Rude Boy Train

LOS AGGROTONES – Brixton – Interrogator Records/Red Head Man

Résultat de recherche d'images pour "los aggrotones brixton"UN PEU D’HISTOIRE: Ça fait maintenant dix piges que s’est formé à Buenos Aires LOS AGGROTONES, combo amateur de skinhead reggae aux accents seventies.

Le premier album, « Moods », était sorti en 2011 sur Una Isla ClubRecords. Le suivant , « 10 Reggae Shots », est publié en 2014 sur Jewels, Interrogator et Una Isla Club, avec comme invités Freddie Notes, Derrick Harriot et Lambert Briscoe.

L’année dernière, les Argentins avaient sorti un album avec la chanteuse portoricaine Mimi Maura, et c’était encore de grande qualité.

On est donc content de s’être procuré « Brixton », le troisième (quatrième ?) opus de Los Aggrotones, le groupe qui réhabilite définitivement les rouflaquettes.  (suite…)

Hugo Lobo : un Ep sur Liquidator

L’image contient peut-être : 1 personne, lunettes_soleil, barbe et texteFaut-il présenter HUGO LOGO ? Ou plutôt, faut-il présenter Dancing Mood ?

Dancing Mood, c’est le big-band argentin qui a déjà invité la terre entière et qui a connu pas mal de succès en Amérique du Sud. Et Hugo Lobo, c’est le trompettiste/frontman de la formation, qui ces derniers-temps joue assez souvent avec le Hugo Lobo Band (ou le Street Feeling Band). (suite…)

Un nouvel album pour Los Aggrotones

Résultat de recherche d'images pour "los aggrotones brixton"LOS AGGROTONES, c’est le top groupe argentin de skinhead reggae qui joue presque toujours du son instrumental. Deux albums aux compteurs dont un second, « 10 Reggae Shots », qui fait figure de maître étalon du genre qu’on écoute avec des bretelles. Franchement au-dessus de ces cinq-là, y a pas grand chose.

De temps en temps, les gars de Buenos-Aires se font appeler The Undertakers pour sortir un 45 tours, mais là c’est bien leur troisième opus qui débarque pour notre plus grand plaisir.

Le disque va sobrement s’intituler « Brixton », et ça déjà c’est tout un programme, et comme invités pour tenir le micro on aura droit, excusez du peu, à Derrick Harriott (comme sur l’album précédent), Locksley Gichie, guitariste des Cimarons, et pour couronner le tout, l’incontournable Hollie Cook qu’on ne présente plus. (suite…)

Le bel Ep de BINGHIMAN & THE NATIVES

Découverte de la semaine: BINGHIMAN & THE NATIVES ! Franchement ce groupe il claque bien comme il faut.

C’est du coté de Buenos Aires en Argentine (ça vous étonne ?) que démarre cette affaire en 2008, c’est un mélange de reggae, de rocksteady, de cumbia et de ska avec des cheveux partout, et apparemment y a au moins un album 10 titres qui est paru fin 2015 (« Puerta »).

Là, le quintet a tout juste mis en ligne un Ep (« Skanking ») en format digital avec trois morceaux dont « Love has found its’ way », une petite merveille bien langoureuse qui s’écoute ici : (suite…)

MIMI MAURA & LOS AGGROTONES – Stormy – Autoprod

L’image contient peut-être : 5 personnes, texteUN PEU D’HISTOIRE : LOS AGGROTONES on ne vous fait pas un dessin : c’est le putain de groupe de skinhead reggae argentin qui avait sorti il y a trois ans cette merveille de « 10 Reggae Hits » chez Una Isla Club Records avec une distribution Jewels par ici. Et en matière de side-projects, les mecs sont quand même du genre à te balancer dans les narines The Undertakers, rien que ça.

MIMI MAURA on connait un peu moins. La chanteuse est Portoricaine, donc quasiment Américaine, mais elle a passé une bonne partie de sa vie en Argentine où elle a rencontré Sergio Rotman, saxophoniste de Los Fabulosos Cadillacs et guitariste de Cienfuegos (avec qui elle est en couple). Elle s’intéresse très vite à la musique jamaïcaine et sur son premier album en 99 elle reprend notamment Alton Ellis et Phyllis Dillon. Avec Sergio Rotman, elle en sortira 13 autres, et notamment un « 63-68-74: Mimi Sings Reggae, Rocksteady & Ska » en 2004. (suite…)

GIGANTES MAGNETICOS – Power Of Choice – Liquidator Music/Jewels

Power Of Choice cover artUN PEU D’HISTOIRE : L’Argentine, l’autre pays du son jamaïcain. GIGANTES MAGNETICOS, c’est donc un groupe de Buenos Aires créé en 2011, qui fait dans le bon vieux reggae à tendance early, au départ prévu pour être un backing band, mais qui a rapidement eu envie de jouer son propre répertoire.

A l’été 2013, le groupe qui est alors un quintet, sort un split 45 tours avec les voisins de Los Aggrotones sur Jewels, le label de Rennes, avant de publier son premier album, « Jamaica Old School », en fin d’année sur Una Isla Club Records.

La formation s’étoffe, jusqu’à accueillir huit musiciens, et part enregistrer son second opus à la Kingston Factory, avec comme invité de prestige un certain Val Douglas, actuel membre d’un petit groupe qu’on appelle The Skatalites. « Power Of Choice » sort en février 2016 sur Liquidator Music et sur Jewels Recordings. (suite…)

Gigantes Magneticos… « Power Of Choice » le nouvel album !

maxresdefaultUn nouvel album pour les Gigantes Magneticos !!! C’est en effet le 25 février prochain que doit sortir  « Power Of Choice » le second opus du combo argentin qui après « Jamaica Old School » en 2013 nous gratifie de ce qui s’annonce déjà comme un des moments important de cette année 2016. Conçu et enregistré à la Kingston Factory de Buenos Aires, l’album (10 titres), sortira conjointement chez Liquidator Music et Jewels Recordings (ici). Il est évident que la présence dans le line-up du groupe d’un invité de marque en la personne du légendaire bassiste jamaïcain Val Douglas (ici) n’est pas sans donner un attrait supplémentaire à ce nouvel album et la vidéo du making of récemment mise en ligne par le groupe donne la mesure de l’événement ! Promis on en reparle bientôt …. (suite…)

DANCING MOOD-SKA EXPLOSION-CHICOPE RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : On connait finalement peu de choses de Dancing Mood, si ce n’est son origine Argentine, la distance faisant qu’on passe facilement à coté de nombre d’excellents groupe de cet acabit. On sait par contre que la formation, initiée par l’incontournable trompettiste Hugo Lobo, qui compte parfois jusqu’à 15 membres, enfile des albums de grande classe à un rythme effréné depuis 2001, composés de reprises piochées un peu dans tous les styles musicaux et agrémentées de quelques belles compos ici ou là …

Un peu les Bluebeaters Sud-Américains en quelque sorte. La classe est la même en tout cas et après la performance d’un double album, «Deluxe» en 2008, c’est carrément un triple album, « Non Stop » vol 1,2 et 3 qu’ils nous pondent en 2011, avec la participation notable de Lynval Golding, qui viendra d’ailleurs parfois les accompagner sur scène… On vous le dit, Dancing Mood, c’est la classe internationale, qui nous sort donc en ce mois de septembre un tout nouveau tout beau «Ska Explosion»… (suite…)

Los Especialitas… « Los Duenos Del Lugar » le premier EP !

a1898020786_10Pas beaucoup d’infos concernant Los Especialitas, combo argentin, nouveau venu sur la scène ska/rocksteady ! Le groupe se compose de 7 musiciens originaire de Rosaria City (3ième ville du pays) et vient de sortir un premier EP 5 titres « Los Duenos Del Lugar » qui fait suite à une première demo 2 titres sortie en 2011. Mélange efficace et sympathique de ska et de rocksteady, le projet n’est pas sans intérêt. Pour s’en rendre compte rien de plus de simple que de vous rendre sur le Bandcamp du groupe ! (suite…)

Un deuxième album pour PléYades Reggae Foucaulteano

Unidos y Fortalecidos cover artL’Argentine est décidément en train de devenir la terre promise des musiques jamaïcaines, entre le ska version big-band de Dancing Mood et le magnifique Skinhead Reggae de Los Aggrotones.

Il faut désormais ajouter un combo au nom plus que mystérieux: PLEYADES REGGAE FOUCAULTEANO, un groupe qui joue en grande formation (ils sont douze) un son entre reggae et rocksteady bien balancé, avec Bob Marley et Michel Foucault pour inspiration. Hé oui, Michel Foucault le philosophe qui visiblement a essaimé bien plus loin que Saint Germain des Prés.

La troupe bourlingue depuis 2000 dans le coin de la capitale argentine, et a mine de rien à son actif pas moins de trois Ep et deux albums, « No Me Preguntes » en 2010, et « Reggae Foucaulteano » en 2011. D’ailleurs, le groupe s’appelait PléYades (tout court) au début de sa carrière, et on peut considérer que « Ne Me Preguntes » n’est pas un vrai premier album, puisque plusieurs titres sont repris sur « Reggae Foucaulteano ». (suite…)

Page suivante »