Rude Boy Train

Des inédits du Tokyo Ska Paradise Orchestra

Le TOKYO SKA PARADISE ORCHESTRA, top combo nippon qu’on ne présente plus, fait partie de ceux qui s’exportent bien à travers le monde. Il faut dire qu’en live ils envoient du très très lourd !

C’est du côté du Brésil qu’on retrouve les neuf musiciens en costume pour un best-of local qui sort pile poil avant les Jeux Olympiques. Le disque s’intitule « Seleção Brasileira », il comporte 13 titres, il y a une nouvelle version de « Ska Me Crazy », « Mas Que Nada », un morceau me semble-t-il totalement inédit, et une nouveauté enregistrée pour l’occasion avec EMICIDA, un chanteur qui mélange les genres originaire de Sao Paulo. Le résultat est juste après. (suite…)

Moisty Atsushi remet le couvert

B Side cover art

On vous a déjà présenté MOISTY ATSUSHI UKITO, ce Japonais fan de ska qui vit en Nouvelle-Zélande, ou plutôt « qui vivait », puisque le gars est un globe trotter et qu’il vient apparemment de quitter le pays de Peter Jackson.

A Auckland, le gaillard s’était acoquiné avec des énergumènes qu’il avait appelés The Moisties. Ensemble, ils ont sorti un Ep, « The Sound Of The Ska » en 2008, puis un 45 tours en 2010 (« Kingsland The Great »).

En 2013, Moistie Atsushi avait sorti son premier album (éponyme) enregistré à l’ancienne sur du matériel analogique vintage avec un certain Lester Sterling en guest star de luxe. (suite…)

Oreskaband… le single !

12705657_966132500135034_6597217258262789972_nOn vous a déjà parlé sur Rude Boy Train de Oreskaband, sympathique groupe ska-rock japonais originaire de la région d’Osaka et entièrement composé de filles toutes plus jolies les unes que les autres. Le groupe se forme en 2003 et compte plusieurs singles et albums dont un best of sorti en 2014 et le dernier album en date « Carry On », également en 2014, plus un EP qu’un album avec ses 6 titres !

Le combo du soleil levant vient de sortir un nouvel EP 3 titres « Nexspot / ¡Fibre! ». 2 nouveaux titres et un remix du morceau « Hands Up Girls » présent sur le mini album « Carry On » qui permet de retrouver la singularité du combo nippon, bien plus souvent pop que ska mais toujours aussi sympathique ! (suite…)

OI-SKALL MATES – Adultix Hangoverz – Watax/Diwphalanx

UN PEU D’HISTOIREOI-SKALL MATES, c’est un combo de rasés emmené par l’inénarrable Wataru Buster venu du Japon. Et mine de rien ce groupe, si c’est pas forcément celui dont on entend le plus parler, il existe depuis maintenant vingt ans.

Oi-Skall Mates a sorti deux albums, « 12-Mates Skall Nighter Woo… »  en 2001 et « Luvin’ Side New Stomper » en 2002, tout ça après  une série d’Ep, et notamment un split avec Bad Manners. Le groupe avait aussi sorti en 2005 les deux volumes des maxi-ep « Evil Taste ».

Wataru Buster a parfois enregistré des morceaux tout seul (voir la compilation « Global Ska vol 2″) et il a aussi donné dans la oi!, mais cette fois c’est bien avec Oi-Skall Mates qu’il revient pour fêter deux décennies avec « Adultix Hangoverz », et si vous voulez voir un site internet bien pourri comme si on était en 2000, vous pouvez cliquer ici. (suite…)

Oi-Skall Mates : un skeud et un clip

En provenance du Japon, on parle souvent du Tokyo Ska Paradise Orchestra, mais on oublie en général OI-SKALL MATES, le combo de rasés emmené par l’inénarrable Wataru Buster. En ça fait pile poil vingt ans qu’elle dure cette affaire.

Le groupe avait deux albums à son actif: « 12-Mates Skall Nighter Woo… » publié en 2001, et « Luvin’ Side New Stomper » en 2002, tout ça après toute une série d’Ep, et notamment un split avec Bad Manners. Oi-Skall Mates avait aussi sorti en 2005 les deux volumes des maxi-ep « Evil Taste ». (suite…)

The Ska Flames, un CD/DVD pour fêter les trente ans du groupe…

ska flames Le moins que l’on puisse dire, c’est que le célèbre groupe ska traditionnel de Tokyo les Ska Flames n’est pas très prolifique au niveau production discographique. Depuis sa création  en 1985, le groupe n’a sorti que quatre albums et une poignée de singles.

Rendu populaire dans nos contrées par le label de Gaz Mayall, Gaz’s Rockin’ Records, The Ska Flames avait édité son dernier CD en 2005 et depuis, plus rien.

(suite…)

20 bougies pour Kemuri

Hep les jeunes skaters imberbes, y a KEMURI qui fête ses vingt ans. Comment ça qui c’est Kemuri ? Kemuri c’est simple, c’est LE groupe ska-punk nippon. Formé autour de 1995 (forcément), le septet a à son actif au moins huit albums, mais aussi des live (CD, DVD) et pas mal d’Ep bien balancés. Certains par ici se souviennent même de la tournée européenne (99 ?)  en compagnie de The Toasters et de concerts qui flirtaient fastoche avec l’excellence. Après une période de hiatus vers la fin des années 2000, le combo avait refait surface avec « All For This » en 2013.

Surtout, Kemuri a enregistré à trois reprises avec Bill Stevenson aux manettes dans son Blasting Room Studio de Fort Collins (Colorado).  Et Bill Stevenson (Descendents, All…), c’est juste le meilleur producteur au monde en matière de ska-punk ! « 77 Days » et « Our PMA » sont notamment deux petites merveilles de ska bien énervé avec une production grosse comme ça… (suite…)

« For The Love Of Mod :Tokyo »: le docu

Dans ville de Tokyo, ils sont une poignée à être fans de culture mod: soul, rock, funk, ska, scooters, chemise Mikkel Rude, Stan Smith et costumes cintrés… Et à Belfast, Irlande du Nord, il y a Emma Rosa Dias, une présentatrice télé, productrice et réalisatrice, passionnée par la musique et les cultures alternatives. Depuis pas mal d’années, elle s’intéresse de près au mouvement mod, et elle a déjà pondu deux documentaires sur le sujet : « Faces In The Crowd », sorti en 2013 et tournée au « Glasgow Mod Weekender », et « For The Love Of Mod: London », sorti en 2014.

Cette fois-ci, c’est du côté de Tokyo qu’elle est allée poser ses caméras et boucler sa trilogie. Résultat : « FOR THE LOVE OF MOD : TOKYO« , qui vient tout juste de sortir en DVD (ça dure 48 mn) et qui est disponible ici. (suite…)

Tokyo Ska Paradise Orchestra — Ska Me Forever — Cutting Edge

TSPO - Ska Me Forever

UN PEU D’HISTOIRE : Cette année, le TSPO s’est montré très prolifique en terme de sorties en tous genres, comme à son habitude d’ailleurs. Après avoir sorti trois EP entre décembre 2013 et juillet 2014, ainsi qu’un bouquin muni d’un CD trois titres, le groupe nippon a terminé cet été avec la sortie de son nouvel album. Baptisé « Ska Me Forever », il est sorti le 13 août dernier et nous nous excusons par avance de ne vous en parler que maintenant ! (suite…)

Double actu pour Kingston Rudieska

Photo : 2 of Asia's finest trad ska bands, Kingston Rudieska (from South Korea) & The eskargot miles (from Japan) have teamed up for a new split 7" vinyl single, titled "Far East Asia EP", on the Japanese label Wood Luck Records. The release features 4 60's style ska tunes including Kingston Rudieska's Korean language version of Prince Buster's "Stop That Train".A Rude Boy Train on aime bien les sons venus d’Asie. Donc on aime bien KINGSTON RUDIESKA, qui comme son nom ne l’indique pas nous vient de Corée du Sud.

La première actu c’est que le groupe de Séoul a publié à la rentrée un split-45 tours intitulé « Far East Asia » avec les copains japonais de The Eskargot Miles sur le label nippon Wood Luck Records. Au programme, quatre morceaux, deux chacun, et celui-là pour le trouver à un prix raisonnable, vous pouvez toujours vous brosser, ou bien faudra avoir un pote qui habite là-bas. Kingston Rudieska adapte le « Stop That Train » des Spanishtonians en version coréenne (ça s’appelle « Onulbamun ») et reprend « My Cotton Candy », un titre qui a déjà quelques années. Quant aux trop méconnus Eskargots Miles, ils interprètent « Jindo Arirang » en face A, et « Kimi To Waraeba » en face B. (suite…)

Page suivante »