Rude Boy Train

The Upsessions – Shake It ! – Grover Records

UN PEU D’HISTOIRE: En 2014, THE UPSESSIONS est l’un des chefs de file de la scène européenne. Souvent early-reggae, parfois rocksteady ou ska, le combo néerlandais de Haarlem (près d’Amsterdam) emmené par Boss Van Trigt (un temps passé par Rude Rich and The High Notes) avait déjà sorti trois albums : « The New Heavyweight Champion » en 2006 sur Moon Ska Europe, « Beat You Reggae » en 2009 chez Excelsior Recordings et sur Grover Records, et « Below The Belt » en 2011 sur les mêmes labels.

Très souvent présent sur les routes de France comme un peu partout en Europe, The Upsessions s’associe de temps à autre à Flo Strober aka The Prince Of Rudeness (batteur/chanteur des SteadyTones) pour former The Judge Dread Memorial, un groupe qui comme son nom l’indique reprend sur scène le répertoire de feu Judge Dread, ce vieux skinhead anglais amateurs de braguettes qui montent et qui descendent. (suite…)

Le double effet kiss cool de The Talks

Photo : Really please to announce we have a new single coming out at the end of June, Titled "Radio" was a good laugh shooting the vid for this. will be releasing that soon Upcoming shows25th - Darwen Live Festival 31st - Camden Rocks FestivalJune5th - Les concerts à L'entracte II - Saint Dié Des Vosges, France6th - Maloka Festival - Dijon France7th - Sapi festival - St jans de cappel, France21st - The Boars Head - Kidderminster UK27th - Stone Valley Festival - Stanhope UK28th - Fusion Festival  - Lärz, Germany30th - Single "Radio" Released on All Our Own RecordsxOn vous avait annoncé un peu précipitamment il y a quelques semaines, la sortie très proche du nouvel album des anglais de THE TALKS qui nous font danser depuis plus d’un an avec « Can’t Stand The Rain », un pur hit taillé pour user ses loafers.

Car avec un premier single du niveau de « Don’t Look Behind You », il y avait de quoi être particulièrement enthousiaste. Particulièrement enthousiaste oui, mais il faudra aussi être un peu patient. Car pour l’instant, aucune date précise n’a été annoncée pour la sortie du deuxième album,  »Commoners, Peers, Drunks & Thieves », prévue sur All Your Own Records.

Car peut-etre que vous avez vu circuler ici ou là la pochette d’un autre disque de The Talks, sobrement intitulé « Hulligans ». Kézako ? Ben ça c’est le deuxième effet kiss cool. Hé oui, ça n’est pas un, mais deux disques que le groupe va nous livrer dans les semaines qui viennent. (suite…)

Amsterdam Faya Allstars débarque sur Grover

Comme Mr Wallace, The Upsessions ou Rude Rich and The High Notes, AMSTERDAM FAYA ALLSTARS est un groupe néerlandais (évidemment avec un nom pareil). Mais Amsterdam Faya Allstars est un groupe récent, créé en 2011, avec deux saxophonistes (pas d’autres cuivres) dont l’un n’est autre que Remco Korporaal, un ancien membre de Mr Review. Ça déjà c’est un bonne nouvelle.

Composé de seulement six musiciens, Amsterdam Faya Allstars est très fortement influencé par The Skatalites, ainsi que par le répertoire jazz. Leur premier EP éponyme publié en 2012 reprenait d’ailleurs « Harlem Nocturne », un énorme standard d’avant-guerre. (suite…)

The Upsessions : Un extrait du prochain album !

On vous annonçait il n’y a pas si longtemps la sortie d’un nouvel album (le quatrième) des Hollandais de THE UPSESSIONS, amateurs de skinhead-reggae et accessoirement de ska et de rocksteady. Le disque s’intitule « Shake It ! », il sort dans quelques jours sur Excelsior Recordings aux Pays-Bas et en Belgique, et sur Grover Records dans le reste de l’Europe, et même que dessus il y a un invité prestigieux en la personne de Lee Scratch Perry (et matez-moi cet artwork, on dirait du Guillaume Tiguilup Branlarian) !

Et voilà donc que le combo nous envoie un premier extrait de type fun voire très fun de la chanson/titre (« Shake It ! » donc) sous la forme d’un clip où le grand Boss Van Trigt et ses potes ne peuvent pas se retenir de faire les marioles.  (suite…)

The Inciters… Le documentaire !!!

incitersAmateurs de Soul et de Northern Soul à vos scooters, les Inciters sont faits pour vous ! Le groupe américain originaire de Santa Cruz (Californie) se forme en 1995. Coté discographie, un premier album « Movin’ On » sort chez Mighty Recordings en 1997, suivi en 2000 par « Doing Fine » chez Elmo Records et « Well, Well, Well » en 2003 toujours chez Elmo Records. Après dix années de bons et loyaux services le groupe décide de faire une pause. Il est vrai que faire tourner 11 musiciens n’est jamais une chose facile ! (suite…)

Rude Boy Train’s Classics – MR. REVIEW – Walkin’ Down Brentford Road (Unicorn/Grover Records-1989)

“Rude Boy Train’s Classics”, c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois.

BEAUCOUP D’HISTOIRE: C’est en 1985, lorsque le mouvement two tone est à l’agonie, que MR REVIEW voit le jour à Amsterdam autour du guitariste Arne Visser et du batteur Roel Ording. Ils font la connaissance de Dr Rude (chant) et abandonnent assez vite leurs plans reggae pour accélérer le tempo et se consacrer au ska. Ils recrutent une fine équipe de musiciens, basse, clavier, deux sax, trompette, donnent des concerts à droite à gauche, et se font repérer par Unicorn Records, LE label british de l’époque. Nous sommes en 1988 et c’est pourtant en autoprod que le groupe publie son premier 45 tours « Ice and Snow/The Feeling’s Allright ». (suite…)

BOSS CAPONE : LE CLIP

BOSS CAPONE, vous avez bien compris que c’était le nouveau projet de Boss Van Trigt, chanteur guitariste des Néerlandais de The Upsessions, et non pas un groupe de Harlem comme il avait réussi à nous le faire croire (ne pas confondre Harlem, le quartier de New York, et Haarlem, le petite ville située à proximité d’Amsterdam). Boss Capone a su se faire entourer de trois très bons musiciens en la personne de  Boris Manintveld, batteur de The Upsessions,  Loek Hauwert, bassiste de Mr.Review et de Mark Foggo, et de Johan Steevens, guitariste de Mr. Review et des  Beatbusters. La crème de la scène batave ! (suite…)

Rude Boy Train’s Classics – Dr. Ring-Ding & The Senior Allstars – Dandimite! (Grover Records/Pork Pie Records – 1995)

Dr. Ring-Ding & The Senior Allstars - Dandimite

“Rude Boy Train’s Classics”, c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois.

BEAUCOUP D’HISTOIRENé en 1970 à Münster en Allemagne, Richard Alexander Jung (ou Dr. Ring-Ding pour les intimes) apprend dès son enfance à jouer du trombone. Il se tourne rapidement vers la musique jamaïcaine, car féru et inconditionnel de ska two tone. Il apprend notamment à chanter et à toaster comme un vrai jamaïcain qu’il n’est pas. (suite…)

Red Soul Community – I Never Learn – Grover Records

UN PEU D’HISTOIRE: Encore des Espagnols ! C’est du côté de Granada que RED SOUL COMMUNITY se forme en 2005, autour de Carlos Dingo (clavier) et d’Isabel Garcia (chant), accompagnés par Labase Martinez à la basse, Fererico Castro à la guitare, et Nano Diaz à la batterie.
Red Soul Community participe d’abord à plusieurs compiles et en 2006, le combo enregistre une première démo. En 2007, le groupe publie un premier EP résolument early-reggae et très remarqué qui sort en vinyle sur Liquidator Music (« Pump Music »).
Le quintet joue beaucoup et accouche d’un premier album (« What Are You Doing ? ») sur Grover Records en 2010, à peu près en même temps que le 45 tours « One More Time ». (suite…)

Boss Capone : Le mystère dévoilé

Voilà voilà, ils sont contents, ils ont réussit à se faire passer pour des Américains, alors qu’en fait ils sont Néerlandais. En même temps si un groupe prétend être de Harlem, pourquoi devrait-on en douter ? Surtout que BOSS CAPONE est bien de Haarlem, mais avec deux « a », dans la région d’Amsterdam. Houlala les petits cachotiers ! D’ailleurs en fait de groupe, il s’agit plutôt du projet solo de Boss Van Trigt, le chanteur/guitariste du combo batave en survet’. (suite…)

Page suivante »