Rude Boy Train

Un split 45 tours Uppertones/Familia Torelli

L’image contient peut-être : texteOn était un peu sans nouvelles de LA FAMILIA TORELLI, le groupe catalan (encore un) de Lérida emmené comme son nom l’indique par la fratrie Torelli qui nous avait pondu un album bien cool, « Beyond Organic », il y a un bail.

On les retrouve donc avec plaisir en ce début de printemps avec THE UPPERTONES, le trio italien de jamaican boogie emmené par Mr T.Bone, beaucoup plus présent dans l’actualité ces derniers mois. Et pour pas faire les choses à moitié, ils ont invité JESSE WAGNER (Aggrolites) à venir donner de la voix, quand la Familia a filé rencard à ROY ELLIS. Quand même… (suite…)

Nouvelle semaine du ska à Toulouse

Bonne nouvelle. Après avoir zappé 2015, LA SEMAINE DU SKA A TOULOUSE revient en 2016 pour une cinquième édition

C’est du 5 au 12 novembre que ça se passe, et comme d’habitude la programmation est aux petits oignons:

Le samedi 5, c’est les VALKYRIANS (Finlande) qui ouvrent le bal au Rex avec le Branlarians Sound-System et  les Bordelais de LEFT CORNER qui aiment bien jouer des standards jamaïcains en première partie(12 €).

Le dimanche 6 ça démarre à midi au bistrot L’Apicole avec un brunch dominical gourmand : eggs, bacon, miel & pancakes… sur du bon son made in Jamaïca ! Ensuite à partir de 15h c’est à l’O’Bohem que ça se passe avec une bourse aux vinyles (Sabor Discos, Fraggle Rock Music), un bal jamaïcain (avec Laurent Vidal et Hervé de Sabor Discos) et un concert des locaux  d’UNCLE JOE (calypso de type très cool). (suite…)

RIVERSIDE STOMP – 9 juillet 2016 – Reduit/Mainz Kastel

Afficher l'image d'origineLe RIVERSIDE STOMP est l’un des événements importants de la scène ska en Europe et je me demande bien comment j’ai pu rater ça pendant 11 ans alors que j’habite à à peine plus de deux heures. Il fallait donc réparer cette erreur et c’est avec plaisir que je suis arrivé en milieu d’aprèm sur le site du Reduit, à Mainz Kastel, un quartier de Wiesbaden (et non pas de Mayence/Mainz, situé sur l’autre rive du Rhin). Le Reduit se trouve dans une sorte de fort, et le festival a lieu en plein air dans la cour entourée par des murs d’enceinte qui en ont vu d’autres. L’environnement est superbe, avec une plage en bordure de fleuve et des berges qui ont l’air très animées à cette période de l’année.

Le tarif du festival est plus que raisonnable (12 €), la bière bouteille est à 2,20 €, ce qui est juste hallucinant (comme il est hallucinant de voir encore des bière bouteille dans des concerts en 2016), et le stand de Grover est parfaitement bien achalandé. (suite…)

RIVERSIDE STOMP 2016 toujours au top

Résultat de recherche d'images pour "riverside stomp 2016"Décidément y a qu’en Allemagne qu’on voit des choses pareilles: le Berlin Ska City Festival, le Ruhrpott, le grand raout de This Is Ska, et bien sûr plus près de nos frontières, le RIVERSIDE STOMP organisé depuis douze ans à Mainz(Mayence)/ Wiesbanden, au bord du Rhin, au Reduit de Mainz Kastel.

Cette année encore y a une programmation de oufs, voyez plutôt: les ska-punkers teutons de RAFIKI qui ne vont pas forcément attirer la foule, mais qui par contre seront suivis par les excellentissimes SMOOTH BEANS from Spain, à mon avis l’un des meilleurs groupes d’aujourd’hui, pas souvent présent dans nos contrées. A ne pas manquer donc.

On continue avec de la bonne came et avec les Finlandais de THE VALKYRIANS, qui eux ont l’habitude de jouer en Allemagne et qui parait-il tiennent bien la scène. (suite…)

L’agenda de Rude Boy Train – Mars 2016 à Mai 2016

Agenda-concert-du-mois-de-decembre Malgré de bien tristes nouvelles comme l’arrêt de la Back in Time ou de Shakalaka, depuis l’année dernière, notre joyeuse contrée est plutôt gâtée en terme d’évènements musicaux. Voici une petite liste bien alléchante des concerts à venir au cours des trois prochains mois… (suite…)

Tribute to the Symarip, le film de Sharon Woodward

symarip tributePour ceux qui suivent le monde des documentaires, Sharon Woodward n’est pas une inconnue, elle a déjà réalisé, entre autres, un film sorti en dvd, Thank You Skinhead Girl, qui retrace son expérience entre la fin des années 70 et  le début des années 80. La réalisatrice s’attaque maintenant à un monument de la culture reggae/skinhead : Symarip.

Le groupe légendaire auteur du non moins légendaire Skinhead Moonstomp aura donc les faveurs d’un documentaire dont le tournage a débuté en 2012 et qui devrait voir le jour en 2016.  Les interviews annoncées sont variées et de qualité,  avec pas moins de quatre membres originaux Roy Ellis, Monty Neysmith, Mike Thomas et Frank Pitter, ainsi que Neville Staple, Jennie Matthias ou Roddy Moreno. (suite…)

Liquidator réédite Roy Ellis

Toujours au coeur de l’actu, ROY ELLIS, aka Mr SYMARIP. Cette fois, il ne s’agit pas de nouveauté, mais de réédition. Et c’est évidemment Liquidator Music qui s’y colle.

« The Beginning », c’est le titre du 45 tours qui sera disponible le 2 novembre prochain, sur lequel on retrouve les deux premiers morceaux du chanteur incontournable de « Skinhead Moonstomp », cinquante ans après leur sortie. Et même qu’ils n’avaient jamais été réédités, sous aucun format !

Nous sommes en 1963, et un adolescent nommé Roy Ellis enregistre aux côtés du producteur/saxophoniste Sonny Burke (Glen Adams, Ken Parker, Gaylads…), et avec quelques musiciens du coin pas encore très connus : Ernest Ranglin à la guitare, Rico Rodriguez au Trombone,  Eddie « Tan Tan » Thornton à la trompette, et vraisemblablement pas mal d’autres dont Ellis n’a plus souvenir, un demi siècle plus tard. (suite…)

Roy Ellis à Toulouse avec la TSF

Afficher l'image d'origineCa bouge encore et toujours dans le sud-ouest. A peine Rock’n’Stock terminé, et avant la désormais incontournable Semaine du Ska à Toulouse (à l’automne), les activistes du coin remettent le couvert avec un concert de ROY ELLIS aka MR SYMARIP. C’est pour le mercredi 29 juillet prochain à Toulouse au parc Raymond VI (dans le cadre de Toulouse d’été) et c’est entre 7 et 10 €.

Vous vous demandez si la légende du skinhead reggae sera accompagnée comme d’habitude par 65 Mines Street ou si les Espagnols de Transilvanians vont se déplacer jusque là-haut ? (suite…)

Monty « Neysmith » Montgomery est de retour

Des anciens membres de Symarip, y’en a un qui a pris toute la lumière, et pour cause, il est présent sur scène et sur vinyle un peu partout dans le monde, accompagné ici par 65 Mines Street, là par The Magic Touch, en Argentine par The Crabs Corporation et en Californie par Thee Hurricanes… Il s’agit bien sûr de l’incontournable Roy Ellis, AKA Mr Symarip, installé en Suisse depuis pas mal d’années. Y’en a un autre qui a dû se dire: « Et pourquoi pas moi ? ». Celui-là, c’est MONTY « NEYSMITH » MONTGOMERY, le gars qui jouait du clavier et qui avait coécrit la plupart des titres avec le père Ellis.

Le voilà donc qui repointe sérieusement le bout de ses dreads, lui qui avait bricolé à droite à gauche depuis la fin de Symarip, sans jamais réellement raccrocher les gants, mais sans non plus être très présent sur le devant de la scène. Et c’est avec deux formations différentes qu’on le retrouve: THE BISHOPS d’abord, un groupe d’Omaha dans le Nebraska amateur de vieux ska bien roots avec lequel Monty signe un 45 tours de deux titres, « Laurel for Laurels », hommage à qui vous savez, et « Jump », un peu plus rocksteady. Evidemment, ça sort chez Jump Up Records. (suite…)

ROY ELLIS & 65 MINES STREET – Frouard (54) – 8 novembre 2014

Résultat de recherche d'images pour "roy ellis 65 mines street"Ce concert là, ça fait un moment que je l’attends, avec pas mal d’impatience. D’abord parce que je n’ai jamais vu ROY ELLIS aka MR SYMARIP, ancien chanteur des cultissimes Symarip, ensuite parce que mine de rien, ça fait deux ans et demi que j’ai pas vu 65 MINES STREET et que cette fine équipe-là, avec des cuivres, je demande à voir.

C’est donc du côté de Frouard, banlieue de Nancy, que ça se passe. La salle est nickel propre, un grand rideau a été tendu pour la rendre plus petite, et nous voici dans une configuration pour accueillir environ 300 personnes (il y aura au final autour de 150 spectateurs à vue de nez).

Un peu après 21h, 65 Mines Street débarque et comme d’habitude, ils envoient direct « We Are 65 Mines Street » suivie par « Do You Exist ». Quelques fans chantent en choeur, mais la foule n’est pas encore en délire. Le quintet égrène ses titres avec style, essentiellement issus du premier album, mais du second nous eûmes droit à « Peter & Alice », à « Riding In The Dark », mais malheureusement à pas à « That Dress » ni à « Lovers Lane » et à « Mrs Rosebury ». Un « Stuck In The Middle With You » pour le rock’n’roll, un « Bang Bang » bien balancé, une très bonne version retravaillée de « Haunted Cadillac », et sur la fin, « Y Files », l’un de leurs hits incontournables.  (suite…)

Page suivante »