Rude Boy Train

THE UPSESSIONS – This Is The Upsessions – Grover Records

UN PEU D’HISTOIRE14563378_1223135187760059_3955843684923134369_n : On vous épargnera pour une fois le coup de la bio imparable, de celles où l’on trouve la date de naissance du leader, le nom de son chien et la marque de sa brosse à dent. Il faut dire qu’on ne manque pas d’occasions de vous parler et reparler de ces Upsessions dans ces lignes, entre les sorties régulières d’albums et des tournées fréquentes  avec toujours deux-trois p’tites dates par chez nous, sans vous parler du side-project Boss Capone.

Je vous laisserais simplement fouiner un peu partout dans nos colonnes, qui regorgent de bonnes infos les concernant et je passerais directement à ce « This Is The Upsessions »,  cinquième album en dix ans, excusez du peu, de la troupe menée par l’inénarrable Boss Van Trigt, sorti il y a peu chez l’incontournable Grover Records (suite…)

RUDE BOY TRAIN’S CLASSICS – Lo & The Magnetics – A Part (Grover Records/2004)

90576_thumbnail_FullSizeRender.jpg

« Rude Boy Train’s Classics », c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois… 

UN PEU (BEAUCOUP) D’HISTOIRE : Quand les Kingpins ont sorti leur troisième album, « Plan Of Action », en 2000, le line-up avait été pas mal remanié. Et quand ils sont venus en Europe deux ans plus tard, c’est dans une formation réduite (mais efficace) et encore plus remaniée qu’on avait pu les admirer, avec Lorraine seule au chant (sans Paddy).

Le groupe n’avait plus grand chose à voir avec les Kingpins des origines, à tel point que peu de temps après les caïds canadiens décidèrent d’en rester là. Sauf que Lorraine avait toujours des envie de ska et décida de continuer. Avec qui ? Avec les membres de la dernière formation des Kingpins, en quintet, et sous un nouveau nom : LO & THE MAGNETICS. (suite…)

Un nouvel album pour The Upsessions (et des concerts)

On ne présente plus THE UPSESSIONS, le groupe de Haarlem (près d’Amsterdam) emmené par le grand Boss Van Trigt. Après quatre albums et des tas de concert par ici, le combo skinhead reggae/rocksteady/ska est l’un des plus actifs en Europe ces dernières années.

Le voilà qui nous annonce la sortie le 28 octobre prochain de son cinquième opus, « This is The Upsessions », sur Grover Records, le label allemand qui avait déjà sorti la précédente galette. Ça sera disponible en cd et en vinyle mais on n’a pas encore de son à vous mettre dans les oreilles.

Par contre on peut annoncer à nos amis nordistes que le groupe jouera à la Maison des Etudiants de Villeneuve d’Ascq le 1er décembre. Foncez !

 

RUDE RICH & THE HIGH NOTES – The Soul In Ska – Grover Records

Afficher l'image d'origineUN PEU D’HISTOIRE : L’aventure RUDE RICH & THE HIGH NOTES ne date pas d’hier et le combo des Pays-Bas est assurément l’une des plus fines gâchettes européennes. Formé en 1998, le groupe sort l’année suivante son premier album, « The Right Track », sur Boombax Music et en 2001, c’est Grover Reocrds qui l’accueille pour la sortie d’un disque très remarqué: « Change The Mood », avec un featuring de Rico Rodriguez.

Mais The High Notes, c’est aussi un backing-band, qui accompagne notamment le grand Derrick Morgan en 2003 sur « Derrick Morgan Meet The High Notes Live ».  L’année suivante est publié « Soul Stomp, le troisième opus toujours sur la belle maison allemande, et il se passera huit ans avant que la sortie de « Tribute To The Greats », qui comme son nom l’indique reprend des titres de Slim Smith, Desmond Dekker ou Gregory Isaacs. (suite…)

SOUL RADICS – Radication – Grover Records

UN PEU D’HISTOIRE : SOUL RADICS, c’est le groupe de Nashville emmené depuis 2011 par la charismatique Dani accompagnée de musiciens du cru qui aiment le ska, le rocksteady et le reggae.

Un premier album, « Down To The Hall », sort en 2012 sur Jump Up Records, puis un second opus est édité en 2015 sur Grover (« Big Shot »). En comme les Soul Radics aiment voyager, ils viennent montrer l’étendue de leur talent lors de tournées européennes (surtout en Allemagne encore récemment).

Et 2016, c’est pas tout à fait un nouvel album qui voit le jour mais un maxi Ep chez Grover, « Radication », avec notamment une très belle édition en vinyle de couleur + CD dans un impeccable format 10′. (suite…)

The Upsessions – 10 years – Grover Records

UPSESSIONS PHOTOUN PEU D’HISTOIRE : Déja dix ans que le gang aux survets verts venu des Pays-Bas arpente les routes. Le groupe, emmené par Boss van Trigt (ex membre de Rude Rich and the High notes et leader de Boss Capone en parallèle), a déjà quatre albums à son actif, un rythme plutôt soutenu pour la scène actuelle.

Après quelques mois d’existence, le groupe publie son premier opus, « The New Heavyweight Champion », en 2006 sur le label Moon Ska World. La couleur de l’album et essentiellement orientée early reggae malgré quelques incursions vers le ska. Le groupe acquiert assez rapidement une forte notoriété grâce à ses concerts énergiques émaillés de beaucoup d’humour d’abord en Hollande, en Allemagne et en Belgique mais aussi à de très nombreuses reprises en France. Continuant sur sa lancé, le groupe publie son deuxième CD chez Excelsior Recordings et Grover Records en 2009 : « Beat You Reggae ». (suite…)

Rude Boy Train’s Classics – Rotterdam Ska-Jazz Foundation – Shake Your Foundation – (Grover records 2003)

rsjf_shake_small« Rude Boy Train’s Classics », c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois…  

UN PEU (ENORMEMENT) D’HISTOIRE:  Pas simple de présenter le Rotterdam Ska Jazz Foundation… d’abord parce que le groupe reste relativement discret, ne communiquant que très peu sur lui même et que son actualité, quelle soit discographique ou scénique, est pour le moins épisodique. Pourtant le groupe reste l’un des représentants incontournable d’un style musical essentiel dans son rapport à la musique jamaïcaine, j’ai nommé le ska-jazz ! (suite…)

The Upsessions…. 10 ans ça se fête !

up-icon-500x500Petit rappel pour les absents et les étourdis du fond de la classe,  The Upsessions c’est LE groupe néerlandais early-reggae, rocksteady, ska de référence ! Le combo batave originaire de Haarlem (près d’Amsterdam) emmené par Boss Van Trigt compte déjà 4  albums au compteur : « The New Heavyweight Champion » en 2006 sur Moon Ska Europe, « Beat You Reggae » en 2009 chez Excelsior Recordings et sur Grover Records; « Below The Belt » en 2011 sur les mêmes labels et le dernier en date « Shake It »  en 2014 toujours Excelsior Recordings et Grover Records avec un invité de marque nommé Lee « Scratch » Perry.

L’année 2016 marquera les dix années d’existence du groupe avec au programme un album à venir, des concerts à ne pas manquer et une petite vidéo pour se mettre en appétit ! The Upsessions en force …. (suite…)

RUDE BOY TRAIN’S CLASSICS – THE STINGERS atx – All In A Day (Grover Records/2004)

« Rude Boy Train’s Classics », c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois…

UN PEU (BEAUCOUP) D’HISTOIRE : THE STINGERS atx est un groupe formé en 1998 à Austin, capitale du Texas (atx = Austin Texas) autour de Jonny Meyers à la guitare et au chant, Patrick Pretorius au clavier et au chant, Wayne Myers au trombone, Willy Camero à la basse, Patrick Kelly à la batterie et Miguel Harvey au chant.

Le groupe mélange ska, reggae et soul, et publie en 2000 un 45 tours éponyme. En 2001, il en sort un second, « Big In Mississippi », puis signe sur Grover pour en publier un troisième, « Rich Boy », avant d’enchaîner avec son premier album, « This Good Thing », toujours sur le label allemand, avec Victor Rice à la production (réédité plu tard par Jump Up Records). (suite…)

Rude Boy Train’s Classics: INTENSIFIED-FACEMAN SOUND (Grover Records-1999)

« Rude Boy Train’s Classics », c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois… 

UN PEU (BEAUCOUP) D’HISTOIRE :  Quand on parle ska et Royaume-Uni, on pense forcément two tone. Cela serait bien vite oublier que dès la fin des années soixante, l’île, avec sa forte colonie Jamaïcaine, devient  un des bastions mondial de cette musique dans sa version traditionnelle. Cet ancrage aura inspiré nombre de vocations dont celle des excellents Intensified, qui depuis bientôt 25 ans distillent leur excellent cocktail de ska, rocksteady et early reggae.

Créé donc en 1990, ce n’est qu’en 91 qu’on trouve les premières traces d’enregistrements officiels du groupe, format cassettes, époque oblige (mais oui la petite boite en plastique avec les deux rouleaux bizarres au milieu !). Le premier 45t ne voit le jour que deux ans plus tard sur le label Swingeasy Records avec « Marguerita » qui reste aujourd’hui un des titres emblématiques de la bande de Folkstone. (suite…)

Page suivante »