Rude Boy Train

SPRING HEELED JACK – Sound Salvation – Autoprod

L’image contient peut-être : texte

UN PEU D’HISTOIRE : SPRING HEELED JACK, c’est le groupe ska-punk de New Haven, Connecticut, avec dedans Chris Rhodes, le tromboniste des Mighty Mighty Bosstones depuis le début des années 2000.

Après deux albums (dont le premier, « Static World View » chez Moon Ska), le combo s’était séparé au début des années 2000, avant une réunion entre 2010 et 2012, et enfin depuis 2013.

Les voilà qui rempilent pour de bon avec un nouvel opus autoproduit, « Sound Salvation », avec du ska-punk et plus si affinités. (suite…)

Martha High sur Record Kicks

RECORD KICKS, pur label italien soul mais pas que, n’en finit plus de sortir de superbes références : Bluebeaters, Marta Ren & The Groovelvets, Hannah Williams, Pama International, The Tibbs… C’est maintenant au tour de la légendaire choriste de James Brown, MARTHA HIGH, de s’y coller.

D’abord elle nous sort un 45 tours limité à 500 copies avec dessus « A Little Taste Of Soul » et « Unwind Yourself ». C’est prévu pour le 20 octobre. Ensuite, elle annonce un album intitulé « Tribute To My soul Sisters » pour le 17 novembre.

Et vous savez qui est-ce que accompagne la diva dans ces nouveaux enregistrements ? Les Japonais d’OSAKA MONAURAIL.

(suite…)

Monty “Neysmith” Montgomery & The Bishops cherchent des dates en France

The Bishops est un fort sympathique groupe d’Omaha au Nebraska, dont nous avons parlé à plusieurs reprises dans nos colonnes, et qui officie dans le ska/reggae/rocksteady depuis plus de 20 ans. Le combo qui est devenu le backing attitré aux US de Monty “Neysmith” Montgomery (ex Symarip) et qui l’ont accompagné sur un EP et un album chez Jump Up! va effectuer une tournée en Europe au printemps prochain avec le chanteur jamaicain. A cette occasion, Monty & the Bishops aimeraient bien effectuer quelques dates dans nos contrées ce qui nous permettrait de découvrir en live ce groupe de qualité avec Monty Montgomery en attraction principale.

Avis donc aux bonnes volontés qui souhaiteraient les faire jouer. Contactez nous, on fera suivre et si vous ne l’avez pas, procurez vous le 45 tours des Bishops publié par notre copain Red Head Man sur Jewels en 2016.

Les SUPERVILLAINS de retour

THE SUPPERVILLAINS, c’est un groupe de Floride (Orlando) qui mine de rien existe quand même depuis 20 piges. Amateur de ska-punk (et de weed), le quintet avait viré reggae et était devenu un quatuor.

Ca faisait un moment que j’avais pas entendu parler de cette équipe de comiques, aussi c’est avec l’oreille tendue que j’ai appris qu’ils venaient de sortir leur huitième album, « Nice Things », toujours sur Law Records. (suite…)

Y a du bon ska sur le nouveau GOLDFINGER

Aucun texte alternatif disponible.GOLDFINGER, c’est l’un des gros groupes de punk US à avoir cartonné dans la seconde partie des 90’s, avec du punk-rock évidemment, mais aussi avec du ska. C’est pour ça qu’on s’y intéresse. Je sais, y en a qui vont me dire que c’est du punk FM, que c’est du ska pour les minettes, mais moi j’ai jamais été un puriste, et je choppe le son que j’aime sans chercher à comprendre si ça provient du canal historique ni si ça a été validé par Duke Reid ou par Jerry Dammers.

Bref, j’avais totalement craqué sur « Get Up », tube ska-punk de tout première bourre, ou sur « The Only One », un truc quasi sixties à tomber par terre. (suite…)

SPRING HEELED JACK de retour

L’image contient peut-être : texteDans ma jeunesse j’avais chopé SPRING HEELED JACK en live sur la terrasse d’une boite de Fort Lauderdale. C’était il y a presque 20 ans, et le groupe ska-punk de New Haven (Connecticut) m’avait fait très bonne impression.

Deux albums au compteur, et v’la  que le combo se sépare au début des années 2000, avant une réunion entre 2010 et 2012, et enfin depuis 2013. De Spring Heeled Jack, on connait surtout Chris Rhodes, le tromboniste parti rejoindre les Mighty Mighty Bosstones il y a plus de quinze ans, et qui a décidé de rempiler avec sa bande de potes.

Bonne nouvelle, les voilà qui sortent leur troisième album (« Sound Salvation ») à la fin de la semaine (à priori sur Asbesto’s Records) et le premier extrait, « 1996 », dans la pure tradition US est absolument irrésistible.

On ne peut pas le mettre directement dans l’article mais vous pouvez l’écouter par là.

CAZ GARDINER & THE BADASONICS – Introducing Caz Gardiner & The Badasonics – Autoprod

 UN PEU D’HISTOIRE : CAZ GARDINER, c’est une chanteuse de Washington qu’on a connue au micro des Checkered Cabs et de Caz & The Day Laborers, et qui a sorti récemment un album « solo » de toute première catégorie entre reggae et soul. THE BADASONICS, c’est le backing-band belge composé d’une fine équipe presque entièrement transfuge des Caroloregians et (forcément) des Moon Invaders (y a pas les frères Hardison en fait).

A peine créé, le combo belgo-américain nous envoie un premier Ep quatre titres, enregistré au Pum Pum Hotel, le studio de Charleroi de Nico Leonard (le batteur), annonciateur d’un premier album qui doit sortir cette année. (suite…)

THE DELIRIANS – Mezcla De Mùsica Y Amor – Angel City Records

L’image contient peut-être : texte UN PEU D’HISTOIRE : C’est à Los Angeles que démarre en 2007 l’aventure DELIRIANS. Au départ les fesses entre punk et ska, le combo se spécialise en sons jamaïcains, creuse du côté du bluebeat avant de lorgner sérieusement vers le reggae à bretelles.

Le groupe se fait une réputation en Californie, et publie un 45 tours sur Steady Beat Recordings en 2011, puis un autre la même année sur Moondust.

Il autoproduit un ep cinq titres en 2012, et en 2014, c’est le label naissant de la cité des anges, Angel City Records, qui publie leur premier album, « Get Up ! », composé de dix morceaux.

Le groupe vient jouer en Europe avec Xavier Lynch et avec Jackie Mendez début 2016 pour une Angel City Records Revue qui parait-il fut assez grandiose.  (suite…)

The DRASTICS de retour

Quand un groupe intitule son album « Noir », on se dit que ça pas être de la franche rigolade. Confirmation avec le retour des DRASTICS, sextet reggae de Chicago qu’on avait notamment remarqué avec « MJ a Rocker », petite bombe où le king of pop devenait le prince du son de Kingston. C’était d’une rare originalité et d’un grande finesse, et depuis quelques années on était un peu sans nouvelles de la fine équipe.

Les rev’là avec un nouvel album neuf titres et un nouveau 45 tours sortis comme ça chez Happy As A Lark (label de Chicago), sans crier gare. Et pour l’occasion ils ont invité plein de chanteurs et de chanteuses pour leur prêter main forte, un peu comme nos Booboo’zzz All Star hexagonaux. (suite…)

Caz rencontre les Badasonics

L’image contient peut-être : 5 personnesComme les plus connectés d’entre-vous, nous avions repéré l’info il y a quelques semaines, mais on voulait du son. En voilà. Pas beaucoup, mais l’échantillon qu’on a ici fait déjà très envie.

Parce que CAZ & THE BADASONICS, c’est l’association de CAZ GARDINER, ex-chanteuse des Checkered Cabs et de Caz & The Day Laborers, qui a sorti récemment un album « solo » de toute première catégorie entre reggae et soul, et des BADASONICS donc, un backing-band composé d’une fine équipe presque entièrement transfuge des Caroloregians et (forcément) des Moon Invaders. (suite…)

Page suivante »