Rude Boy Train

THE SELECTER (encore) à la télé

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes deboutGrosse actu télé décidément pour la bande de Conventry. Avant Album de La Semaine pour Canal +, Pauline Black et ses potes étaient dans les studios de la BBC pour l’enregistrement des Quay Sessions, une émission de live avec d’excellentes conditions de tournage pour un bien beau résultat.

Le principe est un peu le même que sur Canal, avec un groupe sur scène en studio, et un public qui semble apprécier. (suite…)

L’hallucinant single de THE SPITFIRES

CeuOver and Over Againx-là ils commencent à collectionner les hits. Déjà y’avait les deux albums pas vilains, puis leur reprise de « Career Opportunities » de The Clash, grandiose, et plus récemment le 45 tours « Move On », avec son magnifique beat reggae-rock en face A, et avec une « Stick To Your Gun » à se taper le cul par terre en face B.

Et ben ça continue. THE SPITFIRES, quatuor (parfois quintet) de Watford (nord de Londres) revient avec un nouveau single, « Over and over Again », qui est à tomber à la renverse tellement c’est beau. C’est du rock british de mods avec des influences parfois reggae, parfois ska, soul ou punk, et là ça chante comme Morrissey, c’est magnifique de maîtrise avec cette trompette derrière qui rappellera à certains The Boo Radleys. (suite…)

Un Ep des Bakesys à télécharger gratos

Y a le groupe anglais THE BAKESYS, de retour des années 90, qui revient pointer le bout de son nez après la compilation (« Studio Selections 1991-1995 ») sortie il y a quelques mois.

D’abord parce que le frangin Flowerdew (Kevin) et ses potes ont publié il y a peu un Ep cinq titres sur Do The Dog Music, « More Bakesys », mais aussi parce qu’apparemment il lui restait de la matière, et qu’il vient de la mettre en ligne.

Les deux titres (« Golden Brown Slices Of  Toast » et « The Modern Office ») sont à télécharger gratuitement (on n’allait pas non plus payer) sur bandcamp et à écouter juste après. Faut bien reconnaître que la pochette est cool… (suite…)

Un nouvel Ep pour MISERABLE MAN

Y a la gars MISERABLE MAN, une bande jeune à lui tout seul, qui vient de sortir un nouvel Ep.

Pour ceux qui ne suivent pas, on rappellera que Miserable Man est un Italien d’Angleterre, mais aussi un peu d’Indonésie où il a beaucoup usé ses espadrilles. Il aime le ska et le reggae, mais comme il est tout seul il fait comme Rémy Bricka et comme Chris Murray et il joue en one man band.

Après pas mal d’Ep et un album, tous disponibles sur bandcamp, le voici qui revient trimbaler sa nonchalance avec un nouveau 4 titres intitulé « Songs for ex-lovers ». (suite…)

THE DOWNSETTERS, live à Paris

THE DOWNSETTERS, groupe anglais originaire d’Ipswich, a une actu pas mal chargée ces derniers-temps. Un album en décembre 2016, puis une version dub suivie de deux singles, « Skanga In Your Djanga » en février et « Downtown » en juillet dernier.

Mais ce n’est pas tout. Le groupe que certains ont vu clôturer l’édition 2017 du Riverside Stomp à Wiesbaden avait fait quelques dates en France en début d’année et il avait notamment posé ses valises du côté de la Pèche à Montreuil, endroit bien connu des noctambules à brettelles franciliens.

Il en est même revenu avec un album live intitulé « Vive ! Le Mango Rock ! the Downsetters live in Paris » (live in Montreuil en fait). (suite…)

THE MIGHTY VIPERS – Elemental – Autoprod

Aucun texte alternatif disponible.UN PEU D’HISTOIRE : THE MIGHTY VIPERS, c’est un groupe de l’ouest de l’Angleterre pas très vieux avec dedans quelques anciens Catch It Kebabs, qui a dû beaucoup écouter les combo two tone du coin, mais pas que.

Car les sept musiciens  décrivent leur son comme se situant quelque-part entre The Skatalites et The Cat Empire. Et c’est tout à fait ça. Y a du ska, forcément, mais aussi du reggae, du rock, des bricoles calypso et pas mal de funky music.

LE DISQUE : Alors oui, The Mighty Vipers, malgré l’expérience de certains de ses musicos, n’est pas le plus ancien des groupes d’Angleterre. Du coup dès les premières notes de « Elemental », on comprend que ça va pas être de la très grosse production et qu’il s’agit là d’un premier jet. (suite…)

THE SELECTER – Daylight – DMF Music

The Selecter - DaylightUN PEU D’HISTOIRE : The Specials, Madness, THE SELECTER. C’était le triptyque des années two tone, et tous sont encore actifs, certes dans des états différents. Les premiers ont largement rémanié leur line-up, les seconds sont quasi intacts (quelques rides en plus), et les troisièmes, The Selecter, ont connu trois vies différentes : la première au temps des damiers et des hit-parades, avec Pauline, avec Gaps, avec Neol, Charley et les autres, la seconde, au tournant des 90’s avec Nick Welsh et Martin Stewart, et la dernière, celle d’aujourd’hui, avec le retour de Gaps Hendrickson, un groupe totalement remanié et même la présence d’une section cuivres.

Quarante ans après ses premières apparitions à Coventry et sa ribambelle de tubes, le groupe phare de la scène ska mondiale est de retour avec son nouvel album (le 11e ?) pour user la semelle de vos loafers. (suite…)

Buster Shuffle : le clip

Résultat de recherche d'images pour "buster shuffle i don't trust aword you say"Attention folle jeunesse, y a BUSTER SHUFFLE, le super quatuor british qui aime le son two tone et qui vient de pas mal changer de line-up, qui nous sort un premier single de son prochain album à paraître sur Burning Heart Records, cultissime label suédois, fin novembre.

Le morceau s’intitule  » I don’y trust a word you say », et vous pouvez le commander en numérique sur toutes les plateformes habituelles ou en vinyle, tout comme l’album qui lui est dispo ici (y a du vinyle noir, du vert et du blanc pour les collectionneurs).

L’album s’appelle « I’ll take what I want », et le clip de « I don’t trust… » nous que confirme que c’est du Buster Shuffle bien comme on aime… (suite…)

PAMA INTERNATIONAL – Love & Austerity – Happy People

UN PEU D’HISTOIRE : PAMA INTERNATIONAL, c’est l’un des très très bons groupes anglais des années 2000. Dès son premier opus en 2002 (déjà 15 ans), le combo de l’autre frère Flowerdew (Sean) et de Lenny Bignell dans lequel Lynval Golding et Lee Thompson étaient venus faire des piges, avait marqué les esprits avec leur très appréciable son british d’inspiration jamaïcaine.

Pour leur retour, le line-up a été largement remanié,  Finny (le chanteur) n’étant notamment plus de la partie. C’est ballot ? Certes, mais le gars a été diablement bien remplacé par Jewels Vass et sa crinière comme dans les années 80 et par une Anna Uhuru à la voix à tomber par terre. Le disque s’intitule « Love & Austerity ». Il est plein d’amour, et pas austère pour un sou.  (suite…)

Le nouvel album des SHA LA LA’s va être classe

L’image contient peut-être : 4 personnes, texteBon je sais pas vous, mais moi le nouvel album des SHA LA LA’s je l’attends de pied ferme, aussi ferme qu’une Brigitte Lahaie au détour d’une partie de chasse en Sologne.

Le groupe de l’Essex a déjà publié un premier LP en 2013 (« Feelin Real ») et revient dans quelques semaines avec son nouvel opus intitulé « (Gotta Find) A Better Way » sur le très bon label Detour Records. Pas de date précise, mais on surveille ça de près.

De très près même, car le combo mod-rock-soul nous envoie « Sorrow », un extrait de toute première catégorie. Si tout le disque est du même tonneau, ça risque d’être quand même assez grandiose.  (suite…)

Page suivante »