Rude Boy Train

TOP SHOTTA BAND FEAT. SCREECHY DAN – SPREAD LOVE – AL PARAGUS/LIQUIDATOR MUSIC

UN PEU D’HISTOIRE : On n’est pas forcément infaillibles chez Rude Boy Train, même si j’arrive pas encore à comprendre comment j’ai pu me faire traverser par ce Top Shotta Band, jusqu’ici… Faute avouée à moitié pardonnée, merci d’avance!

Donc, dès 2013, le groupe mené par Mush One, membres des Slackers des débuts, indice qui aurait dû nous tirer l’oreille, le groupe sort un premier album autoproduit, sous le label Al Paragus. Déjà associés à Screechy Dan, un raggaman qui sait un peu tout faire, qui traînait dans le posse de Shaggy à ses début et qu’on a pu croiser aussi, dans un autre genre, chez les excellents Megative, ils proposent d’excellents morceaux  dans une veine ska vintage tout à fait séduisante.

Après ça,  plus grand-chose, malgré quelques lives sporadiques, avant le single sorti l’année dernière sur Liquidator, forcement gage de qualité. Les deux titres proposés, « Share My Love » et « Cool & Deadly » nous avaient cette fois ci fait de l’œil, mais on n’attendait pas forcément le groupe avec un album complet de ce niveau… Faut dire qu’on nous avait aussi caché les participations de Vic Ruggiero aux claviers et de Maddie Ruthless à la guitare. Voici donc « Spread love » publié en ce début d’automne une nouvelle fois sous l’égide de Liquidator Music Read More

Le nouvel album de THE TIBBS en précommande

A Rude Boy Train, on avait super apprécié le premier album de THE TIBBS, excellent groupe soul d’Amsterdam emmené jadis par Elsa, un peu la Marta Ren du nord de l’Europe, aujourd’hui remplacée par Roxanne, un peu la Marta Ren du nord de l’Europe. Sur « Takin’ Over » (c’est son titre), on trouvait notamment la superbe « Next Time », petite touche ska très bienvenue sur un album bien balancé.

C’était chez Record Kicks en 2016, et ça revient en 2020 sur le même label avec le second opus, « Another Shot Fired », cuivré bien comme on aime, avec un premier extrait, « Damaged Heart », qui laisse entrevoir le meilleur. Ça sort en novembre et c’est en précommande ici. Regardez-moi ça : Read More

LONG BEACH DUB ALLSTARS – Long Beach Dub Allstars – Regime 72

Long Beach Dub Allstars : Long Beach Dub Allstars: Amazon.fr: MusiqueUN PEU D’HISTOIRE: LONG BEACH DUB ALLSTARS, c’est le groupe californien (comme son nom l’indique) amateur de reggae, de ska et de punk-rock aussi un peu, avec ici où là des éléments pêchés à droite à gauche (dub, rap…) formé en 1997. Le combo a rapidement attiré l’attention parce qu’on y retrouvait Bud Gaugh et Eric Wilson, ex-membres des multi-platinés Sublime.

Toujours emmené par Opie Ortiz et ses tatouages, et depuis quelque temps avec Roger Rivas (Aggrolites) au clavier, le groupe à publié son nouvel album, le troisième, au début de l’été, soit 19 ans après le précédent LP.

L’ALBUM: Dès qu’on écoute ce genre de son, on sait qu’on est en Californie. A la rigueur en Floride ou à Hawaii, mais pour sûr pas dans le Montana ou le Vermont. Car la musique de Long Beach Dub Allstars transpire le soleil et le sable chaud, avec en plus, un Opie Ortiz qu’on croirait tout droit sorti d’un film ghetto de Dennis Hopper. Read More

La machine à remonter le temps de Kevin Flowerdew

Kevin FLOWERDEW, c’est un Anglais (du groupe The Bakesys) passionné de ska qui publie depuis 1996 le fanzine Do The Dog, qui malgré l’avènement d’internet continue contre vents et marrées à publier sces news mondiales sur papier glacé. Do The Dog est aussi un label spécialisé dans les groupes qui démarrent et qui avait notamment découvert The Skints à peu près avant tout le monde.

Mais avant Do the Dog skazine, il y  eu RUDE. 52 numéros entre 1989 et 1996, à une époque où le papier était le meilleur moyen de s’informer de tout ce qu’il se passait sur la planète ska.

Kevin a eu la bonne idée de sortir sa 2 TONE TIME MACHINE. Il s’agit en fait de 4 numéros inédits de Rude qui reprennent l’actualité d’avant la naissance de Rude, comme si on y était. Au programme donc, un volume consacré à la période 79/80 et au mouvement two tone (avec les Specials en couv’), un second consacré aux années 81/83 avec les Australiens de The Allnighters, puis la période 83/86 avec les Californiens de The Intouchables, et enfin un quatrième volumes pour explorer les années 87/89 (avec Los Fabulosos Cadillacs). Read More

KING KONG 4 -PUNCH IT! – JUMP UP! RECORDS

UN PEU D’HISTOIRE : King Kong 4, c’est le dernier projet en date de Mitch « King Kong » Girio. Le Canadien est plus connu en tant que membre de King Apparatus, groupe dans lequel il coécrivait la plupart des titres avec un certain Chris Murray.

Après la fin du groupe, il se concentre plutôt sur la compo et la production pour d’autres groupes, notamment les Kingpins, le groupe de Lorraine Muller, dont il produira le fabuleux « Let’s Go To Work ». Il participe même en tant que bassiste à l’album suivant « Plan Of Action ».

Beaucoup plus discret par la suite, on ne le retrouvera qu’occasionnellement, notamment aux côtés de Lorraine Muller, encore une fois, pour « My Favourite Heart To Break » un album sorti sous le nom de The Fabulous Lolo & King Kong Girio, en 2015, mais aussi sur l’excellent EP de Susan Cadogan « Take me Back » sorti en 2016.

Depuis il se consacre au projet King Kong 4, monté avec Brendan Bauer, croisé au sein de Prince Perry, à la basse, Andrew McMullen à la batterie et Ronald Poon aux claviers en tous genres,  développant, avec un ska et un reggae sous haute influence pop, très proche des voisins de The Pomps, sortant majoritairement les titres en digital via leur page bandcamp. Read More

TOOTS AND THE MAYTALS – Got To Be Tough – Trojan Jamaica

Got to Be Tough: Toots and the Maytals, Toots and the Maytals: Amazon.fr: MusiqueUN PEU D’HISTOIRE: 1942 – 2020. On ne va pas vous faire une biographie exhaustive de FREDERICK « TOOTS » HIBBERT. Vous le connaissez tous. Au même titre que Laurel Aitken, Prince Buster ou Desmond Dekker, ce type est un monument de la musique jamaïcaine.

D’abord passé par le ska puis par le rocksteady avant d’exceller dans le reggae, Toots était au départ l’un des trois de THE MAYTALS, en tant que trio vocal (aux côtés de Henry « Raleigh » Gordon et Nathaniel « Jerry » Mathias), et ce n’est qu’à partir de l’album « Sweet and Dandy », en 1969, qu’on voit apparaître le nom de « Toots and The Maytals », semble-t-il à la demande de Chris Blackwell. Le disque est chargé de hits jusqu’à ras-bord, avec « Monkey Man, « Pressure Drop », « We Shall Overcome », « Sweet and Dandy », « 54-46, That’s my Number »…

C’est en 1968 qu’apparaît pour la première fois le mot « reggae » orthographié à l’ancienne sur le single « Do The Reggay » (Berverley’s Records). Read More

DR RING DING – THE REMEDY – Pork Pie Records/Jump Up Records

UN PEU D’HISTOIRE : Plus vraiment besoin de vous présenter le bon Dr Ring Ding. Richard Alexander de son état civil, est un peu partout où se joue du bon ska et du bon reggae depuis la fin des années 80, quand il débuta sa carrière au sein d’El Bosso Und  Die Ping Pongs. Mais c’est quand il se lance avec Les Senior All Stars avec ce premier album explosif « Dandimite » que sa renommée franchit toutes les frontières.

Depuis, il a empilé les bons albums, accompagné par une tripotée de groupes, des Bartenders au Sharp Axe Band, du Freedom Street Band pour le Ska Vaganza au Rotterdam Ska Jazz Orchestra pour son projet Kingston Kitchen en passant par les Kingston Rudieska, et joué un peu dans tous les registres possibles et imaginables des musiques de racines Jamaïcaine. Et je ne parle même pas des innombrables featurings disséminés un peu partout dans le monde.

Comme si ça ne suffisait pas, il a rejoint depuis quelques années, le line-up des légendaires Busters. Read More

DU NEUF POUR LE WESTERN STANDARD TIME ORCHESTRA

Le Western Standard Time Orchestra, c’est la crème des zicos de la côte ouest des Etats Unis, réunis façon big band sous les ordres d’Eitan Avineri, qui s’était monté à ses débuts pour rendre un hommage vibrant aux Skatalites, sur deux premiers album 100% tribute et quelques set live assez étourdissants.

Pendant le confinement, les gars ont réussi à enregistrer trois nouveaux titres originaux, deux ska assez fameux, « Unshackled » et « Bedouin Ska », et pour la première fois, un superbe reggae nommé « Tunnel Vision »… Read More

PIRATES PRESS RECORDS ANNONCE LE PREMIER ALBUM DU KOREY KINGSTON’S SHUFFLE AND BANG

Pirates Press Records, c’est le label qui monte grave de l’autre côté de l’Atlantique… Plutôt orienté street punk, adepte des packaging grand luxe, des éditions limitées couleurs magnifiques et du merchandising inspiré, la petite écurie qui monte, entre rééditions de Rancid, Cock Sparrer, les sorties des Bar Stool Preachers,  Lion’s Law, Old Firm Casuals et consorts, a commencé a sortir les rééditions des Slackers et le dernier album des Aggrolites.

Dans cette logique d’ouverture vers des groupes ska, ils préparent  la sortie prochaine de « Island Bop », le premier album du Korey Kingston’s Shuffle And Bang, le groupe de l’ex batteur des Aggrolites, épaulé pour le coup par son propre papa Kim « Pops » Horn. Read More

THE SPITFIRES – Life Worth Living – Acid Jazz Records

Life Worth Living - The Spitfires - CD album - Précommande & date ...UN PEU D’HISTOIREEt de quatre ! Avec « Life Worth Living », c’est déjà son quatrième opus que nous livre ici le superbe combo de Watford devenu trio (mais souvent quintet en live) en moins de dix ans.

Les deux premiers opus sont sorti chez Catch 22 en 2015 et 2016, et le troisième, « Year Zero », avait fait forte impression en 2018 chez Hatch Records, notamment grâce à un single imparable: « Over and over again ».

Cette fois c’est du côté d’Acid Jazz Records que ça se passe, avec une recette toujours un peu soul, un peu punk, un peu ska, et des extraits dévoilés au printemps dernier qui nous avaient pas mal retourné le ciboulot.

LE DISQUEDix titres. Pas un de plus. Voici donc un album ramassé, direct, bien coiffé avec la raie sur le côté et pas un poil de boule qui dépasse. Autant vous dire que celui-là je l’attendais de pied ferme. Read More

Page suivante »