Rude Boy Train

DAVID HILLYARD & THE ROCKSTEADY 7 – The Giver – Org Music

Résultat de recherche d'images pour "david hillyard the giver"UN PEU D’HISTOIRE : Le Rocksteady 7, c’est l’autre groupe de David Hillyard, membre fondateur d’Hepcat et insatiable sax des Slackers, qui, non content de participer à l’histoire d’un des plus grands groupes ska de tous les temps, s’offre de temps à autre une petite parenthèse plus personnelle, souvent plus jazz, en enregistrant avec ses amis disséminés un peu partout autour du globe, de somptueux albums riches et variés.

Le premier, « Playtime », voit le jour en 1997. Accompagné par le légendaire percussionniste Larry Mc Donald, entre autres,  « Disco Dave » y  synthétise toutes ses influences, soient l’intégralité des musiques Jamaïcaines, mais aussi d’autres plus américaines, comme le jazz et le blues. Avec des guests comme son comparse Greg Lee au chant, c’est un veritable petit bijou.

D’autres verront le jour, tous aussi excellents les uns que les autres, tels que « United Front » en 2002, « Friends & Ennemies » en 2013 ou bien encore le sublime « California » en 2014.

Le bonhomme a l’autre excellente habitude de tourner régulièrement en Europe, souvent accompagné de la crème des zicos de notre continent comme Nico Léonard ou Mr T-Bone pour des sets toujours mémorables d’intensité. (suite…)

RUDE BOY TRAIN’S CLASSICS – DAVE HILLYARD & THE ROCKSTEADY 7 – Playtime (1999-Hellcat Records)

« Rude Boy Train’s Classics », c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois…

UN PEU(BEAUCOUP) D’HISTOIRE : On va vous parler aujourd’hui d’un véritable amoureux de la musique Jamaïcaine, d’un passionné comme on en croise peu. Natif de San Diego, David Hillyard s’initie à la musique à l’école et s’amourache du saxophone. Il découvre le ska avec la vague two-tone, aux sons de Madness ou The Beat, mais pendant que la majorité de la jeunesse américaine passe à autre chose, lui creuse vers les racines, celles des Skatalites ou de Desmond Dekker. (suite…)

The Slackers – The Slackers – Autoprod/Big Tunes

CDSlackersST-900x900UN PEU D’HISTOIRE : On vous épargnera pour une fois l’intégrale de la bio des Slackers que vous pourrez retrouver dans plusieurs des articles qui leurs sont consacrés ici. On se contentera de vous rappeler que le groupe, né a Brooklyn en 1991 autour du chanteur et clavier Vic Ruggiero et du bassiste Marcus Geard, rejoints au grés des années par Dave Hillyard, premier sax d’Hepcat, Glen Pine, tromboniste et chanteur, ex-Pressure Cooker, Ara Babajian à la batterie et Jay Nugent à la guitare, empile des bijoux d’albums ska et rocksteady aux influences blues et soul. Ils enchainent de plus les tournées au travers le monde à un rythme infernal, faisant d’eux l’un des emblèmes de la scène contemporaine, un incontournable en tous cas.

Depuis quelques années, ils font appel à leurs fans pour financer leurs productions par le biais du site participatif Big Tunes et c’est ainsi qu’est lancée la campagne de ce tout dernier album dès juillet 2015. Les aléas de ce genre de nouveau mode de distribution musicale font, alors que la bête est déjà disponible en version digitale depuis décembre 2015, que certains financeurs  attendent encore, à en croire quelques messages, leur version  « matérielle » encore aujourd’hui ! Je n’ai d’ailleurs reçu mon cd que la semaine dernière, ce qui nous fera office de bonne excuse pour justifier une chronique finalement très tardive… (suite…)

Brooklyn Attractors… 2 titres en attendant le nouvel album !

instrument_bars(with echo)Comme vous le savez à New York, c’est ni les bons groupes ni les bons musiciens qui manquent. C’est en 2010 que ce ce qui se fait de mieux Brooklyn a décidé de s’unir pour former The Brooklyn Attractors. Jugez plutôt : Larry McDonald (Rocksteady 7) aux percus, Rich Graiko (Westbourn Train, Void Union) à la trompette, Eddie Ocampo (Crazy Balhead, Insteps…) à la batterie, Buford O’Sullivan (Crazy Baldhead, Scofflaws…) au trombone, Gideon Blumenthal (Westbound Train) aux claviers, Luke Penella (The Lifted Crew, Westbound Train) au sax, Dan Jeselsohn (Toasters, NYSJE, Crazy Baldhead…) à la basse, Justin Rothberg (King Django band, Rocksteady 7…) … plus tout un tas de potes  de Kevin Batchelor (The Skatalites ) à Dave Hillyard, en passant par King Django ou Raynier Jacildo (The English Beat)… Bref la crème de la scène locale réunie pour un projet commun ! (suite…)

Miserable Man… 3 dates en France !

11143538_912170708845129_2540707329658878570_n-1MISERABLE MAN, c’est le one man band italien qui officie en Angleterre et un peu partout dans le monde avec sous le bras sa guitare au service d’un ska acoutisque particulièrement attachant. Après un premier album autoproduit en 2013, un single caritatif pour les fêtes de fin d’année, une sympathique collaboration  avec Dave Hillyard (The Slackers, &The Rocksteady 7) sous la forme d’un single et plus récemment un album « One Love, One Take » avec 15 covers de standards jamaïcains en téléchargement gratos sur son site (ici), le globe trotter Miserable Man sera en concert en France pour 3 dates et c’est peu de dire que l’occasion est à ne manquer sous aucun prétexte !

. Le 10 avril au Thirsty Monk à Toulouse.

. Le 11 avril chez Karin à Daumazan sur Arize (09).

. Le 16 avril au Paddy’s Corner à Lyon.

(suite…)

Et un 45 tours pour David Hillyard !

Little Man Blues / Sisyphus cover artBonne nouvelle pour noël. Y a le gars DAVID HILLYARD des Slackers qui a prévu de nous sortir un tout nouveau 45 tours, un « seven » comme ils disent aux Amériques, avec ses copains qu’on appelle ROCKSTEADY 7. Dave Hillyard & The Rocksteady 7, c’est souvent un allstars band à géométrie variable, avec parfois Vic Ruggiero, parfois Sheldon Gregg et bien d’autres encore, mais là c’est plus classe que classe, voyez plutôt : Dave Hillyard forcément, mais aussi Nico Leonard (Caroloregians, Moon Invaders…) à la batterie, Mr T Bone au trombone, et toujours l’inénarrable Larry McDonald roi des percus… Et hop, on vous a mis tout ça au Pum Pum Hotel (le studio de Nico Leonard à Charleroi), pour une sortie en vinyle le 22 décembre prochain chez les Italiens de Brainlab Groove. (suite…)

Miserable Man Meet Dave Hillyard

Everyone is Equal cover artSi vous êtes un lecteur assidu de Rude Boy Train, vous commencez à connaître l’ami MISERABLE MAN, one man band italien qui officie en Angleterre et un peu partout dans le monde. Après un premier album autoproduit l’année dernière et un single caritatif pour les fêtes de fin d’année, Miserable Man est allé promener sa guitare et sa nonchalance du côté de New York et du New Jersey.

Et qui on rencontre dans ces coins-là ? Dave Hillyard, forcément. C’est donc de l’autre côté de l’Hudson River que Miserable Man a enregistré un 45 tours pour le label local Hoboken Hi-Fi, situé à Hoboken, évidemment. (suite…)

Dave Hillyard – California – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE: On connait avant tout DAVE HILLYARD comme saxophoniste des Slackers, son groupe principal. Mais le gars originaire de San Diego a aussi été membre de The Donkey Show, Hepcat (sur le premier album), The Stubborn All-Stars et évidemment, Dave Hillyard & The Rocksteady Seven, l’autre combo auquel il consacre pas mal de temps depuis vingt ans déjà.

Entre le dernier opus de ces derniers et des enregistrements pour The Slackers (en plus de quelques featurings ou productions), Dave Hillyard a pourtant trouvé le moyen de mener à bien un projet qui lui tenait à coeur depuis pas mal d’années, CALIFORNIA, un album où entouré d’un tas de potes il revisite sa vie californienne, de son enfance à ses années de jeune adulte passionné de musique jamaïcaine. (suite…)

The Slackers en France cet automne

Résultat de recherche d'images pour "the slackers"Avec THE SLACKERS, c’est au minimum une tournée européenne chaque année. Et pourtant, le différents musiciens du groupe ne manquent pas de side-projects, entre Dave Hiilyard & the Rocksteady 7, Crazy Baldhead, Star Fucking Hipsters, California ou les albums solo de Vic Ruggiero… Bref, c’est fin novembre que le sextet new-yorkais débarque sur le vieux continent, avec un atterrissage aux Pays-Bas le 30/10, un passage obligé par le Royaume-Uni, et surtout, Paris le 6 novembre (Glaz’art), Toulouse le 7 pour la semaine du ska à Toulouse « le retour » (La Dynamo), et un passage à Marseille le 11(Le Molotov). Les frontaliers du sud-ouest pourront toujours pousser jusqu’à Bilbao le 8 novembre (Sala Sonora), et les frontaliers du nord-est pourront aller admirer The Slackers à Arlon en Belgique (l’Entrepot) le 23. (suite…)