Rude Boy Train

Smooth Beans rencontre Dudley Sibley

SMOOTH BEANS fait partie des groupes incontournables de la scène espagnole actuelle, et même de la scène mondiale, tant leur son entre skinhead reggae et rocksteady est appréciable. Les deux albums sont superbes, et le groupe revient sur le devant de l’actu.

Cette fois, c’est comme backing-band d’une vielle gloire jamaïcaine, certains diront une légende (mouais), à savoir DUDLEY SIBLEY, un gars qui a enregistré pour Studio One, et ça c’est vrai que ça fait bien sur une carte de visite.

Le vieux pépère s’apprête donc à publier le 26 mai, avec le super groupe de Santander, un 45 tours chez Liquidator Music (forcément).

Le disque s’intitule « Awake ! » et comme son nom l’indique il vous invite à vous réveiller. (suite…)

Y a les Steady Rockers qu’ont pondu un Ep

Encore un groupe espagnol ! Un de plus, comme si y’en avait pas assez ! STEADY ROCKERS aurait pu être un groupe américain avec un nom pareil, mais non, ils sont de Madrid. Et ça dure depuis 2013. Le combo est donc assez jeune, ils sont six, et ils font du ska et du rocksteady en mode assez minimaliste, sans cuivres mais avec un clavier et une chanteuse (Bea) qui a une voix assez bizarre.

Pas d’enregistrement à ma connaissance, jusqu’à cet Ep, « Do The Steadie », que le groupe vient de mettre en ligne sur bandcamp. Quatre titres au programme, pas complètement aboutis, mais il y quelque-chose que j’apprécie sur « This Land Is your Land » ou sur « Breakaway » (peut-être est-ce le son Bontempi du clavier). (suite…)

Key & Board…. Ska et Jazz !

10401357_1502074676740270_165964794653018813_nKey&Board est un trio de musique jamaïcaine et jazz qui revisite, d’une manière plus intime, des classiques de la musique afroaméricaine. Avec des accords mélancoliquement jazzy, la syncope de la musique jamaïcaine et l’énergie du blues, le trio offre un voyage depuis les profondeurs de la Nouvelle-Orléans direction Kingston ! Originaire de Valence en Espagne, Key&Board se reapproprie les standards de la musique jamaïciane dans une version très « lounge » autour d’une formule originale chant/basse/clavier. Pas vraiment d’infos discographiques à vous communiquer mais le groupe bosse avec le label Ibérique Daddy Rude Records. Pour se faire une idée plus précise, deux vidéos mises en lignes en janvier dernier avec « You’ve Made Me So Very Happy » cover d’Alton Ellis et « You’re No Good » de Ken Boothe ! (suite…)

Un premier album pour The Targarians

Temps d'il·lusió cover artHolà muchachos, y a THE TARGARIANS qui vient de sortir son premier album. C’est qui The Targarians ? Une tribu de Game Of Thrones ? Oui oui, mais c’est surtout un groupe de ska  venu de Tàrrega en Espagne, ou plutôt en Catalogne (n’allons pas mélanger les torchons avec les serviettes).

Le combo est assez jeune, formé en 2013, et contrairement à pas mal de formations de la péninsule ibérique, il ne fait pas dans le ska 60′s, le rocksteady ou le skinhead reggae barré à la Los Granadians, mais plutôt dans le ska à tendance two tone, sans jamais aller réellement vers le revival. (suite…)

Dr Ring Ding Ska-Vaganza – Bingo Bongo – Pork Pie

UN PEU D’HISTOIRE: DR RING DING SKA-VAGANZA, c’est quand Dr Ring Ding fait ami ami avec ses potes espagnols du Freedom Street Band, auxquels il ajoute un Busters et un Senior Allstars, pour faire du ska à tendance 60′s. Parce que c’est bien connu, Dr Ring Ding aime un peu tous les style de musiques nées en Jamaïque. Y a qu’à voir, entre le premier album de ce combo sorti fin 2012 (« Piping Hot »), et celui qui nous intéresse aujourd’hui, le gars a trouvé le moyen de sortir un disque avec El Bosso und Die Ping Pongs, un avec The Busters et même un double avec le Sharp Axe Band. Et je ne vous parle pas de l’Ep avec les Coréens de Kingston Rudieska, ni de son boulot avec Jazzkantine ou de ses featurings chez Roy Paci, Jah On Slide ou Yellow Cap…

C’est donc en ce début d’année 2015 que Richie est ses potes se repointent un peu sans crier gare, avec un second opus qui vient fraîchement de sortir sur l’incontournable label Pork Pie Records, vieux compagnon de route du docteur. (suite…)

Un extrait du nouveau Dr Ring Ding

Ça c’est chouette, y a Dr Ring Ding qui est de retour avec le deuxième album de DR RING DING SKA-VAGANZA, un peu plus de deux ans après le premier opus qui était très recommandable (« Piping Hot », sur Pork Pie Records).

Dr Ring Ding Ska-Vaganza, c’est l’incontournable Richie Alexander AKA Dr Ring Ding, accompagné de musiciens de Mainz, de Munster et de Barcelone. Et là-dedans, on retrouve un Busters, un Senior Allstars et les gars du Freedom Street Band espagnol qui étaient déjà présents sur le premier opus. (suite…)

Deux dates françaises pour Alpheus

ALPHEUS, le chanteur Anglais de parents Jamaïcains, produit en Espagne, qui aime le rocksteady, le ska et le reggae, sera en France pour deux dates seulement. Le gars avait sorti son quatrième album, « Good Previals« ,  il y a quasiment un an sur Liquidator Music, et même que c’était bien.

Il pointera donc sa ganache le samedi 11 avril du coté de La Grand Combe (30), à côté d’Alès, pour la onzième édition des soirées Reggae Factory. Et il sera accompagné (en première partie et comme backing-band) par les Brestois de Mamba Corporation, amateurs de ska et de rocksteady (apparemment c’est un sound system), ainsi que par les Toulousains de The Banyans qui font dans le reggae roots.

Et le jeudi 30 avril, les mêmes Mamba Corporation accueilleront Alpheus pour un concert à domicile, à la Carène à Brest. (suite…)

Un nouveau 45 tours pour Akatz

On vous a déjà parlé de AKATZ ici, ce très bon groupe de Bilbao, chanson des Ludwig, mais aussi ville principale du Pays basque. En deux décennies d’existence, Akatz a sorti pas mal de disques, d’abord en autoproduction, puis au cours des années 2000 sur Brixton Records, le label d’Euskadi spécialisé dans le ska, le rocksteady et le reggae. Ça faisait un moment qu’on n’avait pas eu des nouvelle de la fine épique, en fait depuis la sortie en 2012 d’une compilation pour fêter dignement leurs vingt piges.

Cette fois-ci, Akatz revient avec un 45 tours, pas chez Brixton, mais chez Liquidator Music, le label omniprésent dans la péninsule, et dans la qualité.

Deux morceaux au programme : « Fiesta Del 73″ et « 10 Especial », tous deux inédits. Le premier est une chanson, le second est un instru reggae avec un gros trombone qui prend toute la place. C’est donc au format 45 tours, c’est limité à 500 exemplaires, il parait même que c’est un « limited DJ pressing » (!), et ça se commande par  pour 6 pièces seulement.

Et c’est aujourd’hui que ça sort, pile poil… Allez-y, y en aura pas pour tout le monde.

The Gramophone Allstars Big Band – Jazzmaïca – Bankrobber

Jazzmaica cover artUN PEU D’HISTOIRE: THE GRAMOPHONE ALLSTARS, c’est encore un groupe espagnol, de Barcelone, qui a démarré sa carrière au milieu des années 2000. Un premier album, « Just Delightin », sort en 2008 sur Silver Records, suivi en 2010 par « Simbiosi » et en 2011 par « Levitant A La Deriva », tous deux sur Liquidator Music.

Pour son quatrième opus, le groupe a décidé de changer de crèmerie, puisque « Jazzmaïca » est sorti à la rentrée 2014 sur Bankrobber, label barcelonais, avec une grande formation de quinze musiciens (neuf cuivres), rebaptisée pour l’occasion The Gramophone Allstars Big Band, car de Los Angeles à Melbourne en passant par Nancy, Sao Paulo ou Buenos Aires , les big-band sont décidément à la mode.

LE DISQUE : Et avec un titre pareil, aucune tromperie sur la marchandise n’est possible. The Gramophone Allstars Big Band la joue ska-jazz, quelque-part entre Jazz Jamaïca donc, et leur voisins espagnols de The Oldians qui eux, opèrent dans le velours et dans une formation bien plus légère. (suite…)

Un 45 tours pour Los Granadians

LQ076LOS GRANADIANS DEL ESPACIO EXTERIOR, plus simplement connu sous le nom de LOS GRANADIANS ou de THE GRANADIANS pour les Américains et qui au début s’appelait PSICO RUDE BOYS (vous suivez ?), est comme son nom l’indique un groupe de Grenade, sympathique bourgade du sud de l’Espagne. Mais c’est aussi le groupe le mieux sapé, ou le plus mal, c’est selon, de la scène skinhead reggae actuelle, avec des cols pelle à tarte et des coiffures à la Engelbert Humperdinck assez improbables.

Ça faisait plus de deux ans qu’on était sans nouvelles de cette bande de joyeux drilles, en fait depuis la sortie de  leur troisième album, « Reggalactico », au printemps 2012, un disque qu’ici on avait bien aimé(suite…)

Page suivante »