Rude Boy Train

RUDE BOY TRAIN’S CLASSICS – THE KINGPINS – PLAN OF ACTION (Stomp Records/2000)

« Rude Boy Train’s Classics », c’est une série de chroniques d’albums qui ont marqué l’histoire du ska, du rocksteady ou du skinhead reggae. Standards objectifs reconnus par le monde entier ou chefs d’oeuvre personnels qui hantent nos jardins secrets, la rédac de Rude Boy Train vous fait découvrir ou redécouvrir ces albums majeurs qui méritent d’avoir une place de choix sur vos étagères ! Rendez-vous le premier vendredi de chaque mois…

UN PEU (BEAUCOUP) D’HISTOIRE : THE KINGPINS est,  avec The Planet Smashers, un des groupes essentiels de la scene ska québecquoise. Fondés en 1994 autour de Lorraine Muller au sax, l’incontestable leader de la troupe, ils remportent dès leur première sortie « On The Run », un cd deux titres, le prix du meilleur single du  Montreal Independent Music Industry en  1995. Le premier album « Watch Your Back » » de 1997 restera plutôt confidentiel, même si sur scène, leur succès est grandissant. (suite…)

Lolo rencontre King Kong

My Favourite Heart To Break cover artLOLO, c’est LORRAINE MULLER, qui avec un nom et un prénom pareils doit forcément avoir des racines près de chez moi (les Muller en Lorraine, c’est un peu comme les Johnson aux USA). Et Lorraine Muller, c’est surtout l’un des personnages-clé de la scène ska canadienne, avec The Kingpins (trois super albums), Lo & The Magnetics (un  super album), et The Fabulous Lolos (pas du tout d’album), un combo en forme de allstars band de la scène de Montréal (et elle est aussi dans Les Handclaps, un groupe à tendance électro-pop-new wave).

KING KONG, c’est MITCH GIRIO, un musicien producteur incontournable de Toronto qu’on a vu tribaler sa barbe au sein de King Apparatus (les pionniers), de Prince Perry & The Gladstones, ou comme producteur des Kingpins et de pas mal d’autres…

Ces deux là se connaissent depuis longtemps, alors quand il décide de bosser à nouveau ensemble, c’est forcément pou faire du bon, du très bon. (suite…)