Rude Boy Train

Un nouvel album pour The James Hunter Six!

Le label new-yorkais Daptone Records vient d’annoncer la sortie d’un nouvel album du James Hunter Six. Ce cinquième album intitulé « Whatever It Takes » prévue pour le 2 février 2018 fait suite à l’excellent « Hold On » dont la chronique est à relire ici ! Ce nouvel opus sera produit comme le précédent par Gabriel Roth aka Bosco Mann fondateur avec Neal Sugarman dudit label et qui sait de quoi il cause quand il s’agit de bonne musique soul. Impatient…… (suite…)

Bob & Gene.. « If This World Were Mine » la réedition chez Daptone Records !

Nous avions déjà évoqué sur RBT l’histoire du duo soul Bob & Gene ! L’aventure commence en 1967 à Buffalo. William Nunn, ouvrier et saxophoniste de son état, construit chez lui un studio d’enregistrement histoire de proposer aux jeunes du coin un avenir loin de la drogue et des gangs. La formule rencontre un certain succès et pas mal de gamins jouent le jeu et permettent au label Mo Do Records de voir le jour.

Bobby Nunn le fils de William (15 ans) et son pote Eugene Copland (16 ans) sont les premiers à saisir l’opportunité de faire carrière dans la musique. Malgré tout l’histoire re révèle de courte durée avec quelques diffusions radio. (suite…)

The James Hunter Six en France

On prend un peu le train en marche car la tournée a déjà commencé (Reims, Andrésy…), mais il n’est pas trop tard pour s’informer, et pour choper un concert de THE JAMES HUNTER SIX, ce pur groupe de rhythm and blues signé par Daptone Records qui a sorti cette année son magnifique « Hold On ! ». (suite…)

THE FRIGHTNRS – Nothing More To Say – Daptone Records

The Frightnrs - Nothing More To Say cover art

UN PEU D’HISTOIRE : C’est dans le Queens (NYC) que démarre cette histoire  en 2010. Dan Klein rencontre Chuck Patel dans une fête et les deux gars échangent sur leur amour du rocksteady. Coup de foudre ou presque.  Chuck présente à Dan son frangin Preet et avec l’aide de Rich, ils forment le quatuor qu’ils appelleront THE FRIGHTNRS :  Dan est à la gratte et au chant, Preet à la basse, Chuck au clavier et Rich à la batterie.

En 2012 le groupe autoproduit un Ep cinq titres avec Jay Nugent (Slackers) aux manettes, puis un deux titres, qui resteront inédits en version physique.

Il faut attendre 2015 pour voir la mise en ligne d’un nouvel Ep cinq titres, « Inna Lovers Quarrel », produit par Ticklah (AKA Victor Axelrod), suivi par le 45 tours « Sharon », puis par « I’d Rather Go Blind », un single publié par Daptone Records, le label voisin qu’on ne présente plus dans le monde de la soul. Et quand le combo annonce la sortie d’un album sur Daptone pour 2016, on est quelques-uns à se dire que ça va être énorme. (suite…)

The FRIGHTNRS chez Daptone

C’est avec tristesse qu’on avait appris la mort de Dan Klein, chanteur de THE FRIGHTNRS, il y a quelques semaines. Aussi c’est avec joie, et avec un peu de nostalgie, qu’on apprend que la sortie du nouvel album du combo du Queens est prévue pour le 2 septembre prochain.

Et pas chez n’importe qui. C’est DAPTONE RECORDS, le label de Bosco Mann (le voisin de Brooklyn) qui s’apprête à publier le disque (iuntitullé « Nothing More To Say »), confirmation après « I’d Rather Go Blind », single sorti l’année dernière.

Un premier extrait (la chanson-titre) vient d’être mis en ligne, et si je dis que c’est grandiose, ça n’étonnera personne. (suite…)

Charles Bradley sur KEXP

On a eu Grace Love and The True Loves, combo soul US assez fameux, puis The Suffers, combo US assez fameux, et c’est au tour de CHARLES BRADLEY & HIS EXTRAORDINAIRES, combo US assez fameux, de se produire sur KEXP, la très bonne radio de l’Université de l’Etat de Washington.

Le chanteur de Brooklyn, figure tutélaire de l’écurie Daptone Records, nous gratifie de près d’une demi heure de soul music de très grande qualité, enregistrée cette fois en public (et pas simplement dans les studios de la radio). Regardez et écoutez moi ça, c’est ce qu’on appelle de l’art. (suite…)

THE JAMES HUNTER SIX – Hold On ! – Daptone Records

Afficher l'image d'origineUN PEU D’HISTOIRE : JAMES HUNTER, c’est un daron anglais de Colchester, au nord-est de Londres, amateur de rhythm and blues et de soul, mais aussi de rockablilly, genre qu’il explorera au mitan des 80’s avec Howlin’ Wilf and the Vee-Jays, un de ses premiers groupes avec lequel il publiera trois albums et un maxi Ep.

James Hunter traîne sa guitare dans les clubs de Londres, se fait repérer par un certain Van Morrison qui apparaît sur le premier album solo du gaillard, « Ace », en 1996. Hunter se retrouve ensuite à accompagner Morrison sur scène, avant d’enregistrer trois autres albums jusqu’à la fin des années 2010.

C’est là qu’il décide de monter une formation qu’il appellera tout simplement THE JAMES HUNTER SIX, puisqu’ils sont six, et peut-être que s’ils avaient été sept ils se seraient appelés The Magnificent Seven. (suite…)

Cliff Driver… R.I.P !

Cliff-Driver-by-Jacob-BlickenstaffLa nouvelle du décès de Cliff Driver serait sans doute passée inaperçue sans l’annonce faite par Gabriel Roth sur le site du label Daptone. En effet le fondateur du label New-Yorkais, dans un magnifique hommage, à annoncé le décès le 18 mars dernier à l’âge de 84 ans de celui qui fut un compagnon de route du label de puis 1999.

Cliff Driver est surtout connu comme l’organiste et le leader du groupe de Naomi Shelton, The Golden Queens. Il participa également à de nombreuses sessions d’enregistrement aux cotés de Charles Bradley et Sharon Jones, notamment pour son album « 100 Days,100Nights ». C’est le monde du  jazz, du rhythm & blues et du gospel qui est en deuil. Il était normal que Rude Boy Train se fasse l’écho de cette disparition. La biographie de Cliff Driver est consultable ici ! (suite…)

Charles Bradley en session acoustique !

9173_1159474127399068_1353320673874876056_nAnnoncé pour le 1er avril  le troisième album de Charles Bradley « Changes » est d’ores et déjà disponible et s’annonce déjà comme un évènement. Sorti comme il se doit chez Daptone records le soulman de Brooklyn nous offre une magnifique vidéo à l’occasion d’une session acoustique intimiste captée par Les Inrocks dans les studios Harcourt. Au programme 2 titres présents sur le nouvel album avec tout d’abord « Changes » un bouleversant cover de Black Sabbath et « Ain’t it a Sin ». Juste énorme….. (suite…)

Charles Bradley.. l’album « Changes » un premier titre en écoute !

a0846266024_10Charles Bradley est un artiste hors-norme ! Né en 1948 en Floride, il vit et grandit à New-York. En 1962 il assiste a un concert de James Brown à l’Apollo et ne s’en remettra pas. Dès lors, son destin est tout tracé… Il sera chanteur de musique soul !

Malheureusement issu d’un milieu défavorisé, Charles doit enchainer les petits boulots pour pouvoir vivre. D’abord cuisinier, il n’abandonne pas son idée première certain de son destin. Après avoir quitté New-York, il rejoint la Californie ou il passera 20 ans à exercer son métier de cuisinier tout en continuant à chanter, sans avoir de groupe fixe. Licencié il repart sur New-York et c’est a 51 ans, qu’il trouve enfin un public dans les clubs de Brooklyn, essentiellement en reprenant des titres de son idole James Brown.

C’est à ce moment-là qu’il est repéré par Gabriel Roth, l’un des fondateurs du label Daptone Records. Il enregistre alors son premier single avec les Sugarman 3 « Take It As It Comes » en 2002 sur le label new-yorkais. (suite…)

Page suivante »