Rude Boy Train

The DRASTICS de retour

Quand un groupe intitule son album « Noir », on se dit que ça pas être de la franche rigolade. Confirmation avec le retour des DRASTICS, sextet reggae de Chicago qu’on avait notamment remarqué avec « MJ a Rocker », petite bombe où le king of pop devenait le prince du son de Kingston. C’était d’une rare originalité et d’un grande finesse, et depuis quelques années on était un peu sans nouvelles de la fine équipe.

Les rev’là avec un nouvel album neuf titres et un nouveau 45 tours sortis comme ça chez Happy As A Lark (label de Chicago), sans crier gare. Et pour l’occasion ils ont invité plein de chanteurs et de chanteuses pour leur prêter main forte, un peu comme nos Booboo’zzz All Star hexagonaux. (suite…)

THE CROMBIES – Dance Crazee – Jump Up Records

UN PEU D’HISTOIRETHE CROMBIES, c’est un combo américain originaire de Chicago amateur de son two tone créé en 2010 autour de musicos qu’on a déjà pu apercevoir chez des pointures locales comme les trop rares Deal’s Gone Bad ou Lord Mike et ses Dirty Calypsonians.

The Crombies envoie dès 2011 un 45 tours chez Jump Up Records, le label du coin qu’on ne présente plus, avec dessus une reprise de « Blood and Fire » de Niney The Observer, et « Mad At The World », empruntée à Deal’s Gone Bad.  Les reprises, The Crombies aime ça, puisqu’en 2013 il sort un split 45 tours avec Green Room Rockers sur lequel il reprend « English Civil War » du Clash pour Jump Up Records, puis pour la fameuse compile espagnole « The Clash Goes Jamaican » de Golden Singles Records.

« Dance Crazee », leur premier album, est sorti au printemps 2016 chez qui ? Chez Jump Up Records, forcément. (suite…)

RUDE BOY TRAIN’S CLASSICS – THE DRASTICS – MJ A Rocker (Autoprod/2009)

Afficher l'image d'origine« Rude Boy Train’s Classics », c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois… 

UN PEU (BEAUCOUP) D’HISTOIRE : THE DRASTICS, c’est un combo reggae originaire de Chicago formé en 2003. Un premier album, « Premonition », sort en 2005 sur Jump Up Records avec Dr Ring Ding, Rich Graiko, King Django, Obi Fernandez ou Craig Fujita (Pressure Cooker) en featuring, et en 2006, c’est un double album  (« Chicago Massive », toujours sur Jump Up) qui voit le jour, avec 27 morceaux et une ribambelle d’invités comme t’as jamais vu ça. (suite…)

Un premier album pour The Crombies

Afficher l'image d'origine

THE CROMBIES, c’est un combo américain originaire de Chicago amateur de son two tone, avec une vraie culture skinhead un peu à l’anglaise. Le groupe est composé de six musicos qu’on a déjà pu apercevoir chez des pointures locales comme les trop rares Deal’s Gone Bad ou Lord Mike et ses Dirty Calypsonians.

Formé au début des années 2010, The Crombies envoie dès 2011 un 45 tours chez Jump Up Records, le label du coin qu’on ne présente plus, avec dessus une reprise de « Blood and Fire », le standard de Niney The Observer, et « Mad At The World », empruntée à Deal’s Gone Bad. Sur sa page facebook, le groupe évoque un album pour le printemps 2012, mais il n’est vraisemblablement jamais sorti. 

Les reprises, The Crombies aime ça, puisqu’en 2013 il sort un split 45 tours avec Green Room Rockers sur lequel il reprend « English Civil War » du Clash pour Jump Up Records, puis pour la fameuse compile espagnole « The Clash Goes Jamaican » de Golden Singles Records. (suite…)

Le nouveau Drop Steady est disponible

L’actu est toujours chargée, avec cette fois la sortie du second album de DROP STEADY, un groupe de Chicago, Illinois. Ils sont six ils aiment le reggae et le ska pour danser avec les copines,  et ils avaient sorti leur premier album, « What You Do ? », à l’été 2012.

Pas très actifs sur le web (c’est le moins qu’on puisse dire), ils sont pourtant de retour avec un second opus autoproduit intitulé « The Light ».

Le disque est disponible en téléchargement sur bandcamp, mais vous pouvez aussi le choper au même endroit pour 10 dollars. (suite…)

On Your Marx, prêts, partez…

J’avoue, je viens tout juste de découvrir ON YOUR MARX,  un combo de Chicago qui joue depuis 2009. Quatre cuivres, une chanteuse, des vibrations positives, et un premier album autoproduit en 2010, « Resound », qui nous sont totalement passés à côté. Bon c’est vrai que côté promo, ils ont pas dû en faire des tonnes.

Côté son, c’est du ska, du rocksteady, du reggae, parfois un peu pitchoune, mais dans l’ensemble franchement réussit. Ça joue avec Mustard Plug, avec Toots and The Maytals, The Toasters, Pietasters ou avec Mephiskapheles, et voilà que ça enregistre un nouvel album. (suite…)

DEAL’S GONE BAD – HEARTBREAKS & SHADOWS – Autoprod BIG TUNES

Print

UN PEU D’HISTOIRE : C’est en plein boom de la « third wave » aux Etats Unis, tendance ska-punk,  que Deal’s Gone Bad se fonde a Chicago en 1994, prenant le parti d’une musique beaucoup plus roots, entre ska trad’ et rocksteady, empreint de soul… Le groupe signe son premier album sur  le label  local Jump Up ! Records,  « Large And In Charge » en 1998… Devenu l’un des fers de lance du label, le groupe sortira, malgré des changements de personnel  réguliers, deux autres albums de belle facture : « Overboard » en 1999 et « Guide Of Boats Drinks And Cruise Cocktails » en 2002.

En 2003,  le groupe doit pallier le départ de  Mike Park, son chanteur, et rencontre Todd Hembrook par l’intermédiaire de Chuck Wren, le boss de Jump Up ! Sa voix  puissante et très soul les convainc. Le groupe tournera plusieurs mois dans cette formation qui se stabilise et sort en 2007 « The Ramblers ». L’arrivée d’Hembrook au chant renforce le coté soul et le groupe, qui  a digéré ses influences, pond des compos chiadées saupoudrées de touches Funk ou country. Le magnifique Rocksteady « Movin’ On » , le sautillant Ska « You Get The Keys », ou l’Early Reggae justement  très “country”   “Things Are Gonna Get Better” en sont de brillants exemples. (suite…)

Deal’s Gone Bad : Quelques extraits

Vous le savez, les excellents DEAL’S GONE BAD, superbe groupe de Chicago, avait lancé sa campagne Big Tunes pour financer son nouvel album il y a quelques mois. La campagne et maintenant terminée, et le résultat est plus que probant puisque le groupe a réuni 12 000 $ alors qu’il voulait en cumuler 10 000. Cool ! Tellement cool que le combo a décidé d’enregistrer un petit supplément sous la forme d’un EP acoustique qui sera envoyé à tous les souscripteurs. (suite…)

The Drastics meet Michael Jackson : Le retour

Ceux qui ne connaissent par THE DRASTICS doivent absolument se rattraper. Le combo reggae originaire de Chicago a déjà pas mal de kilomètres au compteur : Un premier album, « Premonition », en 2005 sur Jump Up Records avec Dr Ring Ding, Rich Graiko, King Django, Obi Fernandez ou Craig Fujita en featuring, un double album en 2006 (« Chicago Massive », toujours sur Jump Up), un troisième, « Waiting » en 2007, pas mal d’EP, de « 7 », et surtout « MJ A Rocker », un six titres très remarqué en 2009. (suite…)

Ça bouge chez Deal’s Gone Bad

DEAL’S GONE BAD, c’est l’un des très bons groupes américains d’aujourd’hui. Originaire de Chicago, le combo ska/soul ‘n’ reggae existe depuis bientôt vingt ans et a sorti cinq albums, des EP et une compile, presque toujours sur Jump Up Records, l’incontournable label du coin, et le dernier en date notamment, « The Ramblers », mérite  vraiment le détour. On savait que Deal’s Gone Bad était en studio en début d’année, et c’est bien un nouvel album qui va voir le jour dans les semaines qui viennent. On n’a pour l’instant aucune idée précise de la date de sortie, mais un titre a été mis en ligne il y a quelques jours. (suite…)

Page suivante »