Rude Boy Train

MANGO WOOD – Stomp You Down – Liquidator Music

UN PEU D’HISTOIRE : Arrivés sur la scène Espagnole en 2016, les Madrilènes de Mango Wood font dans l’early reggae à la mode 60’s. Avec leur son vintage et leurs arrangements vocaux à trois voix, ils font inévitablement pencher leur musique vers celle trios de la grande époque, celle de The Ethiopians, Maytones, Termites et consorts.

Plutôt timides jusqu’alors, avec deux titres enregistrés sous la houlette de Brian Dixon début 2016, « First Time » et « The Fall », bien marqués du sceau du leader des Volcanos, puis de deux autres sur 45t chez Respect Records plus tard cette même année, avec la paire « The Way » / « Never Grow Old », deux skas au son plus affirmé, les Madrilènes laissaient entrevoir de belles dispositions.

Encore un peu tâtonnants, le 45t sortit en 2017 avec les deux titres « Try » et « Mash It Down » toujours chez Respect Records peine un peu à confirmer, avec certes, deux bonnes compos, mais une prod qu’on qualifiera d’un peu light

Mais les gars ont su prendre le temps de bien faire mijoter tout ça, et les voilà près de trois ans plus tard, avec ce premier album, « Stomp You Down », naturellement sorti chez Liquidator Music, l’incontournable dénicheur de talent made in Spain, qu’on attendait du coup de pied ferme. (suite…)

ALPHEUS – The Victory – Liquidator Music

The VictoryUN PEU D’HISTOIRELe premier album d’ALPHEUS, le plus espagnols des chanteurs anglo-jamaïcains, est sorti il y a plus de 20 ans (« Quality Time », enregistré en 99 à Studio One, on n’est pas là pour rigoler).

Fidèle à l’Espagne depuis le milieu des années 2000, et à Liquidator Music depuis 2014 (le très recommandable « Good Previals »), voici donc venu le sixième opus, « The Victory », avec une fois de plus Roberto Sanchez à la production et son groupe, la Lone Ark Riddim Force en accompagnement de toute première bourre.

LE DISQUE: Ben mazette, le Alpheus d’avant était déjà balèze, et celui-là monte à mon avis encore le niveau d’un cran. (suite…)

Le nouvel album de MANGO WOOD arrive

L’image contient peut-être : texteMANGO WOOD, c’est encore un groupe espagnol (de Madrid), amateur de rocksteady et de skinhead reggae, avec dedans des anciens membres de Rude Pride, Crepitans ou Upsttemians…

Aucun album au compteur, mais au moins quatre 45 tours, sortis chez Respect Records, le label voisin.

Il fallait donc s’y mettre sérieusement, et le sextet vient d’annoncer la sortie de son premier LP, « Stomp You Down », sur Liquidator Music le 29 avril prochain. Ça sera disponible en CD, vinyle et téléchargement. (suite…)

Un nouvel album d’Alpheus la semaine prochaine

The VictoryY a ALPHEUS, le chanteur anglo-jamaïcain qu’on ne présente plus, qui sort un nouvel album intitulé « Victory » le 9 avril prochain, deux ans après un « Light Of Day » d’excellente facture.

C’est forcément du côté de l’Espagne que ça se passe sur Liquidator Music, avec à la production comme d’habitude le fidèle Roberto Sanchez, et en accompagnement derrière les potes de la Lone Ark Riddim Force.

On vous remet le clip de « Rudies », titre du nouvel opus qui figurait déjà sur le 45 tours collector publié le mois dernier (sur Liquidator aussi, forcément). (suite…)

THE OLDIANS – Roots’N’Soul (Nice & Easy) – Liquidator Music

Aucune description de photo disponible.UN PEU D’HISTOIREEt voici donc le septième album de THE OLDIANS, le groupe espagnol amateur de sons feutrés, deux ans après le superbe « We Are Reggae » publié comme à l’accoutumée chez le pote Toni Liquidator.

Mine de rien, le combo de Barcelone aura vingt ans l’année prochaine ! Ça sera peut-être l’occasion de prévoir quelques événements, mais en tout cas cette longévité donne des indices pour comprendre comment ils font pour que ça sonne aussi bien : l’expérience, tout simplement…

LE DISQUE: Alors oui, forcément, l’expérience on la sent dès les premières notes de ce « Roots’N’Soul » qui ne sort pas des sentier battus, et qui rappelle à notre souvenir que The Oldians est un groupe qui a un son reconnaissable entre mille : 33 % reggae, 33 % Rocksteady, 33 % jazz, et 1 % ska. C’est simple, je n’en connais aucun qui fasse la même musique. Des groupes ska-jazz il y en a plein, mais des groupes avec un son aussi feutré, aussi lounge, aussi ouaté, vous pouvez toujours chercher, vous n’en trouverez nulle part (qui a dit « sauf chez la Japonais de Rockin Time » ?). (suite…)

RED SOUL COMMUNITY – Holiday in the city – Jump Up ! Records

UN PEU D’HISTOIRE: RED SOUL COMMUNITY, fameux groupe espagnol de pump pump reggae, avait pris une paire d’années sabbatiques après avoir sorti un second album, « I Never Learn », sur Grover Records en 2013, et avoir accessoirement fait un enfant (Isa la chanteuse et Carlos le clavier sont les parents).

Pour ce troisième opus récemment publié par Jump Up ! Records, ils sortent totalement de leur zone de confort et s’éloignent assez nettement du style Aggrolites/Aggrotones qui les avait fait connaître. Pour quel résultat ?

LE DISQUE: Il est étonnant ce virage pris par Red Soul Community. Etonnant parce que totalement imprévisible. Et parce qu’on pensait  le combo de Grenade entièrement branché sur des influences skinhead reggae, voire rocksteady. Pas plus, pas plus vite. (suite…)

Un 45 tours pour The Mighty Megatons

THE MIGHTY MEGATONS, c’est le nouveau groupe de Madrid, créé au départ en 2018 pour accompagner Alpheus sur scène. Et les sept gaillards se sont pris au jeu, ont composé leurs propres morceaux, et ont aussi servi de backing-band à Roy Ellis.

Moins d’un an après leur formation, les voilà donc qui sortent leur premier enregistrement sous forme de 45 tours. Au programme deux titres, « Atomic Bomb » et « I Want To Know », avec un son vraiment à l’ancienne. Même que ça vient tout juste de sortir sur Liquidator Music, forcément (ça se commande ici). (suite…)

DOUBLE JABS – Million Dollar Reggae – Liquidator Music

Résultat de recherche d'images pour "double jabs million dollar reggae"UN PEU D’HISTOIRE: Ca fait maintenant quatre que DOUBLE JABS s’est monté en Espagne, et le groupe était resté très discret jusqu’à il y a quelques mois.

Sauf que double Jabs est tout sauf un groupe de débutants, mais plutôt un genre de all-stars band, avec pour frontman Goss The Boss, clavier des Cabrians,  accompagné pour l’occasion par des membres (ou des anciens membres) de Flight 404, The Kinky Coo Coo’s, The Oldians, Soweto ou The Blackstarliners… v’là un peu la tronche de la team !

Leur premier album, « Million Dollar Reggae », est sorti il y a quelques mois sur Liquidator Music, forcément…

LE DISQUE: Avec Double Jabs, le programme est à l’ancienne:  rocksteady, skinhead reggae, parfois à la limite du ska, mais avec un son d’aujourd’hui. (suite…)

Il arrive, le premier album d’ALBERTO TARIN & ORCHESTRA

L’image contient peut-être : texteSi vous aimez le New York Ska Jazz Ensemble, vous avez forcément croisé ALBERTO TARIN et sa guitare.

Si vous ne le connaissez pas, on vous dit juste que le gars est un brillantissime guitariste de Valence (Espagne), et qu’en plus d’accompagner sur scène le gang de la grosse pomme, il a aussi sorti sous son nom une poignée d’albums reggae-jazz sur Brixton Records.

Il a depuis peu démarré un nouveau projet dans la même veine sobrement appelé ALBERTO TARIN & ORCHESTRA, et son premier opus, « El Camino Del Ritmo », sortira le 5 décembre, toujours sur Brixton Records, l’autre label espagnol qu’on aime.  (suite…)

THE DANCE CRASHERS – Fabulous Coconut – Autoprod

UN PEU D’HISTOIRE : Pas souvent qu’on vous chronique direct un premier album comme ça, qui plus est d’un groupe qu’on découvre en même temps que vous. The Dance Crashers sont donc Espagnols, et ça, à défaut d’un gage de qualité à toute épreuve, ça reste plutôt un indicateur favorable. Cela fait plus de deux ans que les dix membres rodent leur musique sur scène un peu partout en Espagne, à l’affiche notamment du Rototom ces deux dernières années, excusez du peu !

Evoquant l’influence incontournable des Skatalites, du New York Ska Jazz Ensemble, des compatriotes du Gramophone All Star ou bien naturellement avec un chant lead féminin, de Janis Joplin, Nina Simone ou Amy Winehouse, on pourrait dire que ça sent bon ou bien qu’ils se la pètent grave !

Sauf que ce premier opus autoproduit et enregistré en janvier dernier nommé « Fabulous Coconut », eh bien il envoie du lourd ma p’tite dame…

LE DISQUE : On aura effectivement rarement été aussi emballés par un premier album que par ce « Fabulous Coconut ». Parce qu’il faut quand même en avoir pour envoyer autant d’aisance un ska-jazz comme cet excellent « Roots » qui ouvre l’album, synthétisant sur un seul titre la quasi-totalité des influences annoncés : un swing à la Skatalites, une rythmique boostée et des cuivres à la NYSJE, un son moderne comme celui des compatriotes du Gramophone All Star et une voix effectivement pas très éloignée de celle de la regrettée Amy Winehouse. (suite…)

Page suivante »