Rude Boy Train

KINGSTON FACTORY PRESENTS THE EAST COAST SESSIONS – Liquidator Music

UN PEU D’HISTOIRE : Rude Boy Train vous parle souvent, sans que vous vous en doutiez forcément, d’Esteban Escalzo. Et pour cause, il est quasiment dans tous les bons coups venus d’Argentine ces dernières années… La liste serait trop longue, mais le batteur et producteur natif de Buenos Aires tient ce rôle dans deux des meilleures formations locales, j’ai nommé Gigantes Magneticos et les fabuleux Los Aggrotones.

Avec son bon goût pour les sons jamaïcains old school et son appétit dévorant, il collabore au grés de ses aventures avec de très nombreux artistes comme Pat Kelly, Derrick Harriot,  The Upsttemians, The Upshifters ou bien les locaux Mimi Maura, Hogo Lobo, Smocking Flamingos et autres Satelite Kingston ou Los Hamptons.

Après un voyage sur la côte est des Etats Unis où il rencontre de nombreux artistes locaux de la scène ska et reggae, il est convaincu qu’il se doit d’y revenir pour monter un projet musical… Bagages sur le dos, remplis de titres aux contours déjà dessinés à Buenos Aires par le noyau des Gigantes Magneticos, il se pointe mi-2017, pour trois semaines de boulot, pendant lesquelles  il multiplie les sessions d’enregistrement un peu partout dans les studios des uns et des autres, de Washington en passant par Brooklyn ou le Queens entres autres coins de New York, lui permettant d’échanger en live avec chacune de ses rencontres parmis lesquelles figurent,  excusez du peu, Jay Nugent, Dave Hillyard, Larry Mac Donald, Victor Rice ou bien encore le batteur des Frightnrs Rich Terrana. (suite…)

CRAZY BALDHEAD – The Stereo Prophecy & Electric Hymns – Autoprod/Big Tunes

UN PEU D’HISTO9548c9844d6a9709f4f6634e485b8021IRE : Crazy Baldhead, c’est avant tout l’aventure d’un homme, et pas n’importe lequel, j’ai nommé Jayson Nugent, guitariste-producteur incontournable de la scène US depuis plus de vingt ans. Le Monsieur, après avoir fait ses premières armes au sein du groupe Agent 99, souvent guitariste aux cotés de King Django, participera tout naturellement à l’aventure Stubborn All-Stars, avant de rejoindre à temps plein les Slackers il y a plus de dix ans. Parallèlement, il écrit et produit, accompagné par nombre de ses talentueux amis, pas mal de titres dont on trouve les premières traces physiques seulement en 2003 avec la sortie d’un maxi 10’’ où figurent « Long Road » et « California », deux titres très reggae chantés par Vic Ruggiero.

En 2004, l’ensemble de ces premiers titres et quelques uns plus récents sont compilés sur CD par Stubborn Records. L’album, nommé « Crazy Baldhead : Has A Posse 1997-2004 », pose le son de celui qu’on surnomme Agent Jay, avec des variations allant d’un dub un poil électro à de l’early tout aux claviers avec l’énorme « Eye Jammy », en passant même par du dancehall, parfaitement accompagné par Rocker T, sur « Cooking Season ». (suite…)

Heavy City…. Un premier single !

image

Voici donc les trois premiers titres enregistrés par le combo US Heavy City. Originaire de Portland (Oregon), le groupe vient de sortir un premier EP 3 titres disponibles sur le bandcamp du groupe avec des collaborations de choix puisqu’on retrouve Curtis Irie (Irie Idea / The Bandulus) et Agent Jay (Crazy Baldhead / The Slackers) aux manettes.

Le groupe se compose de 8 musiciens pas vraiment inconnus, originaires de combos tels The Sentiments, Checkmate et quelques autres…… 3 premiers titres donc avec un excellent cover des Spinners « I’ll Be Around » qui n’est pas sans rappeler la version d’Otis Gayle enregistré chez Studio One (1971), une compo originale avec « Big Shot » et en bonus un enregistrement live du titre « Front Door », cover de Gregory Issaac.

Il s’agit visiblement d’un premier enregistrement qui en appelle d’autres puisque 6 titres du groupe sont annoncés avec, là aussi, Agent Jay, Curtis Irie mais aussi King Django pour la partie mixage. (suite…)

The Duppies….Un nouvel album pour 2015 !

19869_264653376238_4579194_nThe Duppies font partis de ces groupes attachés aux valeurs traditionnelles de la musique jamaïcaine. En effet, les 7 musiciens du groupe pratiquent un ska rocksteady dans la plus pure tradition du genre et revendiquent haut et fort cette passion qu’ils definissent comme « Jamaican/Brixston Rock Steady Ska Reggae sound ».. voyez le truc ! Originaire de Gainesville en Floride, le groupe existe depuis près de 11 années et écume les salles US avec des potes tels les Slackers, les Toasters, Less Than Jake, King Django, New York City Ska Jazz Ensemble ou les Westbound Train bref que des potes comme on les aime ! Après un premier album « Throw One Punch » autoproduit en 2008 et un second « One Thousand Bullet » en 2010 chez Citrus Records suivi d’un single « Bad Guy » en 2012 et une participation sur l’excellente compilation US « Florida Ska: Closer Than You vol.3 » en 2014, le combo prépare la sortie d’un nouvel album pour cette année. Un premier titre « Broken Organ » est déjà disponible dans une version live studio, histoire de se faire une petite idée ! (suite…)

Sonic Boom Six feat. Version City Rockers… « A Little Bit of Reggae » la vidéo !!

SBS_RUDE_AWAKENING_UK_500Sonic Boom Six n’est pas à proprement parler un groupe de ska pur jus ! Les cinq musiciens, originaires de Manchester (UK) pratiquent un mélange allant de la pop au dubstep en passant par le métal, le punk et parfois le ska ! Un groupe éclectique donc, au service d’une musique aux paroles socialement engagées, ce qui est plutôt normal vu les influences revendiquées allant des Bad Brains à Public Ennemy en passant pas les Specials, les Fugees et bien sur les Clash… (suite…)

Sammy Kay and The East Los 3 – Love Letters – Panic State Records/Whatevski Records

1374154_591187614277214_826980393_nUN PEU D’HISTOIRE : SAMMY KAY est un petit gars du New Jersey, à côté de la grosse pomme. Ancien des Forthrights, de The Hard Times et de Hub City Stompers, le gars a pendant longtemps était un compagnon de route de Westbound Train, The Slackers, The Skatalites ou de King Django pour qui il s’occupait des tables de merch. Jusqu’au jour où la guitare se mit à le démanger. The Forthrights donc, puis une envie de faire de la musique en solo où presque.

Sammy Kay décide alors d’un s’installer à Los Angeles, où il se fait accompagner par The East Los Three. Mais il reste très attaché à son New-Jersey natal et il se plait à retourner sur la côte Est, à franchir le pont et à retourner jouer avec ses potes de Brooklyn The Fast Four. (suite…)

Brooklyn Rocksteady ! après le disque, le documentaire….

176410_130682017001204_123574681045271_175205_7897666_oComme le dit l’adage « tout vient à point à qui sait attendre » !!!

C’est le cas avec la livraison fin juillet dernier du documentaire « Brooklyn Rocksteady », sujet déjà évoqué par Vince dans nos colonnes, ce film dont le tournage débuta début 2011 suite à une campagne de financement via Kickstarter !

Le réalisateur, Samuel Gursky, nous offre une véritable exploration de la scène et de la culture ska, rocksteady à New-York..

L’histoire du ska version Big Apple ne date pas d’hier, puisque c’est près de trente années de musique aux influences jamaïcaines que nous propose ici Sam Gursky.

Historiquement, la scène ska new yorkaise était basée à Manhattan. (suite…)

Un clip pour Leo & The Lineup

Enfin un clip devrait-on dire ! Car c’est la première fois que le groupe ska/reggae de Copenhague,  dont on vous a déjà dit le plus grand bien dans les colonnes de Rude Boy Train, met des images sur sa musique. Et pour l’occasion, ils ont choisit « Rowdy Streets », un titre issu de leur premier album éponyme sorti l’année dernière sur Rocking Records sur lequel un certain King Django (décidément très présent dans l’actualité ces temps-ci) apparaît en featuring. (suite…)

KING DJANGO – ANYWHERE I ROAM – STUBBORN RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : On ne présente plus KING DJANGO, enfin si un peu quand même… Jeff Baker alias King Django donc, est un musicien/chanteur/producteur de New York. Le gars aime la musique jamaïcaine, toute la musique jamaïcaine, un peu comme son pote Dr Ring Ding : Ska, rocksteady, skinhead reggae, raggamuffin, reggae roots, dancehall, dub… On se souvient de lui il y a plus de vingt ans comme membre de Skinnerbox et comme guest au trombone chez les hardcoreux de Murphy’s Law, puis on l’aperçoit sur le premier album des Slackers. En 1992, Jeff Baker avait créé son propre label, Stubborn Records, qui a contribué avec Hellcat Records ou Moon Ska, à faire connaître le ska au grand public dans le deuxième moitié des années 90. (suite…)

The Snails – The River, le nouveau 7″ chez Stubborn Records

B000026M9R[1]Le groupe The Snails originaire de Pennsylvanie refait parler de lui en ce début d’année avec un nouvel EP 7″ qui sort chez Stubborn Records (vous savez?? King Django himself!! Qui les suit depuis leurs débuts), c’est l’occasion de vous parler un peu plus de ce groupe qui vaut vraiment qu’on y regarde de plus près!! Le Snailgasm vous connaissez?

(suite…)

Page suivante »