Rude Boy Train

ALPHEUS – The Victory – Liquidator Music

The VictoryUN PEU D’HISTOIRELe premier album d’ALPHEUS, le plus espagnols des chanteurs anglo-jamaïcains, est sorti il y a plus de 20 ans (« Quality Time », enregistré en 99 à Studio One, on n’est pas là pour rigoler).

Fidèle à l’Espagne depuis le milieu des années 2000, et à Liquidator Music depuis 2014 (le très recommandable « Good Previals »), voici donc venu le sixième opus, « The Victory », avec une fois de plus Roberto Sanchez à la production et son groupe, la Lone Ark Riddim Force en accompagnement de toute première bourre.

LE DISQUE: Ben mazette, le Alpheus d’avant était déjà balèze, et celui-là monte à mon avis encore le niveau d’un cran.

Ce qui est bien avec Alpheus, c’est que le gars est un peu comme Dr Ring Ding, il aime toute la musique jamaïcaine : ska, rocksteady, reggae, avec une petite tendance à privilégier le skinhead reggae pour notre plus grand plaisir.

On pourrait tout dépiauter et faire l’exégèse du skeud, mais on va directement s’intéresser à trois titres en enfilade qui sont juste monstrueux. « The Road Ahead » d’abord, calibré pour les rasés en Ben Sherman, avec un feeling gigantesque, et derrière un backing-band du feu de dieu qui en fait ni trop ni trop peu, de la justesse, de la justesse, encore de la justesse. La mélodie est prodigieuse, la voix d’Alpheus est prodigieuse, la prod est prodigieuse, et le petit son de clavier par derrière est prodigieux. Je craque totalement devant une telle beauté.

Juste après la fine équipe anglo-jamaïcano-espagnole vient nous balancer un « Nicer Than Nice » de maboules, parangon d’early reggae qui sonne comme une vieille prod de Lee Perry, mais à la sauce 2020. Et pour boucler la triplette avec style, bim, « Valiant » dans tes gencives.

Pour ceux qui veulent du ska, il faudra aller voir du côté de « Live It Up », de « Family Fruit » ou de « Rudies », toujours impressionnants de maîtrise, et pour le rocksteady ça sera « Hooray » ou « Rude Love », même verdict, même sanction, même niveau stratosphérique. Et je ne vous parle même pas de la chanson titre, The Victory ».

Cœur avec les mains. Cet album est une réussite totale.

Vince

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *