Rude Boy Train

THE DELIRIANS – Mezcla De Mùsica Y Amor – Angel City Records

L’image contient peut-être : texte UN PEU D’HISTOIRE : C’est à Los Angeles que démarre en 2007 l’aventure DELIRIANS. Au départ les fesses entre punk et ska, le combo se spécialise en sons jamaïcains, creuse du côté du bluebeat avant de lorgner sérieusement vers le reggae à bretelles.

Le groupe se fait une réputation en Californie, et publie un 45 tours sur Steady Beat Recordings en 2011, puis un autre la même année sur Moondust.

Il autoproduit un ep cinq titres en 2012, et en 2014, c’est le label naissant de la cité des anges, Angel City Records, qui publie leur premier album, « Get Up ! », composé de dix morceaux.

Le groupe vient jouer en Europe avec Xavier Lynch et avec Jackie Mendez début 2016 pour une Angel City Records Revue qui parait-il fut assez grandiose.  (suite…)

DELIRIANS/STEADY 45S : Trois dates en France !

L’image contient peut-être : 6 personnesLes combos américains ont l’habitude de bouder la France, mais pas ces deux-là. Les DELIRIANS et les STEADY 45s, deux purs groupes de Los Angeles, débarquent en Europe pour faire transpirer les rasés à bretelles. Et même que les Delirians raboulent la section cuivres !

C’est forcément pas mal du côté de l’Allemagne que ça se passe, mais pour la France il faudra à être à :

Reims le 27 avril (Ludoval)

Beauvais le 28 (l’Ouvre Boîte)

Arzano le 29 (Jam Session). (mise à jour : DATE ANNULEE)

Nos amis Belges de l’est pourront pousser jusqu’en Allemagne à Cologne le 21 (pour le Freedom Sound Festival avec sa prog de oufs), ou à Mayence le 30/04 au Reduit.

Et même que les Steady 45s ramènent leur nouvel album qui sort tout bientôt sur Grover Records !

Come reggae with…Thee Hurricanes

L’image contient peut-être : texteFouiaiaille, ils sont fous chez Angel City Records. Déjà là ils nous envoient une Angel City Revue avec Jackie Mendez, et Xiantoni Ari accompagnées par THEE HURRICANES, le groupe de L.A qui tue, mais en plus au printemps ils remettent le couvert sur le vieux continent avec The Delirians et The Steady 45s.

Et c’est pas tout. Pour dépenser son argent pendant les concerts, il y aura un 45 tours où Thee Hurricanes accompagnera CHARLEY ORGANAIRE, ROY PANTON et YVONNE HARRISON. 

Comme chez Angel City Records on n’est pas des pros de la com’ (c’est déjà bien d’être des pros de la musique), on n’a rien à écouter et on n’en sait pas plus sur le contenu, mais ceux qui vont choper la revue en live peuvent déjà préparer le biffeton.

Roger Rivas de retour

ROGER RIVAS, c’est le patron du dirty reggae à Los Angeles. Le type joue du clavier un peu comme les gars de Mickey Cohen jouaient de la mitraillette. Membre incontournable de The Aggrolites, il fait aussi quelques expériences en « solo », avec des guillemets puisqu’il s’entoure en fait de The Brothers Of Reggae, une équipe de potes de L.A aux allures de allstars band.

Après « Autumn Breeze » en 2014 suivi de près par « Last Goodbye » et par les deux volumes d’ « Organ Versions », il annonce pour cette hiver la sortie d’un nouvel opus sur Rivas Recordings (et probablement sur Jump Up). (suite…)

Angel City Revue cherche dates

Afficher l'image d'origineAlors c’est simple, ceux qui ont assisté au passage de l’ANGEL CITY REVUE il y a quelques mois savent de quoi il s’agit : du lourd, du très très lourd. Avec XAVIER LYNCH et JACKIE MENDEZ, la fine équipe de THE DELIRIANS avait mis à peu près tout le monde d’accord, malgré un public parfois un peu trop clairsemé.

Cette fois l’Angel City Revue revient sous une forme un peu nouvelle, avec Jackie Mendez, Xavier Lynch et Xiantoni Ari, et derrière non pas The Delirians, mais THEE HURRICANES, l’autre groupe à Brian Dixon et Scott Abels (entre autres), donc là aussi ça vient pas dans le coin pour faire de la figuration. (suite…)

Jesse Wagner & Jeff Roffredo Present : JUKEBOX 101 – Autoprod

Afficher l'image d'origineUN PEU D’HISTOIRE JESSE WAGNER, c’est le charismatique chanteur/guitariste de The Aggrolites, le groupe early reggae incontournable de Los Angeles passé un temps par les voisins de See Spot.

A la basse des mêmes See Spot, il y avait un certain JEFF ROFFREDO, devenu ensuite contrebassiste des psychos de Tiger Army, avant de rejoindre The Aggrolites à partir du 4e album.

Jesse Wagner et Jeff Roffredo n’écoutent pas que de la musique jamaïcaine, comme le premier l’a déjà montré avec Reggae Workers of The World, son autre side-project. Ensemble, ils ont donc monté le projet JUKEBOX 101, dans lequel ils satisfont leurs envies d’ailleurs, avec bien sûr du reggae, mais aussi de la soul, du rock, du jazz, et plus si affinités, avec avec quelques invités bien connus comme Mr T-Bone  ou John Asher (The Expanders)…

Après un premier ep en 2015, leur premier album  est disponible depuis le 13 juillet en version digitale. Avant une sortie en vinyle ou en CD ? (suite…)

THE INTERRUPTERS – Say It Out Loud – Hellcat Records

Afficher l'image d'origineUN PEU D’HISTOIRE : La première fois que j’ai entendu parler de THE INTERRUPTERS, c’était à l’occasion des reprises de Tim Armstrong sous le sobriquet de Tim Timebomb and Friends. The Interrupters, c’est un quatuor ska-punk de Los Angeles formé en 2012, avec dedans les trois frangins Bivona à la gratte, à la basse et à la batterie, et avec la charismatique Aimee Allen au chant. Le combo s’est fait rapidement connaître et nous avait fait plaisir avec sa reprise de « Treat The Youth Right » de Jimmy Cliff et avec quelques singles bien envoyés, avant de pondre un premier album en 2014 en version vinyle+CD sur Hellcat Records, le super label US plus si super que ça.

Le groupe est venu dans nos contrées l’année dernière, en première partie de Bad Religion notamment, et il revient cette année en forme, et avec un second album, « Say It Out Loud », sorti seulement un an et demi après le précédent, toujours sur le label au chat de l’enfer. Et avec un producteur nommé Tim Armstrong, comme par hasard (suite…)

The Interrupters : déjà le 2e album

Wow ! Autant il avait fallu patienter patienter patienter pour la sortie du premier album de THE INTERRUPTERS, autant l’annonce du deuxième nous prend par surprise, son prédécesseur étant sorti il y a même pas deux ans.

Petit rappel : The Interrupters, c’est le super groupe ska-punk de Los Angeles, avec une frontgirl de toute première bourre au chant, Aimee, et les frères Bivona à la gratte, à la basse et à la batterie, et un « parrain » nommé Tim Armstrong.

Après un premier opus éponyme fin 2014, le quatuor revient en forme le 24 juin prochain avec « Say It Out Loud », un skeud qui va envoyer du lourd, à l’instar du premier single « By My Side », qui ressemble presque pas à du Rancid ou à du Operation Ivy (voir juste après). (suite…)

Angel City Records en mode reggae roots

ANGEL CITY RECORDS, le super label de Los Angeles pas super niveau communication, nous avait habitués à sortir du rocksteady, du skinhead reggae, du ska ou de la soul avec des artistes comme Stahl, Thee Hurricanes, The Delirians ou Jackie Mendez…

Voilà maintenant qu’il se met au reggae roots en annonçant la sortie imminente d’un 45 tours d’ARISE ROOTS, combo reggae (roots forcément) de la Cité des Anges, la ville américaine particulièrement bien dotée avec The Lions ou The Aggrolites. Le groupe existe depuis 2010, a deux albums à son actif, et là le disque s’appelle « Crisis » et y a un extrait plus bas. (suite…)

Un extrait du 45 tours de Western Standard Time

Afficher l'image d'origineVous le savez, WESTERN STANDARD TIME, le big-band ska-jazz de Los Angeles avec dedans les meilleurs musiciens de la scène californienne, est à peu près ce qui se fait de mieux dans le monde du ska actuel.

L’année dernière, il nous avait gratifié d’un album absolument grandiose, et ces jours-ci, le big-band se pointe du côté de l’Europe pour des concerts qui s’annoncent assez fantastiques.

Oui mais c’est pas tout. Le 29 avril, le WST va sortir un 45 tours sur Rare Breed Recording. Au programme, deux reprises (forcément) : « Monkey Ska » de Derrick Harriot, et « Love & Affection » des Wailers, avec comme d’hab Greg Lee et Alex Desert (Hepcat) au chant, mais aussi des membres de The Expanders.  (suite…)

Page suivante »