Rude Boy Train

Rude Boy Train’s Classics – GENERAL RUDIE – Take Your Place (Stomp Records/2004)

« Rude Boy Train’s Classics », c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois…

 UN PEU (BEAUCOUP) D’HISTOIRE : GENERAL RUDIE, c’est toute une partie de la scène de Montréal, et c’est en 1997 que ça commence. Le groupe emmené par Phil Dixon ou chant et au sax envoie un ska pêchu parfait pour les compiles « All Skanadian Club », et écume tous les bars du coin historie de faire danser la belle province. En 2000, il ouvre pour les Skatalites, publie son premier ep, « The Green Light Sessions », et passe par Toronto notamment au festival de Jazz et au festival Ska Ska Oi! organisé par l’Anti Racist Action. (suite…)

Danny Rebel & The KGB – Lovehaus – Stomp Records

UN PEU D’HISTOIRE : Ca fait pile poil dix ans que DANNY REBEL et ses potes du KGB se sont formés à Montréal. Le quintet fait dans le son jamaïcain, tout le son jamaïcain, avec du reggae, du rocksteady, du ska et plus si affinités. Après des morceaux sur les compiles « All-Skanadian Club », le combo avait sorti son premier LP, « Blastoff », en 2012 chez les voisins de Stomp Records.

Pas tellement de nouvelles depuis, si ce n’est la publication l’année dernière des « Boombox Sessions » en cassette, avec dessus 10 morceaux enregistrés live en studio et en acoustique.

C’est avec une certaine curiosité qu’on a appris que le groupe venait de publier un second album sur Stomp Records, « Lovehaus », disponible pour le moment uniquement en téléchargement. Le disque a été entièrement mis en boîte dans le studio/appart de la bande (le Lovehaus donc) à l’été 2016 puis à l’hiver 2017. C’est ce qu’on appelle du Do It Yourself. (suite…)

RUDE BOY TRAIN’S CLASSICS – Lo & The Magnetics – A Part (Grover Records/2004)

90576_thumbnail_FullSizeRender.jpg

« Rude Boy Train’s Classics », c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois… 

UN PEU (BEAUCOUP) D’HISTOIRE : Quand les Kingpins ont sorti leur troisième album, « Plan Of Action », en 2000, le line-up avait été pas mal remanié. Et quand ils sont venus en Europe deux ans plus tard, c’est dans une formation réduite (mais efficace) et encore plus remaniée qu’on avait pu les admirer, avec Lorraine seule au chant (sans Paddy).

Le groupe n’avait plus grand chose à voir avec les Kingpins des origines, à tel point que peu de temps après les caïds canadiens décidèrent d’en rester là. Sauf que Lorraine avait toujours des envie de ska et décida de continuer. Avec qui ? Avec les membres de la dernière formation des Kingpins, en quintet, et sous un nouveau nom : LO & THE MAGNETICS. (suite…)

Benny and The Sunders… Un EP 4 titres !

11863387_915253725219424_4444902207396338506_nBenny and The Sunders c’es un peu l’archétype du groupe qui défend bec et ongles une passion musicale, en l’occurence celle d’un ska 2-tone. Le groupe se forme en 1982 autour du gars Benny et tourne dans les clubs de la région de Vancouver au Canada. Composé de potes originaires de la Jamaique et de Trinidad, le combo enregistre peu pour des raisons évidentes de distances. Depuis 2013 les choses ont quelque peu changés et Benny, qui vit désormais à Oakland, enregistre un premier single suivi d’un mini album 8 titres autoproduit avec son pote batteur Tony Braculj. Le groupe vient de sortir un nouvel EP 4 titres (composé et covers) qu’il était nécessaire de signaler ne serait ce que par la longévité du groupe au service de cette passion pour la musique jamaïcaine ! (suite…)

The Soul Motivators nous envoie ses instrus

Free To Believe (Instrumentals) cover art

Voilà un groupe de soul très très funky, dont on ne vous a pas encore parlé dans les colonnes de RBT. THE SOUL MOTIVATORS vient de Toronto au Canada, et il est signé sur Do Right! Music, le très bon label de la ville qui s’occupe notamment des Spandettes.

Le groupe est composé de neuf musiciens et a commencé en 2012.  En 2015 après avoir mis en ligne un Ep en mars (« Dirt On The Floor« ), le combo sort quelques mois plus tard un premier album, « Free To Believe », en Cd et en vinyle sur Do Right ! avec une pochette super rétro. (suite…)

SWEATLEAF – Stress Leave – Autoprod

Afficher l'image d'origineUN PEU D’HISTOIREFormé en 2011, SWEATLEAF est un groupe canadien originaire de Victoria en Colombie-Britannique, compos de huit musiciens inspirés et dotés d’une belle créativité. Ils ne se contentent pas de naviguer à vue car le groupe  prend quelques risques en mélangeant reggae-ska-funk-soul-rock-dub. Eux citent aussi volontiers des influences punk, jazz, bluegrass, hip hop.

Sweetleaf a sorti juste avant l’été 2015 (on est à la bourre !) « Stress Leave » sont premier album autoproduit, après avoir posé deux de ses titres sur les compilations Pacific Sound System vol. 1 & 2 (2014 & 2015). Mais dans la masse de groupes présents sur ces compiles gratuites promouvant la scène ska, ska punk et reggae de la côte Nord-Ouest Pacifique (US et Canada), on avait jsute retenu cinq ou six noms du genre Bone Daddies (Vancouver), The Georgetown Orbits (Seattle), Los Furios (Vancouver), Easy Big Fella (Seattle, ex Moon Ska Records), Rude City Riot (Vancouver, Stomp Records) et Sweatleaf donc.

Alors comment laisser un premier album aussi prometteur vierge de toute critique ? (suite…)

THE BEATDOWN – The Beatdown Meets Hugo Mudie – Stomp Records

The Beatdown Meets Hugo Mudie cover art

UN PEU D’HISTOIRE : C’est donc qui côté de Montréal, Québec, que démarre l’aventure THE BEATDOWN début 2009. Alex et Pascal, membres des excellents One Night Band, montent un nouveau quatuor musicalement quasi jumeau.

Un premier album sort sur Stomp Records en 2010, suivi par « Walkin Proud' », second opus en 2012. Début 2014, c’est un Ep quatre titres, « Let’s Go », qui est édité, cette fois chez les Espagnols de Liquidator Music.

En 2015, le groupe décide de reprendre le chemin des studios, mais pour changer un peu de son, il invite HUGO MUDIE (ancien chanteur de The Sainte Catherines et de Yesterday’s Ring), à venir tenir la gratte et pousser la chansonnette avec sa voix un peu rauque, un peu rock. (suite…)

The Beatdown de retour dans les bacs

Ca commençait à faire un petit moment qu’on n’avait pas entendu causer de THE BEATDOWN, incontournable groupe de « northern reggae » québécois. Et pourtant The Beatdown ici, on aime !

C’est donc avec le sourire aux lèvres qu’on vous fait part de la nouvelle : le quatuor de Montreal se prépare à sortir son troisième album, toujours du côté de Stomp Records, la belle maison de qualité qui dernièrement envoyait surtout du son punk. (suite…)

Los Furios – Una Mas – Autoprod

Una Mas cover art

UN PEU D’HISTOIRE : Groupe de type fun, LOS FURIOS n’est pas, comme son nom pourrait l’indiquer, un groupe de Mexicains basanés avec un sombrero sur la tête qui passe son temps à pitcher de la tequila. Non. Les Furieux sont de Vancouver, la grande ville de l’ouest canadien (Colombie Britannique) où parait-il, il y a un micro-climat.

Depuis 2000, Los Furios a sorti quatre albums (« Head Hunter » en 2000,  « Warning Shot » en 2005, « Tread Lightly » en 2006, « Run Devil Run » en 2010), des Ep et même des maxis Ep (format qu’il affectionne), participé à pas mal de compiles, et partagé la scène avec des pointures du calibre de Fishbone ou du Tokyo Ska Paradise Orchestra, et évidemment toute la scène canadienne, de Bedouin Sounclash à General Rudie, en passant par The Planet Smashers ou Chris Murray. (suite…)

Les furieux de Los Furios sont de retour

Jokes on You cover artBon c’est vrai, au Canada y a des tonnes de neige, et aussi des tonnes de chanteuses à voix, mais surtout des tonnes de bons groupes drivés, ou pas, pas la belle maison montréalaise de Stomp Records. Bon là c’est à l’opposée que ça se passe, puisque LOS FURIOS est un groupe assez agité qui nous vient de Vancouver, le micro-climat de l’ouest canadien où parait-il il fait plus bon vivre qu’à Bagdad.

Le combo existe depuis 2003, il a sorti trois albums, des Ep, participé à pas mal de compiles, et le voilà qui bosse sur un nouvel opus. Là, c’est un nouveau morceau qu’il nous envoie à la tronche, mais pas tout à fait nouveau non plus, car « Jokes On You » figurait déjà sur leur toute première livraison discographique il y a une décennie, mais dans une version moins travaillée, moins aboutie, moins stylée.   (suite…)

Page suivante »