – Deventer (NL) Burgerweeshuis
02/11 – Antwerpen (BE) Trix
03/11 – Amstelveen (NL) P60
04/11 – Haarlem (NL) Patronaat
05/11 – OFF
06/11 – Stuttgart (DE) Universum
07/11 – Munich (DE) Feierwerk
08/11 – Winterthur (CH) Gaswerk
09/11 – Luzern (CH) Sedel
10/11 – Milano (IT) Leoncavallo
11/11 – Marseille (FR) Le Molotov
12/11 – Montpellier (FR) Secret Place
13/11 – Bilbao (SP) Sala Sonora
14/11 – Vigo (SP) La Iguana Club
15/11 – Madrid (SP) Sala Heineken
16/11 – Granada (SP) Boogaclub
17/11 – Valencia (SP) Sala El Loco
18/11 – Barcelona (SP) Extraperlo

Rappel: Aggrolites en live ça vaut son pesant de cacahuètes et en plus Jesse Wagner a la classe supérieure !

Vous pouvez toujours vous procurer leur live sorti l’année dernière, « Unleashed Live Vol 1 »,  ou leur dernier album studio, « Rugged Road », chez tous les bons revendeurs.

Le Jimmy Cliff nouveau est arrivé !

Ça fait longtemps que le buzz monte monte monte autour ce nouvel album de JIMMY CLIFF. Le roi du reggae a eu beaucoup de succès au cours de sa longue carrière, mais on ne peut pas dire que depuis « Miss Jamaïca » en 1963,  tous ses titres aient été de franches réussites artistiques (tout le monde se souvient de son « Hakuna Matata » sur la B.O du Roi Lion). Sauf qu’en début d’année est paru un Ep 4 titres avec des versions splendides de « Ruby Soho » de Rancid et de « Guns Of Brixton » de The Clash qui ont mis tout le monde d’accord (ces titres sont d’ailleurs présents sur l’album). Et pour l’Ep comme pour le nouvel disque à sortir, on savait que Tim Armstrong (Rancid, Transplants, Operation Ivy) lui-même était à la production. Alors on s’est mis à espérer. Espoir confirmé par des impressions qui filtraient ça et là dans les recoins du net, distillées par les quelques personnes qui avaient eu le droit (la chance) d’écouter le disque (pour le grand public, c’est le black-out jusqu’au jour J). Sur des vidéos récentes, on pouvait même voir Jimmy Cliff sur scène (notamment à Coachella) avec Tim Armstrong à la gratte, J.Bonner à la basse et Scott Abels à la batterie, ces deux derniers étant des anciens membres de The Aggrolites. Même la pochette, tout en sobrité (finis le vert/jaune/rouge et les sapes de carnaval), semblait aller dans le bon sens. Le disque s’intitulle « Rebirth » (renaissance!), et il sort aujourd’hui sur Def Jam. Sortez la carte bleue !

« Page précédente