Rude Boy Train

The Uppertones & Friends : ça continue

Depuis le début du confinement, Mr. T-Bone, frontman de THE UPPERTONES dont on ne peut que vous recommander le dernier album, « Easy Snapping« , s’amuse à inviter des potes – que des pointures – pour enregistrer des reprises à distance, confinement oblige. Et même que c’est pour financer un hôpital turinois (les dons c’est par ici).

Je sais pas si à la fin ça va donner un disque (espérons), mais pour l’instant on a vu défiler l’Anglais Ray Gelato, Roy Ellis, Jesse Wagner et Dr Ring Ding. Et y’en a plein d’autres qui vont débarquer… (suite…)

THE UPPERTONES – Easy Snapping – Jump Up ! Records

UN PEU D’HISTOIRECe qu’on avait pris au départ pour un side-project de Mr T-Bone, célèbre tromboniste italien qui officiait il y a quelques années dans Mr T-Bone and The Young Lions, The Bluebeaters ou de The Sabaudians, est en fait rapidement devenu son groupe principal. Délaissant les Bluebeaters (sa formation la plus récente), le gaillard s’était entouré de Count Ferdi à la batterie et Peter Truffa au piano (un américain qu’on a souvent vu du côté du New York Ska Jazz Ensemble), pendant qu’il officiait lui même au chant et au trombone.

Après deux albums, « Closer To The Bone » en 2015 et « Up Up Up ! » en 2017, le trio revient avec son boogie jamaïcain et cette fois Phil Cuomo au piano pour un « Easy Snapping » toujours autant tourné vers le passé…

LE DISQUE10 titres, pas un de plus pour ce nouvel opus du trio turinois légèrement remanié. 10 titres, et presque autant de reprises, mais toujours largement revisitées à la sauce Uppertones. (suite…)

Du nouveau chez les Bluebeaters

L’image contient peut-être : 7 personnes, personnes debout et costumeOn reste du côté de Turin en compagnie de Count Ferdi. Le gars est aussi batteur des BLUEBEATERS, autrefois backing-band du grand Giuliano Palma (qui a sorti quelques chefs-d’oeuvre).

Le premier album du groupe était magistral, et on est impatient de lui trouver une descendance. Ça pourrait arriver bientôt et le combo a laissé entendre que ça devrait être pour 2020.

On croise les doigts et les testicules pour que ça arrive, et on écoute le nouveau single (le premier du nouvel opus ?), « Mamma Perdonami », en version studio, et en version live chacun chez soi pendant le confinement. (suite…)

The Uppertones de retour en studio

THE UPPERTONES, le super trio italien avec dedans Mr T Bone, Peter Truffa et Paolo Inserra qui avait sorti cette année un très bon album (« Closer To The Bone ») chez Brainlab Groove, retourne au studio Ezra’s Nomad à Turin.

Au programme, toujours du jamaïcan boogie avec trombone, piano, batterie et chant, pour un second album qui va s’appeler « Up Up Up ! » et qui doit sortir début 2017. (suite…)

Bientôt un album pour The Uppertones

Après l’Espagne, l’Italie serait-elle devenue la nouvelle terre promise de la musique jamaïcaine ? Possible quand on voit (quand on entend surtout) le son des Bluebeaters, avec ou sans Giuliano Palma (plutôt sans ses derniers temps), le groupe qui a sorti un superbe album à la pochette toute moche en début d’année.

A Turin, il y a donc les Bluebeaters, et il y a désormais THE UPPERTONES, un trio avec dedans Mr T Bone (le même que chez les Bluebeaters) au chant et au trombone, Peter Truffa (New York Ska Jazz Ensemble, Bluebeaters) au clavier et au chant, et à la batterie un autre Bluebeater période Giuliano Palma et ex-Casino Royale, Count Ferdi. A trois, ils ont décidé que leur credo serait le « Jamaican Boogie », un genre qui mélange tous les sons 50’s qu’on trouvait jadis sur l’île des Caraïbes (mento, calypso, rythm’n’blues, jazz, rock’n’roll, ska). (suite…)

Sarah Tonin and The Soulful Orchestra… « Let’s Start A Romance » le nouveau single chez Soulful Records !

1006104_10204000143077471_5206970460202303432_nOn n’arrète plus l’excellent label italien Soulful Records et son orchestre maison le Soulful Orchestra ! Après la sortie courant septembre du single « Where’s my Money » (ici) avec la plantureuse Sister Cookie au chant, ils remettent le couvert avec la sortie d’un nouveau single « Let’s Start A Romance » avec au chant l’égérie Rhythm & Blues britannique Sarah Tonin. Le morceau n’est autre que la reprise du morceau interprété en son temps par Little Joe Hinton. La chanteuse Sarah Tonin est originaire de Brighton ou elle excerce ses talents au sein du groupe de soul, rhythm & blues Derrière. En face B la version instrumentale si vous souhaitez karaokiser ou rivaliser avec la belle Sarah ! La galette est en pré-commande pour une livraison prévue courant novembre et c’est à l’adresse suivante: (suite…)

Sister Cookie and The Soulful Orchestra…. « Where’s My Money » le single !

10491131_1603884216504509_2712630844149120983_nLe Soulful Orchestra est originaire de Turin (Italie). Le groupe fondé en 2006 regroupe une bande de potes animés par une passion commune pour la musique soul/Rhythm & Blues version xxl de la fin des années 60 ! La plupart des membres du Soulful Orchestra sont issus de groupes phares de la scène italienne tels que Statuto, Africa Unite, les Bluebeaters, Sweet Life Society ou Giuliano Palma Orchestra ! Bref que du lourd…. Le groupe avait sorti en 2008 un single « Soul Burger » sur leur label « Soulful Torino Records » division du label incontournable du genre « Record Kicks » (Hannah Williams & The Tastemakers, Calibro 35, Dojo Cuts…) suivi en octobre 2013 de l’excellent LP «  A Mood So.. » avec notamment Mr T-Bone en invité. Le label italien vient tout juste de sortir un single avec la chanteuse anglaise Sister Cookie avec un cover  du titre « Where’s My Money » (King-Mack-Jones) (version instrumentale en B-side) immortalisé en son temps par la légende soul Willie Jones. (suite…)

Une date française pour Statuto

Afficher l'image d'origineBon normalement si vous êtes un habitué de Rude Boy Train, vous savez qu’on est des fans de STATUTO, le combo ska-mod-rock du Turin amateur de foot et de belles sapes. Ça fait trente ans que dure cette aventure, et on ne peut pas dire que la quatuor, souvent augmenté de musiciens additionnels sur scène, soit un habitué des concerts dans l’Hexagone c’est pourtant pas très loni Turin !). Alors quand il se pointe par chez nous, il convient de le crier sur tous les toits.

C’est donc du côté de l’Atelier à Cluses (là-haut sur la montagne) que ça se passe le 7 mai prochain (veille de jour férié quoi), et ceux du coins qui n’iraient pas devront au minimum être considérés comme des criminels et être envoyés à Cayenne. Surtout que c’est avec les revenus des 90’s de Skaferlatine et les revenants 2000’s de Jah On Slide. Et avec un groupe so 80’s comme Statuto, on est à peu près sûr que ça va l’faire. (suite…)

STATUTO – Un giorno di festa – Le Foglie E Il Vento/Sony

UN PEU D’HISTOIRE : Cette histoire là a commencé à Turin en 1983. Vingt ans déjà. STATUTO, c’est un quatuor de mods presque aussi bien sapés que Giuliano Palma, et dieu sait si Giuliano Palma est le roi du costard bien coupé. Après une démo et une poignée de singles, le groupe sort son premier album, « Vacanze », en 1988 chez Toast Records. Et hop, c’est parti pour une série qui n’en fini plus, avec l’année suivante « Senza di lei » sur le même label, et comme le groupe s’est fait connaître, le voilà qui se retrouve sur EMI pour le troisième opus, « Zighidà », en 1992. Et vas-y que j’te signe sur Epic, sur Sony Music et tout le tralala… (suite…)

Le nouvel album de Statuto dans les bacs !

En France, on connait assez peu ce très bon groupe de mods turinois qu’est STATUTO. Aussi bien sapés que des anglais (faut dire qu’en matière de costards bien coupés, les italiens se posent là aussi), les quatre gaillards de Statuto envoient depuis 1983 un mélange de son rock élégant façon Jam, avec pas mal de pépites ska à l’intérieur, du rythm’n’blues, et des influences soul. Tout l’esprit mod quoi, mais à  mille bornes des plages de Brighton ! Et avec le Torino FC en toile de fond ! (suite…)